Maladie de Lyme : un « scandale sanitaire »

Aug 3, 2016 par

maladie-lyme-urgence

La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par la piqure d’une tique. En pleine expansion, elle n’est pourtant pas assez diagnostiquée en France. Actuellement, de nombreux médecins dénoncent un scandale sanitaire autour de cette pathologie.

Les tests de diagnostic actuels non fiables

Dans une pétition adressée à Marisol Touraine, ministre de la Santé, et publiée sur l’Obs, plus d’une centaine de médecins ont lancé un appel urgent à propos de la maladie de Lyme. Les signataires dénoncent le sous-diagnostic de la maladie en France. Ils lancent ainsi un appel pour demander au gouvernement de financer le développement de « nouveaux tests diagnostics, actuellement non fiables ». Dans cette pétition, les professionnels de santé demandent également une vraie prise en charge des malades à travers la création d’unités hospitalières spécialisées, ainsi que des financements publics majeurs pour soutenir la recherche scientifique sur la maladie de Lyme.

Le cri d’alarme des médecins : « Il y a urgence »

Selon un des pétitionnaires, le Pr Christian Perronne, “les patients sont envoyés de service en service, traités pour des pathologies qui ne sont pas les leurs : fibromyalgie, sclérose en plaques, démence…”. “Je ne vois que ça, des faux diagnostics ! Et, pendant ce temps, leurs symptômes s’aggravent. […] C’est un scandale sanitaire“. De plus, les signataires expriment une forte « urgence ». Face à cette pétition, le ministère de la Santé a annoncé qu’il lancerait en septembre un plan d’action national contre la maladie de Lyme.

Une maladie en pleine expansion

Transmise par une piqure de tique, la maladie de Lyme est due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi. Cette maladie se répand de plus en plus : en France, près de 27.000 nouveaux cas ont été officiellement déclarés en 2015. Selon le Dr Perronne ce chiffre serait en réalité beaucoup plus important car il n’y a pas d’obligation pour les médecins de déclarer la maladie. De plus, si la maladie est détectée trop tardivement, cette affection « peut avoir des conséquences graves comme la paralysie et la démence ». Rappelons qu’il n’existe aujourd’hui aucun vaccin.

Avant tout il est important de mener des actions de prévention, afin d’éviter le contact avec les tiques. Pour cela, il est recommandé de porter des pantalons longs lorsque l’on fait des randonnées et d’éviter de marcher dans les hautes herbes. Si l’on découvre une tique sur la peau, il est important de la retirer rapidement avec des pinces spécifiques.

Conseils pour enlever une tique et limiter les risques d’infection

Pour bien retirer une tique, chauffez au préalable la pince spécifique à l’eau tiède : en effet, le contact du froid risque de faire régurgiter la tique (sachant que la bactérie Borellia, responsable de la maladie, est présente dans sa salive). Enfoncez bien la pince contre la peau afin de bien prendre la tête de la tique. Tourner la tique sur elle-même dans le bon sens et tirer doucement en respectant la notice. Bien désinfecter le site de piqure avec un antiseptique type Chlorhexidine et se laver les mains. Si malgré ces précautions, la tête reste accrochée à la peau, nous vous conseillons vivement de consulter votre médecin. Il pourra vous prescrire un traitement par antibiothérapie afin de prévenir les risques d’infection.

Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie Borrelia, responsable de l’infection. En effet, selon les régions, 20 à 30 % des tiques en sont porteuses. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à se rapprocher d’un professionnel de santé qui saura vous conseiller et éventuellement vous prescrire des antibiotiques en prévention. Sachant que plus ce traitement antibiotique est administré rapidement, plus il est efficace.

En conclusion, la maladie de Lyme est aujourd’hui méconnue par le grand public qui n’est pas sensibilisé à l’idée de contracter une maladie par le biais d’un insecte. Non traitée rapidement, la maladie peut s’installer dans le corps sans effets particuliers dans un premier temps et peut atteindre le système lymphatique, les muscles ainsi que le système nerveux. Aujourd’hui malades et associations dénoncent le manque de recherches menées sur la maladie de Lyme et les actuels tests de diagnostic non fiables. Ainsi, un plan pour le dépistage et la prise en charge des malades, élaboré par le ministère de la santé est vivement attendu.


Matteo P., Biologiste.


Sources :

La maladie de Lyme explose, c’est un scandale sanitaire.  L’OBS. 12 juillet 2016

Maladie de Lyme : cent médecins dont 3 Auvergnats, alertent le gouvernement. la montagne.fr. 01 aout 2016

Maladie de Lyme, le cri d’alarme de 100 médecins : il y a urgence. L’OBS. 12 juillet 2016

Morsure de tique. urgences-serveur.fr. 12 novembre 2006

Morsures de tiques. ameli-santé.fr. 16 février 2016

Matteo P.
Biologiste spécialisé en vaccinologie,
Passionné par la biologie médicale.
Fasciné par la cuisine et la musique, il a un tempérament inventif et un style mesuré.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.