Tremblement essentiel

21 mai 2021 par

tremblement essentiel

Le tremblement essentiel est une maladie neurologique méconnue, et pourtant elle touche environ 300 000 personnes en France soit plus que d’autres maladies neurologiques comme Parkinson ou Alzheimer. Les tremblements perturbent le quotidien en même temps qu’ils altèrent la qualité de vie du patient et de son entourage. En parallèle des différents traitements, un certain nombre de « trucs et astuces » peuvent être utiles pour faciliter la vie quotidienne.

Définition et symptômes

Qu’est-ce que le tremblement essentiel ?

tremblement essentiel mainsComme son nom l’indique, le tremblement essentiel est une maladie marquée par des tremblements. C’est une maladie neurologique qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Le tremblement essentiel concerne le plus souvent l’adulte mais peut démarrer dès la plus tendre enfance. Dans ce cas-là, le patient a le sentiment d’avoir toujours plus ou moins tremblé, généralement de façon de plus en plus soutenue, voire spectaculaire, au fil des années. En effet, la maladie a tendance à lentement s’aggraver avec l’âge, ce qui peut laisser penser qu’il s’agit d’une maladie non seulement neurologique mais également peut-être aussi neurodégénérative.

Le tremblement essentiel est une maladie chronique aux multiples conséquences, notamment psychologiques, professionnelles et relationnelles. Toutefois, l’intensité de la maladie et donc ses répercussions sur la vie quotidienne sont très variables d’un patient à un autre, si bien que certains experts estiment qu’il s’agit en réalité de plusieurs maladies regroupées sous un seul et même nom. Environ 10% des patients souffrent d’une forme sévère et invalidante.

À savoir ! Le tremblement est une oscillation rythmique involontaire physiologique et qui concerne tout un chacun, mais son amplitude très faible le rend généralement indétectable. Cependant, dans le tremblement essentiel, le tremblement est tel qu’il devient visible et peut perturber la réalisation des gestes les plus courants de la vie quotidienne.

Quels sont les symptômes du tremblement essentiel ?

Le tremblement essentiel se caractérise par la présence de tremblements posturaux, c’est-à-dire des tremblements qui apparaissent au moment où le patient doit maintenir une posture, et des tremblements d’action, qui apparaissent au moment d’effectuer un mouvement. Le tremblement essentiel se différencie donc de la maladie de Parkinson, pour laquelle il existe un tremblement de repos associé à d’autres symptômes.

Les tremblements concernent surtout les mains et les doigts, ce qui peut poser problème à de très nombreux moments de la journée, pour écrire, s’habiller, lacer ses chaussures, manger, boire… Le tremblement gagne parfois le bras tout entier jusqu’à l’épaule voire jusqu’au cou. Le tremblement peut dans un premier temps concerner un seul côté mais finit souvent par devenir bilatéral.

Les tremblements peuvent également toucher la tête dans environ 30% des cas, c’est ce que les médecins appellent le « tremblement du chef ».

Lorsque les cordes vocales sont touchées, c’est la voix du patient qui devient tremblotante et chevrotante.

Le patient atteint de tremblement essentiel souffre parfois de troubles psychologiques en lien avec sa pathologie et son caractère invalidant : manque de confiance en soi, peur du regard des autres et de leurs éventuelles remarques ou questions, isolement, anxiété, dépression

À savoir ! Le tremblement essentiel a la particularité de disparaitre pendant le sommeil et d’être amélioré par la consommation d’alcool. Attention, cela ne veut pas dire que les patients atteints de tremblement essentiel sont tous alcooliques ! Au contraire, certains patients ne consomment pas du tout d’alcool car ils ont constaté une aggravation des symptômes une fois que l’effet bénéfique de l’alcool s’estompe et disparait.

Causes du tremblement essentiel

A quoi est dû le tremblement essentiel ?

cerveau en 3dLe mécanisme exact à l’origine du tremblement essentiel n’est pas encore connu. En revanche, il semble que le cervelet et le thalamus soient les structures nerveuses les plus impliquées dans la physiopathologie. En effet, le cervelet est une partie du système nerveux central situé en arrière du tronc cérébral et jouant un rôle majeur dans le contrôle de la motricité, tandis que le thalamus contient un noyau appelé noyau ventral intermédiaire, fortement lié au cervelet et qui semble dysfonctionner en cas de tremblement essentiel.

