Du psoriasis à l’obésité ou de l’obésité au psoriasis ?

Feb 19, 2018 par

Surpoids, obésité et psoriasis semblent liés, mais la nature exacte de leurs liens reste énigmatique. Une récente étude norvégienne apporte un nouvel éclairage sur cette question et confirme l’importance des règles hygiéno-diététiques dans la prévention et la prise en charge du psoriasis.

lien entre obésité et psoriasis

Surpoids, obésité et psoriasis

Plusieurs études antérieures ont mis en évidence une augmentation de l’obésité chez les personnes atteintes de psoriasis. L’obésité serait particulièrement fréquente chez les personnes ayant une forme sévère de la maladie (atteint plus de 20 % de la surface de la peau). Mais quelles sont les relations exactes entre obésité et psoriasis ? L’obésité est-elle un facteur de risque de psoriasis ou au contraire une conséquence de la maladie ?

Un aspect semble bel et bien établi depuis des années. La proportion de personnes obèses est plus importante chez les personnes souffrant de psoriasis ou de rhumatisme psoriasique. Certaines études ont montré une apparition de l’obésité après le début de la maladie psoriasique, suggérant qu’elle serait une conséquence de la maladie dermatologique. Pour expliquer un tel phénomène, les chercheurs évoquent plusieurs hypothèses :

  • La sédentarité ou les troubles alimentaires souvent associés au psoriasis et favorisant une prise de poids excessive ;
  • Une prédisposition génétique à la fois au psoriasis et à l’obésité.

Par ailleurs, d’autres études ont montré que la sévérité du psoriasis était corrélée à l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et au périmètre abdominal (marqueur de l’obésité abdominale). Cette corrélation ferait intervenir un état inflammatoire chronique chez les personnes obèses, qui aggraverait le psoriasis.

Du surpoids au psoriasis

Pour mieux comprendre la nature des liens entre obésité et psoriasis, des chercheurs ont entrepris la première étude prospective d’une large cohorte représentative de la population générale pour analyser les liens entre poids, répartition corporelle et psoriasis. Jusque-là, les études n’avaient menées qu’a posteriori, sans qu’il soit possible d’en déduire des liens de cause à effet.

Cette nouvelle étude, baptisée HUNT, a été menée en Norvège en plusieurs étapes :

  • HUNT 1 entre 1984 et 1986 ;
  • HUNT 2 entre 1995 et 1997 ;
  • HUNT 3 entre 2006 et 2008.

Au total, les données recueillies sur 33 734 personnes sans psoriasis au début de l’étude (âge moyen : 47 ans, 55 % de femmes) ont été prises en compte avec un suivi sur une période de 13 ans.

Sur les 33 734 participants, 369 ont développé un psoriasis pendant la durée du suivi. Les résultats ont montré qu’une personne obèse avait un risque augmenté de 87 % de développer un psoriasis, par rapport à une personne ayant un IMC normal. Ce risque était quasiment doublé pour les personnes ayant les IMC les plus élevés de la cohorte. Des résultats similaires ont été obtenus avec le périmètre abdominal et le rapport taille-hanche.

Parallèlement, une perte de poids d’au minimum 2 kg chez les personnes obèses ou en surpoids semblerait diviser par deux le risque de développer un psoriasis, par rapport aux personnes n’ayant pas perdu de poids.

Prévenir la prise de poids

Ces nouveaux résultats suggèrent que le surpoids et l’adiposité favorisent l’apparition de la maladie dermatologique. Le potentiel effet préventif de la perte de poids reste à relativiser, car il n’a été montré que sur un petit nombre de personnes.

Dans une étude préalable de 2015, des chercheurs avaient montré que plus de la moitié des patients avaient noté une amélioration notable de leur psoriasis dans les mois suivant une opération de chirurgie de l’obésité. De plus, plusieurs études montrent des effets bénéfiques de la perte de poids sur la sévérité du psoriasis chez les patients en surpoids ou obèses.

La prise en charge du surpoids et de l’obésité semble donc essentielle dans les stratégies de prévention du psoriasis, en particulier dans les familles prédisposées à cette pathologie auto-immune. Elle est également capitale chez les patients souffrant déjà de psoriasis pour atténuer la sévérité des atteintes, mais aussi pour garantir une meilleure efficacité des traitements de cette affection dermatologique.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Psoriasis et obésité : un lien ? France Psoriasis. Consulté le 5 février 2018.
– Obesity, Waist Circumference, Weight Change, and Risk of Incident Psoriasis: Prospective Data from the HUNT Study. Snekvik, I. and al. 2017. Journal of Investigative Dermatology 137(12):2484-2490.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.