une femme serrant sa serviette hygiénique usagée : métrorragies

Les métrorragies sont des saignements vaginaux survenant en dehors des menstruations. Leur cause varie selon l’âge de la patiente. Le diagnostic des métrorragies repose sur un examen gynécologique associé à des analyses sanguines ou des imageries. Le traitement dépend de la cause, il peut être médicamenteux ou chirurgical.

Définition et symptômes

Qu’est-ce qu’une métrorragie ?

une culotte tachée de sang

Une métrorragie est un saignement vaginal survenant en dehors des menstruations. C’est l’une des hémorragies génitales les plus fréquentes chez la femme en âge de procréer. Le saignement peut être plus ou moins important, et d’origine utérine ou vaginale.

À savoir ! En cas de règles abondantes, on parle de ménorragies

Les causes varient selon la période d’apparition des métrorragies.

Avant la puberté, une métrorragie peut être en lien avec :

  • La présence d’un corps étranger dans le vagin, un jouet ou un caillou par exemple ;
  • Des lésions vulvaires ou vaginales ;
  • Des abus sexuels ;
  • Une tumeur au niveau du vagin ou des ovaires ;
  • Une puberté précoce.

En pleine puberté, le trouble peut être due à :

  • Un cycle menstruel irrégulier ;
  • Un kyste folliculaire ;
  • Une hyperplasie endométriale, autrement dit une prolifération anormale des cellules présentes dans l’utérus ;
  • Une endométriose;
  • Une maladie hémorragique ;
  • Une thrombopathie (atteinte des plaquettes) ;
  • Un stérilet ;
  • Un traitement hormonal au dosage insuffisant.

Chez les femmes enceintes, les métrorragies sont plutôt causées par :

  • Une grossesse extra-utérine ;
  • Une tumeur bénigne du placenta ;
  • Un hématome rétroplacentaire ;
  • Une insertion anormale du placenta ;
  • Une fausse couche.

Chez les femmes ménopausées, elles sont secondaires à :

  • Un cancer de l’utérus ;
  • Un fibrome (tumeur bénigne de l’utérus) ;
  • Des polypes ;
  • Une atrophie de la muqueuse utérine
  • Une télangiectasie du col de l’utérus (dilatation des vaisseaux sanguins au niveau du col de l’utérus) ;
  • Une métrite sénile (vieillissement cellulaire).

Quels symptômes ?

Les métrorragies se manifestent par un saignement vaginal plus ou moins abondant. Le sang peut être rouge ou noirâtre, avec ou sans caillot.

Les saignements peuvent durer plusieurs jours. Sans prise en charge, ils peuvent être à l’origine d’anémie.

Diagnostic et traitement

Quel diagnostic ?

un soignant examinant une patiente

Le diagnostic d’une métrorragie nécessite un examen gynécologique. En effet, il faut consulter en cas de saignements en dehors de la période des règles.

Plusieurs examens peuvent être prescrits en complément afin de déterminer la cause des métrorragies comme des analyses sanguines, une échographie utérine, une hystéroscopie (radiographie de l’utérus), un frottis.

Quel traitement ?

La prise en charge d’une métrorragie dépend de sa cause. Les médecins peuvent envisager un traitement médical, comme la pilule, ou un traitement chirurgical (hystérectomie ou ablation de l’utérus, myomectomie ou ablation des fibromes, endométrectomie ou ablation de l’endomètre).

Charline D., Docteur en pharmacie

Sources
– Métrorragies : saignements génitaux anormaux chez la femme. Concilio. Consulté le 6 novembre 2020.
– Métrorragie. Larousse. Consulté le 6 novembre 2020.