Quel sport pour les patients atteints de schizophrénie ?

Activité sportive Actualités Neurologie Psychiatrie

Rédigé par Estelle B. et publié le 2 mars 2021

Les patients atteints de schizophrénie ne font souvent pas assez de sport. La sédentarité a un impact négatif à la fois sur les troubles mentaux liés à la maladie et sur la santé des patients. Récemment, une nouvelle étude a pointé du doigt l’intérêt de la marche active face à la schizophrénie. Santé Sur le Net en profite pour vous rappeler quelques conseils sportifs à suivre au quotidien.

schizophrénie et sport

Patients atteints de schizophrénie, sédentarité et sport

Plusieurs études ont révélé que les patients atteints de schizophrénie sont fréquemment sédentaires et pratiquent peu d’activité physique au quotidien. Cette sédentarité a plusieurs impacts négatifs:

  • Sur la santé mentale et l’évolution des troubles schizophrènes ;
  • Sur la santé physique et métabolique des patients (développement de maladies chroniques liées à la sédentarité) ;
  • Sur l’autonomie et la qualité de vie.

Parallèlement, des études considèrent la pratique sportive comme un élément fondamental de la prise en charge des patients schizophrènes. Dans ce contexte, une nouvelle étude, menée sur 79 patients schizophrènes suivis sur une période de 12 semaines, a été menée récemment.

Lire aussiVers un premier traitement d’appoint de la schizophrénie !

Un intérêt potentiel de la marche active

Parmi ces patients, 38 ont bénéficié d’un suivi classique et 39 d’un suivi classique associé à de la marche active. Ce programme de marche active consistait en cinq séances hebdomadaires de 30 minutes de marche, effectuées tout en portant une charge de poids moyen. L’analyse statistique des données a révélé une absence d’effet significatif de la marche active sur les fonctions cognitives et seulement un faible effet significatif sur les capacités verbales. En revanche, un effet significatif a été observé sur deux autres paramètres :

  • L’attention ;
  • La vitesse de réaction.

Ces travaux suggèrent des bénéfices cognitifs d’un programme suivi de marche active d’intensité modérée pour les patients atteints de schizophrénie. Un nouvel argument en faveur de la pratique sportive.

Lire aussiSport : les effets sont différents en fonction du moment de la journée

Cinq conseils sportifs au quotidien

Mais alors quand, où et comment pratiquer du sport en cas de schizophrénie ? Voici quelques conseils pratiques pour que l’activité physique soit la plus bénéfique possible :

  • Choisir une activité physique adaptée à son état de santé, mais aussi à ses goûts ;
  • Ne pas se lancer seul(e) mais se faire accompagner par un coach sportif ou un encadrant formé ;
  • Suivre un programme d’activité physique progressif et sur une durée minimale de 12 semaines ;
  • Opter pour une activité physique d’intensité modérée ;
  • Pratiquer une activité physique au moins trois fois par semaine.

La plupart des sports peuvent être accessibles aux patients atteints de schizophrénie, même s’il est conseillé de demander conseil à l’équipe médicale pour choisir un sport adapté à sa condition physique. La pratique régulière du sport pourrait avoir des bénéfices sur la condition physique, les symptômes négatifs et la dépression, sans oublier le réel gain en matière d’autonomie et de qualité de vie.

Lire aussiL’intelligence artificielle pour un dépistage précoce de la schizophrénie

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Effects of aerobic walking on cognitive function in patients with schizophrenia: A randomized controlled trial. Yu-Chi Huang and al. 2021. J Psychiatric REs. Consulté le 01 mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.