Arterite-membres-inferieurs

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

diagnostic-arterite-membres-inferieursLe plus souvent, l’artérite des membres inférieurs est découverte fortuitement ou bien lors d’une complication (par exemple une thrombose).

Le diagnostic est d’abord évoqué à l’occasion d’une consultation médicale. Le médecin s’appuie sur l’analyse des symptômes, un interrogatoire du patient (afin de déterminer les facteurs de risque) et un examen clinique pour poser le diagnostic d’artérite. L’examen clinique comporte plusieurs étapes :

  • La palpation des pouls afin d’apprécier la circulation sanguine dans les artères ;
  • L’auscultation des pouls pour rechercher un souffle au niveau d’une artère (bruit caractéristique) ;
  • La recherche d’anomalies cutanées (peau froide, pâle, ulcérée, etc.) ;
  • La mesure de la pression systolique avec un stéthoscope.

Ensuite, si le médecin suspecte une artérite des membres inférieurs, il peut prescrire des examens complémentaires :

  • L’écho-doppler artériel des membres inférieurs permet de confirmer le diagnostic d’artérite. Il permet de déterminer l’emplacement des lésions artérielles, leur nature et leur étendue, l’état de la paroi du vaisseau, la qualité du flux sanguin, etc. ;
  • Un test de marche sur tapis roulant pour évaluer la distance maximale de marche du patient ;
  • Artériographie des membres inférieurs, angio-scanner, angio-IRM, mesure transcutanée de la pression en oxygène, etc.

Quel traitement ?

Le traitement d’une artérite des membres inférieurs vise à soulager les douleurs, améliorer les capacités de marche, prévenir les complications, freiner l’évolution de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient.

Le traitement dépend de la sévérité de la maladie :

  • Le traitement médical (statine + antihypertenseur de la famille des sartans + éventuellement un antiagrégant plaquettaire) systématique, peu importe le stade ;
  • La chirurgie (pose de stent ou retrait de la plaque d’athérome) en cas d’artérite évoluée ou de traitement médical inefficace.

La prise en charge d’une artérite consiste également à supprimer les facteurs de risque :

Charline D., Docteur en pharmacie

– Artérite des membres inférieurs. Ameli. Consulté le 22 août 2019.
– L’artériopathie oblitérante. Fédération française de cardiologie. . Consulté le 22 août 2019.