Arrêt du tabac, une nouvelle campagne auprès des plus défavorisés

Actualités Addiction Pneumologie Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 24 février 2022

Malgré de multiples campagnes de prévention contre les dangers du tabac, près de 15 millions de Français fument encore actuellement, tous les jours ou de manière occasionnelle. Et les personnes dont le revenu socio-économique est le plus faible sont particulièrement touchées par le tabagisme. Santé Publique France lance une nouvelle campagne d’incitation au sevrage tabagique, cette fois-ci spécifiquement dédiée à ces personnes.

sevrage tabagique, une personne refusant de fumer une cigarette

Tabagisme et niveau socio-économique

Le tabac constitue en France la première cause de décès évitable, avec plus de 75 000 décès par an. D’année en année, les campagnes d’information et de prévention se sont succédées pour :

  • Prévenir sur les dangers du tabac ;
  • Inciter les fumeurs à arrêter de fumer ;
  • Informer sur les dispositifs d’aide et d’accompagnement au sevrage tabagique.

Les données épidémiologiques récentes montrent qu’après une baisse sur plusieurs années consécutives, la consommation de tabac a tendance à stagner à l’échelle de l’ensemble de la population. En revanche, elle augmente chez les personnes les plus défavorisées sur le plan socio-économique. Dans ce contexte, Santé Publique France, en partenariat avec le Ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance Maladie, lance une nouvelle campagne spécialement dédiée à cette catégorie de la population, qui se déroule du 14 février au 13 mars 2022.

Une campagne spécialement conçue pour les plus défavorisés

L’objectif de cette nouvelle campagne d’incitation au sevrage tabagique est multiple :

  • Initier une baisse de la consommation du tabac chez les plus défavorisés sur le plan socio-économique ;
  • Mieux informer pour supprimer les peurs liées à l’arrêt du tabac ;
  • Inciter les fumeurs à recourir aux dispositifs d’aide et d’accompagnement au sevrage tabagique.

Destinée prioritairement aux personnes les plus défavorisées, cette campagne s’articule autour de situations de la vie quotidienne et de témoignages d’anciens fumeurs ou de fumeurs en cours de sevrage tabagique, diffusés sur les réseaux sociaux, sur des panneaux d’affichage, ou encore sur les médias grand public. Elle s’appuie aussi sur :

  • Les intervenants auprès des demandeurs d’emploi, des personnes précaires, des personnes en situation de handicap, … ;
  • Les professionnels de santé avec des outils spécifiques pour les médecins.

Un sevrage tabagique possible et accessible pour tous

La campagne a été élaborée pour montrer qu’il est possible pour chaque fumeur d’arrêter de fumer, notamment grâce aux différents dispositifs d’aide et d’accompagnement :

  • Les substituts nicotiniques ;
  • L’accompagnement par un professionnel de santé (pharmacien, médecin, …) ;
  • Le recours à un groupe de soutien ;
  • Les professionnels et l’application Tabac Info Service, des services 100 % gratuits et donc accessibles à tous.

Les bénéfices attendus de l’arrêt du tabac sont bien évidemment mis en avant, que ce soit en termes de santé, mais aussi d’économies financières et de qualité de vie. Cette nouvelle campagne a pour vocation de permettre à chacun d’accéder au sevrage tabagique et de lui donner toutes les chances de réussir à arrêter le tabac définitivement. Une action qui s’inscrit dans une démarche plus globale de réduction des inégalités sociales et territoriales de santé en France.

 

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Une campagne d’incitation à l’arrêt du tabac visant en particulier les fumeurs les plus fragiles sur le plan socio-économique santepubliquefrance.fr. Consulté le 24 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.