Leucémie

20 septembre 2021 par

Leucémie chez une jeune femme

Une leucémie est une pathologie cancéreuse qui correspond à un développement anormal et excessif de certaines cellules du sang. En effet, les cellules sanguines immatures (précurseurs des cellules sanguines fonctionnelles) se développent anormalement et bloquent le développement des cellules sanguines matures au sein de la moelle osseuse. Les cellules sanguines ne peuvent donc plus remplir leurs fonctions. On différencie plusieurs types de leucémie selon le type de cellules sanguines affectées et la vitesse d’évolution de la maladie. Les symptômes varient selon le type de leucémie : état pseudo-grippal, malaise général, perte de poids, saignement, fatigue, etc. Le diagnostic repose sur divers examens sanguins, complétés d’examens d’imagerie et de la moelle osseuse. La prise en charge dépend du type de leucémie. Les leucémies aiguës impliquent un traitement immédiat, tandis que les leucémies chroniques ne nécessitent parfois qu’un suivi médical. Le traitement de référence est la chimiothérapie. La radiothérapie ou la greffe de cellules souches sont parfois proposées.

Définition et symptômes d’une leucémie

Qu’est-ce que c’est ?

Les cellules sanguines sont produites à partir de jeunes cellules immatures appelées les cellules souches. Ce processus de développement est appelé l’hématopoïèse. Les cellules souches sont présentes dans la moelle osseuse et le sang. Les cellules souches se transforment en cellules sanguines dans la moelle osseuse. Dès qu’elles sont matures et fonctionnelles, les cellules sanguines rejoignent la circulation sanguine.

À savoir ! La moelle osseuse est la partie molle présente à l’intérieur de la majorité des os.

Chez l’adulte, la majorité des cellules souches sont localisées au niveau de la moelle osseuse. On peut en trouver en petite quantité dans la circulation sanguine.

Une leucémie est un cancer qui se développe au niveau des cellules souches du sang. Ces dernières sont les cellules de base qui servent à produire les différents types cellulaires retrouvés dans l’organisme avec des rôles bien distincts.

Schéma pour représenter une leucémie

Les cellules souches sanguines peuvent devenir des :

  • Cellules souches lymphoïdes qui ensuite deviennent les lymphocytes (type de globules blancs). Les lymphocytes sont des cellules immunitaires permettant de lutter contre les infections. On distingue 3 types de lymphocytes : lymphocytes B, lymphocytes T et les cellules tueuses naturelles (NK) ;
  • Cellules souches myéloïdes qui donnent les globules rouges (dont le principal rôle est le transport de l’oxygène), les plaquettes (impliquées dans la coagulation), les granulocytes (type de globules blancs) et les monocytes (type de globules blancs).

Les cellules souches du sang se transforment en cellules blastiques (ou blastes) qui sont des cellules sanguines immatures. Chez un patient ayant une leucémie, ces cellules sont présentes en trop grande quantité et ne deviennent jamais des cellules matures. Avec le temps, elles finissent par prendre la place des cellules sanguines normales qui ne peuvent plus assurer leurs fonctions.

Sous le terme de leucémie, on regroupe, en réalité, divers types de leucémie. On les classe selon le type de cellule souche sanguine affecté. Ainsi, une leucémie lymphoïde fait référence à l’atteinte des cellules souches lymphoïdes, et une leucémie myéloïde lorsque les cellules souches myéloïdes sont concernées.

Dans un second temps, les leucémies sont classées selon la rapidité à laquelle la maladie évolue :

  • La leucémie aiguë débute soudainement et évolue rapidement ;
  • La leucémie chronique se développe plus lentement, en plusieurs mois ou années.

Ainsi, on distingue 4 grands types de leucémie : la leucémie lymphoïde aiguë (LLA), la leucémie lymphoïde chronique (LLC), la leucémie myéloïde aiguë (LMA) et la leucémie myéloïde chronique (LMC).

