Faire du sport pour prévenir la maladie d’Alzheimer

Aug 25, 2019 par

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative en plein essor dans les pays industrialisés, avec en France plus de 220 000 nouveaux cas chaque année. Alors qu’aucun traitement curatif n’est actuellement disponible et que le diagnostic reste complexe, les chercheurs tentent d’identifier des facteurs de risque modifiables, capables de retarder l’apparition ou l’évolution de la maladie. Et l’activité physique pourrait en faire partie !

sport-alzheimer

Maladie d’Alzheimer et activité physique

La maladie d’Alzheimer est une forme de démence particulièrement sournoise, puisqu’elle se développe silencieusement pendant de nombreuses années, avant que les premiers symptômes ne se manifestent.

Les enjeux de la recherche sont multiples au sujet de cette maladie neurodégénérative de plus en plus fréquente :

  • Une amélioration des techniques diagnostiques ;
  • La mise au point de traitements curatifs ;
  • L’identification des facteurs de risque, influençant l’apparition et l’évolution de la maladie.

Sur ce dernier point, les chercheurs concentrent leurs efforts sur les facteurs de risque modifiables, c’est-à-dire ceux qui, une fois corrigés, pourraient retarder le développement et l’évolution de la maladie. Récemment, des chercheurs américains ont étudié l’effet de l’activité physique sur le déclin cognitif associé à la maladie d’Alzheimer.

Plus de sport, moins de déclin cognitif

Précédemment, plusieurs études scientifiques ont suggéré que l’activité physique pourrait ralentir l’accumulation de protéines béta-amyloïde et de protéines tau (deux mécanismes pathologiques impliqués dans la maladie d’Alzheimer), mais aussi limiter le déclin cognitif lié à l’âge et ainsi réduire le risque de développer une démence.

Dans cette nouvelle étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique JAMA Neurology, les chercheurs ont évalué l’effet de l’activité physique pour prévenir le déclin cognitif lié à l’accumulation de protéines béta-amyloïde et l’atrophie cérébrale. L’étude a été menée chez 182 personnes, âgées en moyenne de 73,4 ans, dont 56,6 % de femmes, sans troubles cognitifs au moment de leur inclusion dans l’étude.

Tous les participants ont été suivis durant plusieurs années, en moyenne sur une période de 6 ans. Au début de l’étude, les chercheurs ont mis en évidence une association entre l’activité physique et le risque cardiovasculaire, mais aucun lien entre le sport et le taux de protéines béta-amyloïde. Au cours du suivi, les chercheurs ont observé qu’une activité physique plus importante était significativement associée à un ralentissement du déclin cognitif et de la perte de volume cérébral. Cette relation était indépendante du risque cardiovasculaire des participants. Parallèlement, un risque cardiovasculaire plus faible était également relié à un ralentissement du déclin cognitif et de l’atrophie cérébrale.

Faire du sport et prendre soin de son cœur pour préserver son cerveau

Ces données suggèrent que l’activité physique et le risque cardiovasculaire peuvent indépendamment agir sur le déclin cognitif et la perte de volume cérébral, deux éléments majeurs de la maladie d’Alzheimer.

En favorisant le sport et la santé cardiovasculaire, il serait donc possible de se protéger contre le déclin cognitif et l’atrophie cérébrale, et potentiellement de retarder l’apparition et la progression d’une maladie d’Alzheimer. Les bénéfices du sport ne se limiteraient pas à leur effet favorable sur le système cardiovasculaire. Sport et santé cardiovasculaire exerceraient des actions positives, simultanées et additionnelles pour prévenir la maladie d’Alzheimer.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Associations of Physical Activity and β-Amyloid With Longitudinal Cognition and Neurodegeneration in Clinically Normal Older Adults. Jamanetwork. Consulté le 22 août 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.