La semaine santé en bref #38

Actualités Grossesse Handicap Maladies infantiles Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 21 août 2019

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1 – Affaire des bébés nés sans bras, une famille porte plainte …

Suite à la publication du premier rapport des experts sur les agénésies transverses de membres supérieurs, c’est-à-dire les cas de bébés nés sans bras dans plusieurs départements français, une famille vient de porter plainte contre X, pour mise en danger de la vie d’autrui. Le rapport a conclu à un excès de cas uniquement dans le département du Morbihan avec une poursuite des investigations, notamment vis-à-vis des éventuels facteurs environnementaux. La famille qui porte plainte, originaire de l’Ain demande des investigations complémentaires et l’assurance d’une parfaite transparence dans l’analyse des données médicales et épidémiologiques.

Lire aussiBébés nés sans bras, le premier rapport des experts

2 – Les médecins se mobilisent face à la pénurie de médicaments

Depuis quelques années, les pénuries de médicaments se multiplient et tendent à se prolonger sur le territoire français. De telles situations entraînent l’indisponibilité de certains traitements essentiels pour les patients, parfois atteints de maladies graves. Dans une tribune publiée cette semaine, une vingtaine de médecins et de professeurs hospitaliers demandent que les autorités imposent aux laboratoires pharmaceutiques la constitution de stocks pour couvrir l’ensemble des besoins des patients français. Ces stocks doivent notamment concerner en priorité les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur, essentiels au traitement de maladies comme les maladies auto-immunes, les infections ou les cancers.

Lire aussiANSM : pénurie de corticoïdes, vers un retour à la normale ?

3 – Le PGHM, acteur incontournable du secours en montagne en France

Nombreux sont les vacanciers qui choisissent la montagne pour passer leurs vacances d’été et y pratiquer la randonnée, les sports d’eaux vives ou le parapente. Dans les Alpes, les secours en montagne sont assurés depuis plus de 50 ans par le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne). Chaque année, ces gendarmes secouristes, capables d’aller chercher des personnes en détresse dans les endroits les plus périlleux, effectuent entre 800 et 1 000 sorties au cours de l’été, rien que pour la base de Chamonix sur le Massif de Mont-Blanc.

Lire aussiGros plan sur le mal aigu des montagnes

4 – Des enfants contaminés par de l’arsenic à proximité d’une mine d’or

Cette semaine, l’ARS d’Occitanie a publié les résultats des premières mesures d’exposition à l’arsenic chez des enfants résidant à proximité de la mine d’or de Salsigne, près de Carcassonne. Au total, les urines de 103 enfants, âgés de 0 à 11 ans, ont été testées et 38 d’entre eux présentent des taux d’arsenic supérieurs à la valeur de référence. Le taux est particulièrement élevé pour 10 enfants. La mine a fermé en 2004, mais les habitants des environs demeurent inquiets quant aux conséquences de l’exposition des enfants à l’arsenic toujours présent dans le sol. De nouvelles mesures seront réalisées chez les enfants ayant présenté des taux élevés, pour s’assurer de l’absence d’intoxication chronique à l’arsenic, qui peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Lire aussiCulture de la vigne et pesticides arsenicaux : quel est le niveau d’exposition des viticulteurs français ?

5 – Arrêt de commercialisation des pompes à insuline MiniMed

En juin 2020, est programmé l’arrêt de production des pompes à insuline implantables MiniMed de la société Medtronic. En France, environ 250 patients diabétiques de type 1 utilisent actuellement ce dispositif médical. La société Medtronic s’est engagée à accompagner les patients et les professionnels de santé dans cet arrêt de commercialisation, et notamment à fournir les consommables jusqu’à la fin de vie des pompes utilisées. Des alternatives thérapeutiques ont d’ores et déjà été trouvées pour certains patients, mais pas pour d’autres. En septembre, l’ANSM réunira des représentants de patients, des professionnels de santé et la société Medtronic pour trouver des solutions pour tous les patients utilisant cette pompe à insuline.

Lire aussiObjets de santé connectés : attention au piratage !

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.