Les leucémies les plus fréquentes chez l’adulte sont la leucémie lymphoïde chronique et la leucémie myéloïde aiguë. Les hommes ont davantage de risque de développer une leucémie. De plus, l’incidence de cette pathologie augmente avec l’âge.

Plusieurs facteurs de risque existent pour les différents types de leucémie : l’exposition à des radiations, un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie, le tabac, l’exposition à des toxiques.

Quels symptômes ?

Selon le type de leucémie, les symptômes de la maladie varient.

Une leucémie aiguë peut engendrer des symptômes semblables à ceux d’une grippe. Ils surviennent de façon soudaine et se développent en quelques jours ou semaines.

Une leucémie chronique est d’abord asymptomatique. Les manifestations surviennent progressivement. Généralement, le patient ressent une altération générale de son état de santé, et la maladie est mise en évidence lors d’une analyse de sang de routine.

Certains symptômes peuvent cependant être présents, bien qu’ils ne soient pas spécifiques de la leucémie : fatigue, sensation générale de malaise, perte d’appétit, perte de poids, fièvre, essoufflement, pâleur, palpitations, faiblesse, étourdissement, tendance aux ecchymoses, saignements de nez ou des gencives, pétéchies, infections fréquentes, maux de tête, nausées et vomissements, douleurs osseuses ou articulaires, ganglions lymphatiques enflés, troubles de la vision, etc.

Diagnostic et traitement d’une leucémie

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’une leucémie débute toujours par une consultation médicale chez le médecin généraliste, soit pour investiguer des symptômes dont le patient se plaint, soit suite aux résultats d’un bilan sanguin anormal.

Analyses sanguines au microscope

Le médecin généraliste procède à un examen physique et questionne le patient sur les symptômes ressentis. Il passe en revue les antécédents de santé du patient et ses facteurs de risque. A partir de ses observations, il peut décider de prescrire des examens complémentaires ou rediriger le patient vers un médecin spécialiste.

Parmi les examens médicaux prescrits, il y a :

  • La formulation sanguine. Celle-ci permet d’évaluer, à partir d’un échantillon sanguin, la quantité et la qualité des cellules présentes dans le sang. En cas de leucémie, mais pas seulement, ces paramètres sont anormaux ;
  • Les analyses biochimiques sanguines sont généralement prescrites dans le même temps. Elles ont pour objectif d’évaluer le fonctionnement de certains organes et d’éventuellement détecter une anomalie ;
  • L’analyse des facteurs de saignement et de coagulation. Pour cela, divers tests sont effectués : taux de Quick, taux de fibrinogène, temps de céphaline, etc.

Lorsqu’il existe des anomalies dans les paramètres sanguins, le médecin prescrit une analyse de la composition de la moelle osseuse : un myélogramme. Cet examen permet de déterminer le type de leucémie.

Des examens médicaux complémentaires peuvent être prescrits pour évaluer l’étendue de la maladie en dehors du système sanguin. Ce sont des examens d’imagerie (IRM ou scanner).

Ce n’est qu’une fois les résultats de tous les examens obtenus que les médecins se concertent pour proposer au patient le traitement le plus adapté.

Quel traitement ?

Sa prise en charge dépend de plusieurs paramètres dont le type de leucémie, l’âge du patient, la présence d’anomalies génétiques et l’état de santé général du patient.

Le traitement de référence est la chimiothérapie. Dans certains cas, chez les patients jeunes (moins de 55 ans), une greffe de cellules souches peut être proposée.

Le recours à la radiothérapie est surtout réservé au cas où les médecins cherchent à stopper la propagation de la maladie au système nerveux central ou à traiter une leucémie qui s’y est déjà propagée. La radiothérapie est également employée avant une greffe de cellules souches.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Les cancers du sang. curie.fr. Le 26 janvier 2019.
– Leucémie. cancer.ca. Consulté le 12 septembre 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.