Ouverture d’un institut « spécial hernie » à Paris

Nov 22, 2016 par

Institut spécialisé hernie

Chaque année en France, 165 000 personnes sont touchées par la hernie. Le premier centre français spécialisé dans le traitement des hernies a ouvert ses portes en septembre 2016. Santé Sur le Net a posé quelques questions à l’un des chirurgiens de l’institut, le Dr. Edouard Pélissier, membre de l’Académie Nationale de Chirurgie.

edouard-pelissier-citation

Qu’est-ce qu’une hernie ?

Bien que souvent méconnue du grand public, la hernie est une pathologie abdominale relativement fréquente : « La hernie correspond au passage d’un organe interne, le plus souvent l’intestin, à travers un point faible de la paroi abdominale. Les plus fréquentes sont les hernies de l’aine (hernies inguinales) et les hernies ombilicales ».

schema hernie

La hernie résulte essentiellement d’une faiblesse localisée de la paroi abdominale, qui peut avoir plusieurs causes : « Des points faibles peuvent être liés à l’anatomie, comme dans le cas de l’aine, point de passage des vaisseaux de l’abdomen à la cuisse et chez l’homme du cordon spermatique (qui relie le testicule à l’abdomen). La hernie peut alors survenir chez des personnes jeunes et musclées. A l’inverse, la faiblesse peut résulter du vieillissement des tissus avec l’âge. Des efforts répétés, une toux ou une constipation chronique peuvent également affaiblir la paroi abdominale ».

Dans la majorité des cas, la hernie n’est pas une maladie grave : « Elle se traduit essentiellement par une gêne, sans réelles douleurs associées. Néanmoins, progressivement, la hernie grossit et devient de plus en plus difficile à opérer ». Dans un nombre limité de cas, généralement lors d’une hernie crurale (hernie en dessous du pli de l’aine), le risque de complication grave existe : « L’intestin coincé dans l’orifice de la hernie peut être étranglé. Une intervention en urgence est alors indispensable pour éviter la dévitalisation de l’intestin et un risque de décès par péritonite (infection grave de l’abdomen) ».

La hernie en image

hernie inguinalhernie ombilicale
hernie epigastrique
hernie fémorale

La chirurgie de la hernie

Le traitement de la hernie passe obligatoirement par la chirurgie : « Auparavant, les chirurgiens fermaient l’orifice de la hernie par des sutures. Cette technique est aujourd’hui abandonnée en raison du risque important de récidive (autour de 10%). Actuellement, les sociétés savantes recommandent la mise en place d’un filet de renforcement prothétique (prothèse en forme de filet de soutien) qui divise par 10 le risque de récidive ».

Pour placer la prothèse au niveau de la hernie, les chirurgiens disposent de deux techniques : « Le procédé consiste à placer la prothèse à la surface du plan musculaire. Dans 10% des cas, ce procédé provoque des douleurs post-opératoires chroniques par irritation des nerfs du canal inguinal (de l’aine). Pour 4% des patients, ces douleurs deviennent insupportables. Quant au second procédé, il consiste à placer la prothèse au niveau de la face profonde des muscles, entre le péritoine et la paroi musculaire. La prothèse n’est alors plus en contact avec les nerfs et le risque de voir survenir une douleur chronique est minime ».

Grâce à la mise en place de la prothèse, le risque de récidive n’est aujourd’hui plus un problème : « Le principal objectif est de faciliter la reprise immédiate d’activité et de minimiser le risque de douleur chronique. La cœlioscopie (méthode chirurgicale peu invasive réalisée en pratiquant des petits trous pour passer le matériel chirurgical, sans ouvrir l’abdomen) est la technique idéale pour limiter les suites opératoires et permettre au patient de reprendre ses activités au plus vite ».

Le premier institut français de la hernie

La hernie nécessite une prise en charge très spécialisée et plusieurs instituts dédiés existaient déjà en Europe, au Canada et aux USA, mais pas en France. Or, les hernies peuvent avoir des conséquences importantes sur la qualité de vie des patients et un impact socio-économique conséquent si elles ne sont pas traitées de manière optimale.

Plusieurs chirurgiens spécialistes de la hernie ont décidé de mutualiser leur expertise pour créer en 2016 le premier institut français de la hernie qui propose les techniques chirurgicales les plus innovantes et un suivi complet du patient. Les techniques, peu invasives, réduisent presque totalement les risques de récidives et permettent une reprise immédiate des activités du patient. Elles reposent sur 4 concepts clés :

  • L’utilisation d’un filet de renforcement prothétique qui réduit considérablement le risque de récidives ;
  • La mise en place de ce filet en profondeur pour limiter le risque de douleurs post-opératoires chroniques ;
  • La cœlioscopie pour permettre une récupération très rapide des patients ;
  • La chirurgie ambulatoire pour réduire le risque d’infection nosocomiale et offrir au patient un retour rapide à son domicile le jour même.

L’institut de la hernie s’inscrit dans une démarche d’excellence : « Nous nous engageons à atteindre un taux de récidive inférieur à 1%, un risque de douleurs chroniques proche de zéro et une reprise immédiate d’activité pour le patient. Parallèlement, nous participons à la recherche clinique en évaluant et en publiant nos résultats. Ainsi depuis 2000, nos chirurgiens ont publié 36 articles dans des revues médicales nationales ou internationales ou dans des traités de médecine ».

L’institut de la hernie assure également des formations continues : « Nous permettons à de jeunes chirurgiens de se familiariser avec les techniques de pointe dans la chirurgie de la hernie, grâce à des ateliers pratiques. Nous contribuons ainsi à développer la spécialisation en chirurgie de la paroi abdominale, qui est à l’ordre du jour des sociétés savantes ».

A savoir ! Où se trouve l’institut de la hernie ? Les consultations ont lieu à l’institut de la hernie, 15 Rue du Cirque à Paris. Les interventions chirurgicales sont effectuées dans plusieurs cliniques de Paris (La Muette, Bizet, Geoffroy Saint-Hilaire, Turin, et à l’hôpital Américain). Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’institut

Un suivi complet du patient

L’un des engagements de l’institut de la hernie est un suivi complet du patient tout au long du parcours : « Chaque patient pris en charge bénéficie d’un suivi personnalisé. Le dossier du patient est évalué par les équipes de l’institut. Des suivis pré- et post-opératoire, à court et long terme, sont mis en place. Le patient est constamment en lien avec un chirurgien et un anesthésiste. Le grand intérêt de nos interventions est une guérison extrêmement rapide. Aucun traitement médical ou programme de rééducation n’est nécessaire après la chirurgie ».

Situé à Paris, l’institut de la hernie n’est pas réservé aux seuls patients de l’agglomération parisienne : « Nous prenons en charge tous les patients, français ou étrangers, y compris des patients opérés dans d’autres établissements et se plaignant d’un mauvais résultat opératoire ».

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources

Communiqué de presse. Lancement officiel de l’Institut de la Hernie à Paris. 20 octobre 2016.

Interview du Dr. Edouard Pélissier, Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie. Novembre 2016.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.