Une prise de sang pour diagnostiquer précocement la maladie d’Alzheimer ?

Actualités Neurologie Santé des séniors

Rédigé par Estelle B. et publié le 12 juin 2019

Selon les estimations, en 2050, 1,8 millions de personnes en France seront touchés par la maladie d’Alzheimer, la plus fréquente des maladies neurodégénératives. Actuellement, le diagnostic précoce, avant l’apparition des symptômes caractéristiques de la maladie, nécessite des examens invasifs. Les scientifiques tentent de trouver des marqueurs capables de diagnostiquer précocement pour prédire l’évolution vers une maladie d’Alzheimer, et se sont récemment attardés sur les marqueurs de l’inflammation.

inflammation-Alzheimer

Maladie d’Alzheimer et voie de l’inflammation

La maladie d’Alzheimer, d’ores et déjà la maladie neurodégénérative la plus fréquente en France, ne cesse de se développer au fil des années. Son diagnostic et sa prise en charge constituent ainsi des enjeux majeurs de santé publique.

Infographie Santé sur le NetLa Maladie d’Alzheimer en France

Actuellement, il est compliqué de poser un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer, c’est-à-dire avant l’apparition des symptômes les plus caractéristiques. Les seuls marqueurs qui ont jusque-là fait leurs preuves doivent être recherchés dans le liquide cérébrospinal, ce qui impose la réalisation d’une ponction lombaire.

Les chercheurs tentent de trouver des marqueurs présents dans le sang, ce qui éviterait des examens invasifs chez des personnes âgées. A ce jour, tous les marqueurs testés n’ont pas pu être retenus. Récemment, des chercheurs ont étudié l’intérêt des marqueurs de l’inflammation. En effet, les mécanismes pathologiques à l’origine de la maladie d’Alzheimer impliquent précocement l’inflammation, et en particulier les régulateurs du système du complément (ensemble de protéines intervenant dans l’immunité innée).

Lire aussiLes probiotiques : un remède pour l’inflammation rénale des patients atteints de lupus ?

Des marqueurs d’inflammation prédictifs de la maladie d’Alzheimer

Dans une récente étude, des chercheurs ont émis l’hypothèse que les taux sanguins de certains marqueurs de l’inflammation pourraient, d’une part prédire l’évolution vers une maladie d’Alzheimer et, d’autre part évoluer au cours de la maladie.

En compilant l’ensemble des données disponibles dans la littérature scientifique, ils se sont concentrés sur 53 protéines des voies de l’inflammation et du système du complément. Ces protéines ont été dosées dans le sang de 720 personnes âgées, parmi lesquelles :

  • 259 ne présentaient aucun trouble cognitif ;
  • 199 des troubles cognitifs légers ;
  • 262 une maladie d’Alzheimer.

Sur les 53 protéines testées, 10 ont montré des différences significatives entre les 3 groupes de participants. Un ensemble de 5 marqueurs de l’inflammation permettait de différencier les sujets atteints de la maladie d’Alzheimer des sujets contrôles. Parallèlement, un autre ensemble de trois marqueurs de l’inflammation permettait de différencier les sujets atteints de troubles cognitifs légers des sujets atteints de maladie d’Alzheimer. Enfin, deux marqueurs de l’inflammation semblent capables de prédire l’évolution des troubles cognitifs légers vers une maladie d’Alzheimer.

Lire aussiMaladie d’Alzheimer : perdre ou gagner du poids augmenterait le risque de démence

Un diagnostic précoce grâce à une simple prise de sang

D’après les résultats de cette étude, menée sur une vaste cohorte européenne, le dosage de certains marqueurs de l’inflammation et de la régulation du système du complément serait capable de contribuer au diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.

Ces résultats nécessitent d’être confirmés à grande échelle, dans le cadre d’un essai clinique. Néanmoins, ils permettent d’entrevoir la possibilité de diagnostiquer précocement la maladie d’Alzheimer, à partir d’une simple prise de sang. Un atout important puisque la plupart des médicaments disponibles actuellement ont pour objectif de ralentir l’évolution de la maladie.

Lire aussiMaladie d’Alzheimer : la piste de l’implication du cholestérol

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Inflammatory biomarkers in Alzheimer’s disease plasma. NCBI. Consulté le 12 Juin 2019.
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Les marqueurs concernés sont des marqueurs de l’inflammation. Les résultats de l’étude doivent être confirmés par un essai clinique.
      S’ils se confirment, cette prise de sang pourrait devenir disponible pour tous dans quelques années, selon la durée de l’essai clinique.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Bonjour,
    Ma mère de 78 ans vient d’être diagnostiquée Alzheimer.
    Elle semble déjà a un stade avancé.
    Personne d’autre dans sa famille n’a cette maladie.
    J’ai 57 ans et j’aimerai savoir si, je peux potentiellement avoir cette maladie un jour afin de m’y préparer et d’organiser en amont ce qui doit l’être.
    Comme puis-je être testée (prise de sang).
    Merci pour votre réponse.

    Reply
  • Bonjour,
    Ma mère de 78 ans vient d’être diagnostiquée Alzheimer.
    Elle semble déjà a un stade avancé.
    Personne d’autre dans sa famille n’a cette maladie.
    J’ai 57 ans et j’aimerai savoir si, je peux potentiellement avoir cette maladie un jour afin de m’y préparer et d’organiser en amont ce qui doit l’être.
    Comme puis-je être testée (prise de sang).
    Merci pour votre réponse.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser votre question. Dans certains cas, la maladie d’Alzheimer peut effectivement se transmettre d’une génération à l’autre. En général, cette forme héréditaire de la maladie apparait très précocement chez les personnes touchées, dès 40 ans et la plupart du temps avant 50 ans. Ce cas de figure reste rare. Les personnes de ces familles là peuvent bénéficier d’un dépistage génétique.
      Votre mère a été diagnostiquée à 78 ans et vous avez 57 ans. Il semblerait donc que vous ne soyez pas concernée par la forme héréditaire de la maladie. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin si vous souhaitez plus d’informations.

      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.