Tachycardie-img

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

Devant les symptômes caractéristiques, une électrocardiographie (ECG) est utilisée pour diagnostiquer une tachycardie.


Quel traitement ?

Tachycardie-traitementLes traitements mis en place en cas de troubles du rythme cardiaque ont pour objectif de prendre en charge, à la fois, une éventuelle maladie cardiaque sous-jacente, donc la cause, les symptômes du trouble, et enfin, de prévenir les complications :

  • Les traitements de la cause, et des éventuels facteurs aggravants, sont divers puisqu’ils dépendent de la pathologie dépistée. Il peut ainsi s’agir de traiter une insuffisance cardiaque, ou une hypertension artérielle, par exemple.
  • La prévention, ou le traitement, des complications vise surtout à éviter la fibrillation auriculaire ou ventriculaire.
  • Le traitement des symptômes consiste, quant à lui, à rétablir un rythme cardiaque normal.

En cas de tachycardie, il existe plusieurs options thérapeutiques. Le traitement peut être médicamenteux ou chirurgical. C’est le cardiologue qui détermine le traitement le plus adapté à son patient.


1 – Tachycardie ventriculaire

Pour traiter une tachycardie ventriculaire, il existe deux options : les médicaments (les anti-arythmiques) ou l’implantation d’un défibrillateur automatique implantable (DAI).

Un défibrillateur automatique implantable est un petit boîtier implanté sous la peau capable de surveiller en permanence le rythme cardiaque et d’administrer en cas de besoin une thérapie afin que le rythme cardiaque se normalise.

Une fibrillation ventriculaire (le rythme cardiaque est extrêmement rapide et irrégulier) dispose de 3 options thérapeutiques possibles :

  • La défibrillation externe, autrement dit l’utilisation d’un défibrillateur qui délivre un choc thérapeutique afin de redémarrer l’activité du cœur. Ces appareils d’urgence sont disponibles dans les services d’urgences hospitalières, mais aussi dans de nombreux lieux publics ;
  • L’implantation d’un défibrillateur implantable (DAI) ;
  • Les médicaments.

2 – Tachycardie auriculaire

En cas de tachycardie auriculaire (aussi appelée tachycardie atriale ou flutter auriculaire), il existe deux options : les médicaments ou une intervention chirurgicale qui consiste via un cathéter à mettre fin aux signaux anormaux au niveau du cœur.

Pour traiter une fibrillation atriale ou auriculaire (fréquence cardiaque irrégulière et très rapide), il existe plusieurs options :

  • Les médicaments ;
  • La cardioversion qui est la délivrance d’un choc électrique au cœur sous anesthésie ;
  • L’implantation d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) ;
  • Une ablation mini invasive qui consiste à mettre fin aux signaux électriques anormaux dans le cœur via un cathéter ;
  • Une ablation chirurgicale qui est une intervention à cœur ouvert qui consiste à « léser » intentionnellement le cœur en certains points afin de bloquer les signaux électriques anormaux.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Tachycardie – rythme cardiaque rapide. Medtronic. Consulté le 30 septembre 2019.
– Tachycardie ventriculaire. Le manuel MSD – version pour le grand public . Consulté le 5 décembre 2019.
– Rythmes supraventriculaires ectopiques. Le manuel MSD – version pour professionnels de la santé . Consulté le 5 décembre 2019.
– Tachycardie – rythme cardiaque rapide – options de traitement. Medtronic . Consulté le 5 décembre 2019.