acanthosis-nigricans-traces-noires

L’ancanthosis nigricans est une pathologie cutanée rare qui se traduit par la présence de plaques hyperkératosiques (épaississement de la peau) de couleur grise à noirâtre, généralement au niveau du cou, de l’aine ou des aisselles. Le diagnostic est posé devant l’évidence des symptômes, et doit mener à la recherche de sa cause afin d’orienter la prise en charge.

Définition et symptômes

Qu’est-ce que l’acanthosis nigricans ? acanthosis-nigricans-symptomes

L’acanthosis nigricans est une dermatose caractérisée par des lésions en plaques mal délimitées au niveau des plis axillaires (aisselles) et inguinaux (aines) et du cou.

Il existe deux types d’acanthosis nigricans : malin et bénin.

Chez les jeunes, l’acanthosis nigricans peut être d’origine héréditaire, et être associé à d’autres troubles comme un diabète, une obésité, un trouble hormonal (comme une hypothyroïdie ou la maladie d’Addison), certaines affections rares (par exemple, le syndrome de Crouzon ou le syndrome de Miescher) ou la prise de médicaments. Un hyperinsulinisme est souvent associé (excès de production d’insuline) avec une résistance à l’insuline. C’est le type d’acanthosis dit bénin.

Dans la forme familiale de la maladie, la transmission est dite autosomique dominante.

Pour rappel, un chromosome est un élément microscopique constitué de molécules d’ADN. Il contient donc les gènes, supports de l’information génétique qui sont transmissibles à la descendance. Les chromosomes vont par paire. Tout individu sain dispose de 23 paires de chromosomes. La paire 23 contient les chromosomes sexuels qui déterminent le sexe de l’individu qui les porte : XX chez une femme, et XY chez un homme. Enfin, les chromosomes d’une même paire sont identiques, autrement dit, ils portent les mêmes gènes. Ainsi, il n’existe pas une version d’un même gène, mais deux, on parle d’allèle.

On parle de transmission dominante lorsque l’anomalie génétique responsable de la maladie est présente sur l’une des deux copies du gène, et que cela suffit à l’expression de la maladie. Ainsi, un enfant atteint de la maladie a forcément l’un de ses deux parents également atteint. Le risque de transmission à la naissance est donc de 50%.

Le terme « autosomique » signifie que l’anomalie génétique porte sur un chromosome non sexuel.

En revanche, chez les patients plus âgés, la présence d’un acanthosis nigricans est généralement due à un cancer, souvent de l’estomac. On parle donc de forme maligne.

Quels symptômes ?

Les symptômes se traduisent par l’apparition de plaques sur la peau qui paraissent épaisses, et prennent une coloration grisâtre.

Des démangeaisons peuvent être associées aux lésions cutanées.

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ? acanthosis-nigricans-traitement

Le diagnostic d’un acanthosis nigricans est clinique. En effet, le diagnostic est évident devant la présence des lésions caractéristiques. L’essentiel est ensuite de déterminer si la pathologie est bénigne ou maligne afin d’adapter la prise en charge.

Quel traitement ?

Le traitement d’un acanthosis nigricans est celui de sa cause.

La prise en charge des lésions cutanées (ou de l’acanthosis) est symptomatique. Elle repose sur la lutte contre l’hyperkératose (épaississement cutané) et l’hyperpigmentation.

Dans certains cas, notamment les patients atteints d’obésité, une simple modification du mode de vie et un régime adapté peuvent suffire.

En cas de caractère héréditaire de la pathologie, les lésions se stabilisent ou régressent spontanément, sans intervention thérapeutique.

Lorsque c’est un médicament qui est à l’origine des lésions d’un acanthosis nigricans, le traitement doit être diminué, voire arrêté, pour faire disparaître les lésions.

Si une tumeur est la cause de la maladie, une intervention chirurgicale pour son retrait peut être proposée. Une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peut être associée.

Charline D., Docteur en pharmacie

– Acanthosis nigricans. LAROUSSE. Consulté le 17 mars 2020.
– Dermatose de dystrophie papillaire et pigmentaire. NEWS MEDICAL. Consulté le 17 mars 2020.
– Acanthosis nigricans. ANESTHÉSIE ET MALADIES RARES. Consulté le 17 mars 2020.