L’asthme des orages, qu’est-ce que c’est ?

Actualités Allergie ORL (Oto-Rhino-Laryngologie) Pneumologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 10 juillet 2022

Soleil, pluie, vent, neige, … le climat et les conditions météorologiques sont connues pour influencer notre santé physique et notre bien-être mental. Dans ce contexte, l’orage peut-il déclencher une crise d’asthme ? Dans les années 1980, plusieurs cas d’asthme des orages ont été répertoriés. Un phénomène sur lequel s’est récemment penché un médecin de l’Université de Harvard.

asthme des orages

L’asthme des orages

Il existe plusieurs facteurs déclencheurs de crises d’asthme, notamment :

  • La pollution atmosphérique ;
  • Un mauvais renouvellement de l’air intérieur ;
  • Le tabagisme passif ou actif ;
  • L’exposition à des substances chimiques ;
  • La survenue d’une infection respiratoire.

Mais, les conditions météorologiques pourraient également influencer le cours de l’asthme, et en particulier les orages. Dans les années 1980, des chercheurs et médecins britanniques et australiens ont décrit l’asthme des orages. Ils le définissent comme une forme grave de crise d’asthme qui peut survenir dans les heures qui suivent un gros orage. Depuis, de multiples cas ont été décrits.

L’orage peut provoquer des crises d’asthme graves

En 2016, en Australie, un important épisode orageux a provoqué plus de 9 000 cas de crises d’asthme sévères chez des patients ayant nécessité des soins médicaux urgents. Au moins 8 décès ont été recensés chez des patients des suites de l’asthme des orages. L’asthme des orages correspond à la survenue d’une crise d’asthme ou à l’aggravation de l’asthme après un épisode orageux. Il peut toucher des personnes :

  • Asthmatiques ;
  • Atteintes de rhinite allergique ;
  • Souffrant de rhume des foins ou d’autres allergies.

Comment expliquer qu’un orage puisse provoquer une crise d’asthme ? d’autant plus, qu’en général les épisodes de pluie permettent d’améliorer les symptômes allergiques en réduisant la concentration des pollens dans l’air. Selon les chercheurs, les orages présentent des particularités climatiques et physiques qui tendent à :

  • Concentrer les particules de pollens dans l’air ;
  • Réduire la taille des particules de pollens, facilitant leur entrée dans les voies aériennes supérieures et inférieures.

Se protéger à l’annonce d’un épisode orageux

Dans une récente étude, 144 personnes sur 228 participants atteints d’allergies saisonnières ont vécu un épisode d’asthme des orages, soit 65 %. Ce résultat témoigne de la fréquence importante de l’asthme des orages au sein de la population avec un terrain allergique. De plus, les crises d’asthme associées aux orages sont loin d’être bénignes. En effet, l’étude révèle que près de la moitié des sujets atteints ont dû être hospitalisés pour des soins médicaux.

Par ailleurs, ce travail indique plusieurs facteurs de risque pour un sujet allergique de présenter un asthme des orages :

  • Un asthme mal contrôlé (pas de traitement de fond, ou un traitement de fond mal suivi ou un traitement de fond inefficace) ;
  • Un faible score au test du souffle (l’un des tests les plus pratiqués pour évaluer l’asthme) ;
  • Un taux sanguin élevé d’éosinophiles (des cellules impliquées dans la réaction allergique) ;
  • Des niveaux importants d’oxyde nitrique exhalé (reflet de l’inflammation pulmonaire chez l’asthmatique).

Pour les sujets asthmatiques et en particulier ceux qui présentent un ou plusieurs facteurs de risque, l’approche d’un épisode orageux pourrait être annonciateur d’un asthme des orages. Une bonne raison pour rester chez soi, à l’abri d’un air propice à la crise d’asthme !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Thunderstorm asthma : Bad weather can push allergies and asthma into the danger zone. news.harvard.edu. Consulté le 6 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.