Du lait maternel contre la bronchiolite

Mar 28, 2017 par

Le lait maternel renferme des anticorps provenant de la mère, susceptibles de protéger le nourrisson contre certaines infections. Cette protection joue-t-elle un rôle dans la bronchiolite ? Une récente étude suggère que l’allaitement pourrait constituer un moyen de défense efficace contre les effets néfastes de cette maladie infantile.

allaitement bronchiolite

Allaitement et protection contre les infections

Les bienfaits du lait maternel pour la santé de la mère et de l’enfant sont largement reconnus et vantés par les autorités de santé publique :

  • Chez la mère, il favorise les contractions utérines facilitant ainsi la récupération de l’appareil génital féminin après l’accouchement, il diminue les risques de certains cancers (sein, ovaire) et il pourrait également réduire le risque d’ostéoporose.
  • Chez l’enfant, il facilite la digestion, limitant parallèlement les problèmes de coliques du nourrisson, il protège des infections grâce aux anticorps maternels, il protège contre les allergies et il prévient le risque d’obésité durant l’enfance et l’adolescence.

Dès le plus jeune âge, les nourrissons sont exposés à une maladie respiratoire devenue fréquente, la bronchiolite. Cette maladie, à l’origine de véritables épidémies en automne et en hiver, est liée à une infection par différents types de virus, dont le plus fréquent est le Virus Respiratoire Syncitial (VRS). Elle touche majoritairement les jeunes enfants de moins de 3 ans et se manifeste par une rhinopharyngite, accompagnée d’une toux et d’une gêne respiratoire. Considérée comme bénigne le plus souvent, elle peut néanmoins être plus grave chez les nourrissons et les enfants avec un état de santé fragile, nécessitant alors une hospitalisation de plusieurs jours.

Différents travaux ont d’ores et déjà mis en évidence que l’allaitement maternel exclusif, pendant une durée minimale de six mois, protège les nourrissons contre les pneumonies et les otites, mais aussi confère aux enfants une protection à long terme contre les gastro-entérites, les infections respiratoires, cutanées ou urinaires, et contre les graves complications de la rougeole. Qu’en est-il dans le cas de la bronchiolite ? Le lait maternel offre-t-il une protection efficace contre cette maladie parfois grave chez les nourrissons ?

Lait maternel : un moyen de défense contre la bronchiolite

Plusieurs études ont déjà étudié le lien éventuel entre l’allaitement maternel et la bronchiolite et ont abouti à des résultats souvent contradictoires. Récemment, des chercheurs chinois ont publié leurs travaux, menés sur deux groupes d’enfants :

  • Un groupe de 20 enfants (11 garçons et 9 filles, âgés de 3 à 15 mois) atteints de la bronchiolite ;
  • Un groupe de 11 enfants de même classe d’âge, en bonne santé et sans antécédents d’infections respiratoires.

La composition en plusieurs cellules immunitaires (lymphocytes B, T et cellules NK) et les taux de différents anticorps ont été déterminés dans le sang des mères et des enfants, ainsi que dans le lait maternel.

Les résultats indiquent que les mères des enfants atteints de bronchiolite présentent des taux de certains anticorps (immunoglobulines G) plus faibles que les mères d’enfants en bonne santé. L’absorption de ces anticorps par les nourrissons via le lait maternel pourrait ainsi jouer un rôle important dans la résistance à la bronchiolite.

Parallèlement, aucune différence significative dans les populations de globules blancs n’a été mise en évidence au niveau du lait maternel. En revanche, dans le sang des enfants atteints de bronchiolite, certaines populations de cellules immunitaires sont directement impactées.

Le lait maternel renferme différents types de globules blancs et des substances impliquées dans le développement et la maturation du système immunitaire. Ces substances seraient ainsi capables de moduler le statut immunitaire des bébés. Les nourrissons nourris au sein seraient ainsi avantagés par rapport à ceux alimentés avec des préparations infantiles. Cet avantage serait notamment illustré par une meilleure capacité de résistance face à la bronchiolite. Un nouvel argument en faveur de l’allaitement maternel !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources :
Immunomodulatory constituents of human breast milk and immunity from bronchiolitis. Li, Chunyu and al. Italian Journal of Pediatrics 43:8. 2017. DOI 10.1186/s13052-017-0326-3.

Estelle B.

Pharmacienne

Spécialiste de l’information médicale et de l’éducation thérapeutique du patient.

Passionnée par les domaines de la santé et de l’environnement marin.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.