Les causes exactes du tremblement essentiel sont inconnues. Dans 50 à 70% des cas, des antécédents familiaux sont retrouvés, ce qui suggère une cause génétique de la maladie. Cependant, aucun marqueur génétique n’a pour le moment été identifié. De plus, des différences parfois importantes existent au sein d’une même famille, en termes de symptômes, de sévérité, d’âge de début…

De nombreux facteurs peuvent déclencher ou aggraver les tremblements. Citons notamment le stress, la consommation de substances excitantes ou stupéfiantes, la prise de certains médicaments.

À savoir ! Le tremblement essentiel apparaît parfois suite à un choc émotionnel, comme le décès d’un proche, la perte d’un emploi, un accident…

Diagnostic et traitement du tremblement essentiel

Comment diagnostiquer le tremblement essentiel ?

homme chez une femme médecin pour son tremblement essentielLe diagnostic du tremblement essentiel est clinique, basé sur l’interrogatoire complet du patient et sur la réalisation de certains gestes simples au cours de la consultation avec le neurologue. Des examens d’imagerie peuvent également être prescrits, comme par exemple un scanner ou une IRM (imagerie par résonance magnétique).

Un certain nombre d’éléments cliniques permettent de distinguer le tremblement essentiel et la maladie de Parkinson. Cependant, chez certains patients le diagnostic est difficile à déterminer et nécessite la réalisation d’un examen particulier appelé scintigraphie cérébrale au DaTSCAN.

À savoir ! Certains patients passent plusieurs années à trembler avant que le diagnostic de tremblement essentiel soit posé par un spécialiste. Ce retard s’explique notamment par une certaine méconnaissance de la maladie par le grand public et les professionnels de santé, et la confusion avec d’autres types de tremblements.

Comment le traiter ?

Le traitement a pour objectif de diminuer les tremblements pour améliorer la qualité de vie du patient. Il est à la fois non médicamenteux (prise en charge psychologique, kinésithérapie…), médicamenteux et parfois même chirurgical.

Les médicaments les plus souvent prescrits dans le tremblement essentiel sont d’une part le propranolol (un bêta-bloquant, aussi connu sous le nom d’Avlocardyl®) et la primidone (un antiépileptique, aussi connu sous le nom de Mysoline®). D’autres médicaments pourront être prescrits au cas par cas. L’efficacité des traitements médicamenteux est souvent partielle, et certains patients souffrent d’effets secondaires qui les obligent à arrêter leur traitement.

La neurochirurgie du tremblement essentiel repose sur plusieurs techniques :

  • La stimulation cérébrale profonde consiste à inhiber le noyau ventral intermédiaire du thalamus grâce à des électrodes placées directement dans le cerveau. La méthode agit instantanément mais elle est assez invasive ;
  • La radiochirurgie Gamma Knife consiste à irradier le noyau ventral intermédiaire du thalamus avec un faisceau de rayons gamma. C’est une méthode peu invasive mais dont les résultats bénéfiques sont observés au bout de plusieurs mois ;
  • L’utilisation d’ultrasons de haute intensité pour « brûler » le noyau ventral intermédiaire du thalamus est déjà possible dans de nombreux pays et devrait bientôt arriver en France.

À savoir ! Le « tremblement du chef » et celui de la voix peuvent être plus difficiles à corriger. Un traitement par injection de toxine botulique est parfois mis en place.

Conseils au quotidien

Au quotidien, il est conseillé de lutter contre le stress, d’éviter les excitants, de ne pas rester seul face à la maladie et d’aborder le sujet avec ses proches ou avec d’autres malades.

Pour les actes courants de la vie quotidienne, les patients trouvent des solutions et s’adaptent. Par exemple, concernant l’habillement, ils préfèrent des vêtements faciles à enfiler, des chaussures et des bracelets à fermeture « scratch ». En cuisine, ils évitent les ustensiles munis de grosses lames pour éviter de se blesser.

À savoir ! Une autre méthode consiste à alourdir les objets (stylos, couverts…) ou à « lester » le poignet pour moins trembler au moment d’exécuter le mouvement.

Florence D.-L., docteur en pharmacie

Sources
– Association des personnes concernées par le tremblement essentiel. aptes.org. Consulté le 13 mai 2021.
– Tremblement. msdmanuals.com. Consulté le 13 mai 2021.
– Tremblement. msdmanuals.com. Consulté le 13 mai 2021.
– Tremblements. ameli.fr. Consulté le 13 mai 2021.
Florence D-L.
Florence D.- L., pharmacienne, passionnée par la pharmacologie, la dermatologie, la nutrition et la santé en général, aime par-dessus tout lire, écrire et cuisiner Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.