La semaine santé en bref #45

Oct 8, 2019 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

Première mondiale, un patient tétraplégique dirige son exosquelette pour remarcher

Une grande première mondiale a eu lieu à Grenoble au centre de recherche biomédicale Clinatec. Un homme de 28 ans, tétraplégique, a pu diriger son exosquelette pour remarcher. Deux petites électrodes avaient été implantées juste sous la boîte crânienne du patient. Grâce à ces implants, il peut, par la pensée, diriger l’exosquelette et ainsi marcher ou bouger les bras. Il aura fallu deux années pour que le patient parvienne à contrôler l’exosquelette, et pour l’instant il ne réussit pas encore à attraper un objet. D’autres patients pourraient prochainement rejoindre l’essai clinique.

Incendie de l’usine Lubrizol : les résultats d’analyse seraient rassurants

Dix jours après le terrible incendie qui a ravagé l’usine Lubrizol à Rouen, les premières analyses seraient, selon le ministère de la santé, rassurantes, concernant le taux de dioxines. Tout risque lié à l’amiante pourrait être écarté et les hydrocarbures ne seraient présents qu’à l’état de traces dans les prélèvements effectués. En revanche, des prélèvements complémentaires sont attendus pour vérifier que les analyses restent toujours inférieures aux seuils environnementaux une semaine après le sinistre. Se pose également la question de la nature des produits qui ont brûlé dans l’usine voisine de Lubrizol.

6 octobre : Journée mondiale de la paralysie cérébrale

Le 6 octobre avait lieu la journée mondiale de la paralysie cérébrale, instaurée en 2012 par une association australienne (Cerebral Palzy Alliance) et une association américaine (United Cerebral Palsy). L’objectif est de sensibiliser le grand public sur la paralysie cérébrale, qui est la déficience motrice la plus fréquente chez l’enfant. Elle touche 17 millions de personnes dans le monde, dont 127 000 en France. Provoquée par des lésions irréversibles au niveau du cerveau du fœtus ou du nourrisson, la paralysie cérébrale se manifeste par différents troubles du mouvement ou de la posture, mais aussi des problèmes cognitifs et sensoriels. La maladie tend actuellement à régresser en France, grâce à une meilleure détection des nourrissons à risque.

La Flammazine® est réservée aux brûlures à partir de l’âge de 2 mois

Suite à des travaux de réévaluation du rapport bénéfice sur risque, l’ANSM vient de restreindre l’utilisation de la Flammazine® uniquement à la prévention et au traitement des infections, faisant suite à des brûlures au moins du second degré. La Flammazine® ne doit pas être utilisée sur d’autres plaies que des brûlures. De plus, elle ne doit pas être utilisée chez les enfants de moins de 2 mois, en raison d’un risque de passage dans la circulation sanguine. Son utilisation chez les enfants de moins de 2 ans doit être très prudente.

Risques liés au mésusage du paracétamol, le rôle du pharmacien

Le paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’ibuprofène et l’aspirine, sont disponibles sans ordonnance. Mais le non-respect de la posologie ou des précautions d’emploi peut conduire à de graves problèmes de santé. Dans ce contexte, l’ANSM souhaite renforcer le rôle du pharmacien, en retirant ces médicaments du libre accès dès le mois de janvier 2020. Cette mesure vise à renforcer la sécurité d’utilisation de ces médicaments largement utilisés en automédication, grâce au rôle de conseil joué par le pharmacien.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.