Du lactosérum pour limiter l’hypertension ?

Actualités Cardiologie

Rédigé par Charline D. et publié le 25 janvier 2017

petit lait prot hypertension

Les maladies cardio-vasculaires (MCV) sont un problème majeur de santé publique. De nombreux facteurs, comme l’alimentation, peuvent intervenir dans la prévention de ces maladies. Des chercheurs se sont penchés plus précisément sur le lactosérum, aussi appelé « protéine de petit-lait ».

Les bienfaits du lactosérum

Le lait est un élément essentiel à notre organisme, toutefois, on ignore parfois les bienfaits du lactosérum, présents dans le petit-lait.

Le lactosérum, également appelé « whey protein » ou « protéine de petit-lait », est l’une des deux principales protéines (avec la caséine) contenues dans le lait. Il s’agit d’un sous-produit de l’industrie du fromage : dans le processus de fabrication du fromage, le lait est séparé en 2 composés : le caillé, matière semi-solide qui deviendra le fromage (où se retrouvent les protéines de caséine), et le petit-lait, un liquide contenant 95 % d’eau, mais une grande partie des protéines laitières. Il est présent dans de nombreux aliments comme le pain.

Ces protéines de lactosérum traversent rapidement l’estomac et sont donc facilement digérées. De plus, sa haute teneur en protéines et sa faible teneur en graisse et en calories font du lactosérum un excellent élément nutritif. Elles sont plébiscitées chez les sportifs, car elle aide le corps à augmenter la masse et la force musculaire. Certaines disciplines sportives l’utilisent fréquemment sous forme de poudre pour augmenter, entre autres, leur consommation protidique.

D’autres propriétés du lactosérum ont souvent été évoqués pour une utilisation comme complément alimentaire. La « whey protein » pourrait aussi avoir un impact positif sur le diabète, le stress, voire le cancer. Ces affirmations n’étant pas confirmées par la recherche clinique, elles sont à prendre avec précaution.

Lire aussiDu sélénium pour prévenir le cancer du foie

Ses bénéfices pour notre santé

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde et la deuxième en France après le cancer, ce qui en fait un enjeu majeur de santé publique. Pourtant certaines actions simples peuvent prévenir, et aider à éviter la survenue de ces maladies : une alimentation saine, une activité physique régulière et l’arrêt du tabac.

Dans une récente étude, des chercheurs anglais se sont intéressés à l’impact d’une supplémentation en lactosérum dans l’alimentation, sur la pression artérielle et les autres facteurs de risques des maladies cardiovasculaires. Ils ont mesuré les effets des protéines du lactosérum en donnant, pendant 8 semaines, à 38 patients souffrant d’hypertension artérielle légère à modérée, une dose équivalente à celle utilisée par les sportifs. Minimum 84g/j pour un sportif de 70kg, comparativement à 0.56g/j pour un adulte sans activité physique. Les résultats ont montré une diminution significative de la pression artérielle mesurée en ambulatoire dans les 24 heures suivants la prise.  De plus, cette forte consommation en protéines de lactosérum a permis de mettre en évidence une légère diminution du mauvais cholestérol et des triglycérides (réserve d’énergie formée à partir des graisses consommées) qui, à des niveaux élevés, augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

A savoir ! L’hypertension artérielle est un facteur de risque majeur dans la survenue des maladies cardiovasculaires. En France, elle touche 30 % de la population adulte. En 2011, on estimait à 12 millions le nombre de patients traités pour l’hypertension artérielle. Cette pathologie se traite facilement, pourtant aujourd’hui, 30 % des hypertendus ne sont pas traités et 50 % des hypertendus traités ne sont pas équilibrés.

Lire aussi7 conseils pour prévenir l’hypertension artérielle

Dans le cadre d’un régime alimentaire sain, le lactosérum et ses protéines, en agissant, entre autres, sur la pression artérielle, pourraient donc avoir un rôle dans la réduction des risques de maladies cardiovasculaires. Cependant, d’autres études seront nécessaires pour confirmer ces résultats.

Charline D., Pharmacienne et Marie B., Pharmacienne


Sources :

Whey protein lowers blood pressure and improves endothelial function and lipid biomarkers in adults with prehypertension and mild hypertension: results from the chronic Whey2Go randomized controlled trial., Am J Clin Nutr.Fekete ÁA. et al., 2016 Dec, DOI : 10.3945/ajcn.116.137919

Maladies Cardiovasculaires, Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, 06 Septembre 2016.

Les propriétés des protéines de petit lait, Bruno Lacroix, Nutranews, Novembre 2003.

Dossier : Nutrition et performance sportive, Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance, 09 Juillet 2015.

  • Bonjour ,

    Oui, des études ça il n’en manque pas, le problème c’est que par la suite tout part aux oubliettes !

    Qui sont les grands gagnants ? dans la majorité des cas, ceux qui les font.

    Reply
  • Bonjour ,

    Oui, des études ça il n’en manque pas, le problème c’est que par la suite tout part aux oubliettes !

    Qui sont les grands gagnants ? dans la majorité des cas, ceux qui les font.

    Reply
  • Je suis surprise de lire que le lactoserum réduisait l hypertension. Dans mon entourage ,on a tous experimente leffet contraire . !

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      L’étude évoquée dans l’article est une petite étude (peu d’individus testés), des études plus conséquentes sont nécessaires pour valider ces résultats.
      Par ailleurs, il existe deux autres variables pour expliquer les différences d’effet du lactosérum : l’individu lui-même et le fameux effet placebo (très puissant dans certaines situations). Ce dernier fonctionne dans les deux sens : augmente l’effet d’un médicament ou produit, ou à l’inverse le diminue selon les croyances que la personne lui attribue.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.