Le stérilet, une alternative efficace à la contraception d’urgence !

Jul 4, 2017 par

En cas de risques pris lors d’un rapport sexuel, et pour éviter une grossesse ultérieure non désirée, la première option qui vient à l’esprit de nombreuses femmes est la pilule du lendemain. Pour autant, ce n’est aujourd’hui plus la seule solution. D’ailleurs, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) encourage vivement l’usage du dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet, en tant que contraceptif d’urgence, surtout pour des femmes recherchant ultérieurement une méthode contraceptive continue et hautement efficace.

Prescription d'un stérilet en contraception d'urgence

Le stérilet, une utilisation bien reconnue sur le long terme…

L’utilisation du stérilet qui est souvent retenue par les femmes est, un moyen de contraception, applicable sur une longue durée et, préférentiellement destiné à des femmes ne souhaitant plus avoir d’enfants. Or, ces deux visions sont très loin d’être valides puisqu’aucun argument scientifique ne le démontre.

Dans la famille des dispositifs intra-utérins, deux grandes classes de DIU sont représentées et associées à des propriétés différentes :

  1. Les DIU hormonaux sont composés d’une hormone progestative, appelée le lévonorgestrel (LNG), qui est libérée en petite dose mais suffisante pour inhiber le passage des spermatozoïdes.
  2. Les DIU en cuivre sont, quant à eux, un autre type de dispositif mis à disposition des patientes. La composition en cuivre permet d’altérer entre autres la fonction et donc la viabilité des gamètes qui s’y présentent (spermatozoïdes et ovules).

…Mais qui mérite une meilleure reconnaissance en tant que contraceptif d’urgence

Bien que le nombre d’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) ait tout récemment reculé en France, les structures institutionnelles et plannings familiaux continuent de divulguer les différentes possibilités auxquelles les femmes peuvent accéder pour éviter des grossesses non désirées.

La contraception d’urgence hormonale à base de petits comprimés (Lévonorgestrel (LNG) ou Acétate d’ulipristal) est très prisée des femmes mais ne garantit en aucun cas une efficacité à 100 %. Elle est d’autant plus efficace qu’elle est utilisée au plus tôt après le rapport non protégé. Les médecins préconisent son administration dans les 12 heures après un rapport à risque, ce qui laisse peu de temps…
Mais, surtout, ce qui peut la rendre encore moins intéressante, c’est qu’elle implique, dans les jours qui suivent, l’utilisation d’une méthode contraceptive supplémentaire.

Ainsi, le recours au dispositif intra-utérin (DIU) (ou stérilet) a justement le mérite de pouvoir être exploité dans les deux types de situations (utilisation en cas de contraception d’urgence et ultérieurement).
Mais comme sa connaissance est extrêmement peu répandue auprès du public féminin, les femmes n’ont pas encore le réflexe d’y penser et d’opter pour ce type de contraception d’urgence.

Une étude qui vient conforter les mérites du stérilet

Afin de faire évoluer les mentalités sur les avantages que peut octroyer l’utilisation du stérilet, une équipe de chercheurs a décidé de se lancer dans une nouvelle étude comparative sur 3 types de moyens contraceptifs d’urgence (stérilet au cuivre, stérilet au LNG, comprimé hormonal de LNG), pendant une durée d’un an.

Parmi les 188 femmes candidates à cette étude de cohorte, effectuée dans une clinique américaine de planning familial de l’Utah :

  1. 70 femmes ont opté pour un DIU en cuivre ;
  2. 110 femmes ont opté pour un DIU au LNG ;
  3. Le reste s’étant orienté pour la prise d’un comprimé au LNG.

A un an, 87 % de ces femmes (tout type de contraception confondu) ont pu être suivies régulièrement. L’abandon mineur des autres femmes étant justifié par l’apparition de douleurs, l’expulsion du dispositif, ou la survenue d’une grossesse.

Les résultats qui découlent de cette étude restent très encourageants : presque autant de femmes (soit environ 70 %) qui avaient choisi la pose d’un DIU en contraception d’urgence, l’ont encore conservé au-delà du temps de l’expérimentation et, s’en trouvaient même très satisfaites.

Ces résultats jouent donc pleinement en faveur du stérilet qui, malgré son utilisation connue pour le long terme, pourrait être proposé aux femmes consultant pour une contraception d’urgence et qui souhaitent par la suite, poursuivre avec une méthode de contraception, simple, efficace et sur une longue durée.

Ainsi, l’utilisation du stérilet en tant que moyen de contraception d’urgence est une opportunité que les femmes ne devraient pas négliger. Non seulement, il se trouve être en mesure de pouvoir faire l’objet de deux usages différents mais en plus, il s’avère encore plus efficace que la pilule du lendemain.

Le stérilet peut empêcher l’installation d’une grossesse non désirée jusqu’à 5 jours après un rapport à risque et, une fois posé, il peut être laissé en place jusqu’à 10 ans (variable selon les modèles).
Il n’y a donc plus aucune raison de ne pas vouloir se laisser tenter par ce dispositif, petit mais efficace !

Lucie B., Biologiste spécialisée en E-santé

– Aide-mémoire : contraception d’urgence. OMS. – Consulté le 03 Juillet 2017.
– DIU en contraception d’urgence : une opportunité à ne pas négliger. JIM. Dr Charles Vangeenderhuysen. Le 28 Juin 2017.
– Comprendre la contraception d’urgence. Ameli Santé. – Consulté le 04 Juillet 2017.
Lucie B.
Biologiste spécialisée en E-santé
Passionnée par l’univers des Neurosciences.
Possède un goût prononcé pour l’architecture d’intérieur et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.