Scorbut

27 janvier 2021 par

Orange et de la vitamine C pour traiter le scorbut

Le scorbut est une carence vitaminique rarissime qui se traduit par un déchaussement des dents, une atteinte gingivale et des saignements. Sans traitement, les symptômes sont de plus en plus marqués, et le patient décède à cause d’une hémorragie. Ce type de pathologie était surtout rencontrée avant le XVIIIème siècle chez les marins qui effectuaient de longues traversées. Le scorbut est dû à un apport alimentaire insuffisant en vitamine C, une malabsorption digestive ou une élimination rénale excessive. Actuellement, cette pathologie est essentiellement retrouvée chez les alcooliques et les personnes âgées. Le diagnostic du scorbut est basé sur la présence des symptômes caractéristiques et son traitement sur l’administration de vitamine C.

Définition et symptômes du scorbut

Qu’est-ce que le scorbut ?

schéma de dents douloureusesLe scorbut est une carence rare, mais grave en vitamine C (ou acide ascorbique) qui se manifeste par un déchaussement dentaire, une purulence des gencives et des hémorragies qui peuvent être fatales au patient. La maladie survient lorsque la consommation en vitamine C est inférieure à 10 mg par jour, et cela, pendant plusieurs mois (environ 3 mois).

À savoir ! La vitamine C a été isolé pour la première fois en 1928 par un scientifique hongrois, et synthétisée pour la première fois en 1933 par des chercheurs suisses

La vitamine C, ou acide ascorbique, n’est ni produite, ni stockée par l’organisme. Sa carence entraîne la survenue du scorbut. La vitamine C permet aux fibres de collagène (protéine essentielle à la formation des os, des ligaments et du tissu conjonctif) de s’assembler correctement entre elles. En effet, en cas de déficit sévère en vitamine C, des anomalies dans la structure du collagène surviennent et entraînent des hémorragies et des troubles de la cicatrisation.

La vitamine C est également utile au système immunitaire, elle favorise l’absorption du fer et a une action anti-oxydante.

À savoir ! L’apport journalier conseillé en vitamine C est d’environ 100 mg. Sachant, qu’une seule portion de fruit ou légume en apporte déjà 20 à 30mg. Les fameuses 5 portions de fruits et légumes par jour apportent près de 100 à 150mg de vitamine C

Le scorbut est une affection connue depuis très longtemps puisque déjà les Égyptiens en faisait mention dans leurs papyrus. Elle a notamment durement frappé les équipages élancés à la découverte du nouveau monde du XV au XVIIème siècle. Bien que la forme historique de la maladie ne sévisse plus dans les pays industrialisés, quelques cas sporadiques peuvent apparaître.  Par exemple, 3 personnes auraient présenté en France des symptômes de scorbut entre 2017 et 2018.

De nos jours, un scorbut n’est rencontré que dans des cas bien particuliers, notamment chez les alcooliques, les personnes âgées et/ou en état de précarité (les SDF par exemple), des individus souffrant de troubles psychiatriques ou les patients qui souffrent d’un défaut d’absorption de la vitamine C. A noter qu’une alimentation déséquilibrée chez ces individus considérés comme à risque est un facteur favorisant la maladie.

À savoir ! Il existe une version infantile du scorbut, on parle de la maladie de Barlow. Elle se manifeste chez les nourrissons alimentés avec du lait en poudre de mauvaise qualité. Le petit crie lorsque l’on bouge ou touche ses membres, et il présente des hématomes et saignement

Quels symptômes ?

La vitamine C est un nutriment indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. En cas de scorbut, la paroi des capillaires est fragilisée, ce qui entraîne des troubles de la cicatrisation et des hémorragies.

La subcarence en vitamine C qui précède le scorbut est asymptomatique ou caractérisée par des symptômes légers comme une irritabilité ou des douleurs musculaires.

Plusieurs symptômes sont caractéristiques de l’affection :

  • Les hématomes ;
  • Les douleurs musculaires et articulaires, on parle d’arthrite scorbutique ;
  • Les douleurs osseuses ;
  • Les troubles gastro-intestinaux ;
  • L’atteinte des gencives ou gingivite (inflammation et saignement) avec un déchaussement des dents ;
  • La perte de cheveux ;
  • Une fatigue importante ;
  • Les hémorragies.

Des symptômes plus généraux peuvent être associés comme une grande fatigue, une anémie, une perte de poids et d’appétit, des fractures et des infections à répétition.

3 mois de carence en vitamine C sont suffisants pour développer le scorbut. L’évolution peut être dramatique. Plusieurs complications sont à craindre : aggravation des hémorragies, risque infectieux important, convulsions, coma et atteinte cardiaque.

Diagnostic et traitement du scorbut

Quel diagnostic ?

vitamines c pour traiter le scorbutLe diagnostic du scorbut est clinique, autrement dit, il repose sur l’observation des symptômes caractéristiques, à savoir saignements, hématomes, fatigue et troubles dentaires (déchaussement des dents et gingivite).

A noter ! L’affection étant très rare, les médecins n’y pensent pas forcément tout de suite. Le contexte social et les habitudes alimentaires de l’individu sont également pris en compte par le médecin.

Le dosage de la vitamine C permet de confirmer la présence d’un scorbut ou à minima d’un déficit en vitamine C. Cependant, cette vitamine étant très sensible à la lumière, la prise de sang doit être réalisée dans un tube spécifique. En pratique, cet examen est peu réalisé, et il est réservé aux cas où le scorbut est fortement suspecté.

Quel traitement ?

Le traitement du scorbut repose la supplémentation en vitamine C, à hauteur de 500mg par jour, et en folates. L’amélioration du patient est très rapidement visible, quelques jours suffisent.

À savoir ! La vitamine C étant éliminée dans les urines, une consommation excessive n’est pas dangereuse pour la santé. Les seuls symptômes possibles sont agitation et insomnie

Il est aussi conseillé au patient d’adopter une alimentation équilibrée, et les symptômes associés sont traités.

Prévention

La vitamine C est indispensable à l’organisme puisqu’elle intervient notamment dans la fabrication du collagène, la réponse immunitaire, la cicatrisation, la production de globules rouges, etc.

Comme l’Homme n’est malheureusement pas en capacité de produire de la vitamine C, ni même de la stocker, il doit obligatoirement se la procurer en consommant des aliments riches en vitamine C, à savoir les fruits et les légumes. Par exemple, le poivron rouge, l’orange, le citron, le pamplemousse, la framboise, la fraise, la mangue, l’ananas, la tomate et le brocoli en sont riches. Elle est également présente dans les glandes surrénales de certains animaux marins, ce qui explique le fait que les Inuits puissent se passer de fruits et légumes.

À savoir ! Une orange contient environ 70 mg de vitamine C

A noter ! Il est conseillé aux fumeurs, aux femmes enceintes et allaitantes d’augmenter leur consommation en vitamine C.

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Le scorbut, une maladie encore et toujours d’actualité. ecole-de-la-denutrition.com. Consulté le 19 janvier 2021.
– Scorbut (carence en vitamine C) : définition, symptômes et traitement. medisite.fr. Consulté le 19 janvier 2021.
– Le scorbut, maladie des marins désormais au cœur des villes. lefigaro.fr. Consulté le 19 janvier 2021.
– Doser la vitamine C chez un patient n’est éventuellement utile que pour confirmer un scorbut. has-sante.fr. Consulté le 19 janvier 2021.
– Scorbut. thecanadianencyclopedia.ca. Consulté le 19 janvier 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.