Schéma vaccinal contre la Covid-19 : Association AstraZeneca/Pfizer plus efficace ?

29 octobre 2021 par

Suite à l’apparition possibles d’effets indésirables avec le vaccin AstraZeneca ChAdOx1-S-nCoV-19, les autorités sanitaires ont recommandé aux patients de moins de 55 ans ayant reçu une première dose de ce vaccin, de bénéficier, par mesure de précaution, d’une 2ème dose avec un vaccin ARNm Pfizer BNT162b2. Des chercheurs français ont comparé l’efficacité de ce schéma vaccinal AstraZeneca/Pfizer par rapport au schéma classique Pfizer-Pfizer.

Schéma vaccinal contre la Covid-19

En quoi consistait cette étude ?

Publiée dans la revue Nature le 21 octobre dernier, cette étude a été réalisée par des scientifiques des Hospices Civils de Lyon, du CH de Saint-Etienne, des Universités Claude Bernard Lyon 1, ENS Lyon, et Jean Monnet Saint-Etienne, de l’INSERM, du CNRS et de bioMérieux. L’objectif était d’identifier si l’efficacité et l’immunogénicité de ces deux schémas vaccinaux étaient similaires.

Treize mille cent-vingt-et-un participants ont été inclus, tous des professionnels de santé des Hospices Civils de Lyon, âgés de 18 à 55 ans, ayant reçu deux doses vaccinales : soit deux injections du vaccin Pfizer à 4 semaines d’intervalle (combinaison homologue) ; soit le vaccin AstraZeneca, suivi 12 semaines plus tard d’une injection avec le vaccin Pfizer (combinaison hétérologue).

La protection vaccinale était excellente dans les deux groupes. L’incidence des infections par le SARS-CoV-2 était inférieure à 1% pour l’ensemble de la population de l’étude.  Cependant, la protection semblait quasi deux fois plus importante chez les participants ayant bénéficié de la combinaison AstraZeneca/Pfizer. Sur les 2512 patients ayant reçu le schéma AstraZeneca/Pfizer, 10 ont été infecté par le SARS-CoV-2 à partir de 14 jours suivant la deuxième dose, versus 81 sur les 10609 ayant reçus les deux doses Pfizer.

Même en ajustant sur l’âge dans une seconde analyse, l’incidence des infections à SARS-CoV-2 semblait également plus faible dans le groupe ayant reçu la combinaison hétérologue, indépendamment de l’âge.

A noter ! La revue Nature publie une première version du document non encore édité présentant l’étude, pour fournir un accès rapide à ces résultats. Avant la publication finale, le document fera l’objet d’une révision approfondie. En conséquence, des modifications pourront être réalisées.

Ces résultats ont par ailleurs fait l’objet d’une communication de presse sur le site du CNRS.

Comment expliquer ces résultats de ce schéma vaccinal ? 

La réponse immunitaire induite par la vaccination anti-SARS-CoV-2 a été étudiée : Les deux schémas vaccinaux ont induit de fortes réponses humorales (anticorps dirigés contre la protéine Spike virale). Mais l’activité neutralisante des anticorps chez les patients ayant bénéficié d’une vaccination hétérologue AstraZeneca/Pfizer était plus importante, quel que soit le type de variants SARS-CoV-2.

L’augmentation de l’efficacité du schéma vaccinal hétérologue ChAdOx1-S-nCoV-19(AstraZeneca)/BNT162b2(Pfizer) par rapport au schéma homologue BNT162b25(Pfizer)/BNT162b2(Pfizer) peut s’expliquer par la complémentarité des deux vaccins, à la fois sur l’efficacité des anticorps et des réponses cellulaires.

À savoir ! L’immunité anti-Spike correspond aux anticorps dirigés contre la protéine de surface Spike du SARS-Cov-2. Cette protéine permet la liaison du virus à la membrane de la cellule cible.

Le risque d’effets secondaires est-il étudié ?

Cet article ne compare pas les effets secondaires entre les deux combinaisons, mais bien leur efficacité. Cependant, une étude, Immunogenicity and reactogenicity of heterologous ChAdOx1 nCoV-19/mRNA vaccination, publiée le 26 juillet 2021 dans Nature, a révélé que la fréquence d’évènements indésirables entre les 2 combinaisons était similaire. Par ailleurs, plusieurs études ont déjà prouvé que les rapports bénéfices/risques de l’utilisation de ces vaccins étaient favorables.

Qu’impliquent ces résultats ?

Ces résultats sont à confirmer par d’autres études et par un suivi à long terme des patients.

Cependant, les résultats de cette étude suggèrent que la combinaison hétérologue pourrait être intéressante chez les personnes immunodéprimées. Ces études sont indispensables pour orienter et adapter les politiques de santé publique.

A savoir ! : L’immunodépression est un déficit du système immunitaire. Cette altération immunitaire peut-être liée à plusieurs étiologies étiologies, d’origine génétique (déficit immunitaire primitif) ou non (déficit immunitaire secondaire) :

  • Traitements immunodépresseurs ;
  • Maladies auto-immunes ;
  • VIH ;
  • Néoplasies etc.

Attention ! L’efficacité du schéma vaccinal homologue « classique », à savoir deux injections de vaccin à ARNm Pfizer/BioNTech n’est plus à démontrer ! L’efficacité de cette vaccination à ARNm Pfizer a déjà été démontrée dans de multiples études. Par ailleurs, les résultats de cette étude viennent confirmer que les deux combinaisons sont efficaces : elles induisent toutes les deux de fortes réponses humorales (production d’anticorps), avec une incidence d’infections au SARS-CoV-2 inférieure à 1% pour tous les participants vaccinés.

Une autre étude, suédoise, publiée le 17 octobre 2021 dans The Lancet, est en faveur d’une efficacité là encore semblant supérieure de l’association d’une dose d’AstraZeneca et d’un vaccin à ARN messager, Moderna.

A suivre…

Dina H., Pharmacienne

Sources
– Immunogenicity and efficacy of heterologous ChadOx1/BNT162b2 vaccination. nature.com. Consulté le 28 octobre 2021.
– Vaccination Covid-19 : l’association de deux vaccins différents confère une meilleure protection. cnrs.fr. Consulté le 28 octobre 2021.
– Immunogenicity and reactogenicity of heterologous ChAdOx1 nCoV-19/mRNA vaccination. nature.com. Consulté le 28 octobre 2021.
Dina H.
Pharmacienne,
Spécialiste de l’information médicale et de l’innovation en santé.
Passionnée par le domaine de la santé et du bien-être, le sport et la nutrition.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.