Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie et de l’hyperthyroïdie ?

May 23, 2016 par

symptomes hypothyroidie hyperthyroidie

Les dysfonctionnements thyroïdiens peuvent engendrer de nombreux symptômes, mais il n’est pas toujours évident de faire le lien avec la thyroïde, petite glande en forme de bouclier au niveau du cou. Santé sur le Net vous aide à reconnaître les symptômes de ces dysfonctions, dont la détection est primordiale.

Les symptômes de l’hyperthyroïdie

  • Asthénie : l’hyperthyroïdie s’accompagne de troubles du sommeil engendrant une grande fatigue ;
  • Perte de poids: une perte de poids parfois impressionnante est constatée (jusqu’à 10kg en quelques semaines) avec un appétit conservé, voire augmenté. Elle est due à l’augmentation du métabolisme ;
  • Thermophobie: elle se manifeste par l’apparition d’une sensation de chaleur excessive, accompagnée d’une sudation anormalement importante. Cette thermophobie est également due à l’augmentation du métabolisme ;
  • Fonte musculaire: toujours due à l’augmentation du métabolisme, la diminution des muscles est accompagnée d’une baisse de la force ;
  • Tachycardie: des palpitations sont régulièrement ressenties par le patient ;
  • Hypocholestérolémie (encore due à l’augmentation du métabolisme) ;
  • Problèmes digestifs : une diarrhée chronique est fréquemment observée, parfois accompagnée de nausées et vomissements ;
  • Le patient peut montrer une nervosité, une excitabilité, une irritabilité, une émotivité voire de l’anxiété;
  • Tremblements du bout des doigts ;
  • Une exophtalmie peut être observée, par exemple dans la maladie de Graves-Basedow, mais elle n’est pas systématique ;
  • Règles irrégulières ;
  • La peau est douce et chaude ;
  • Epaississement à l’avant de la jambe.

A savoir ! Le métabolisme correspond à l’ensemble des réactions chimiques se déroulant au sein d’un organe ou d’un être vivant, permettant le maintien des opérations nécessaires à la vie.


Les symptômes de l’hypothyroïdie

  • Asthénie: elle peut être physique ou intellectuelle et entraîner des troubles de la mémoire et un ralentissement de la parole ;
  • Prise de poids, malgré une perte de l’appétit. A l’instar de l’hyperthyroïdie, elle est due au ralentissement du métabolisme ;
  • Frilosité : une sensation de froid est ressentie, également due au ralentissement du métabolisme ;
  • Problèmes musculaires : des crampes, des raideurs, des paresthésies ou encore des douleurs peuvent être ressenties au niveau des muscles ;
  • Bradycardie : le ralentissement général est accompagné d’une baisse de la fréquence cardiaque ;
  • Hypercholestérolémie (encore due à la diminution du métabolisme) ;
  • Problèmes digestifs : la constipation est fréquente dans l’hypothyroïdie ;
  • Le patient peut déclarer un syndrome dépressif ;
  • Sécheresse cutanée : la peau est sèche, rugueuse et pâle. Une raréfaction des poils est constatée, les poils sont clairsemés ;
  • Modification des cordes vocales : la voix est rauque chez les patients souffrant d’hypothyroïdie ;
  • Couleur jaunâtre de la peau : elle est due à la diminution du métabolisme des carotènes (pigments naturels retrouvés dans les fruits et légumes) ;
  • Formation d’œdème : les tissus cutanés se gorgent d’eau, donnant un aspect bouffi ;
  • Baisse de libido.

Et le fameux goitre ?

Les dysfonctions thyroïdiennes peuvent être accompagnées d’un gonflement de la thyroïde qui se nomme le goitre. Cet épaississement de la glande thyroïde provoque une augmentation du volume du cou au niveau de la pomme d’Adam, parfois jugée inesthétique. Il peut être présent dans les cas d’hypo ou hyperthyroïdie ; tout dépend de la cause initiale.

Hypothyroïdisme :

  • Insuffisance primaire de la thyroïde à présence de goitre ;
  • Insuffisance secondaire à une anomalie du système hypothalamo-hypophysaire à pas de goitre ;
  • Carence en iode à présence de goitre.

Hyperthyroïdisme :

  • Maladie de Graves-Basedow à présence de goitre ;
  • Tumeur thyroïde sécretante à pas de goitre mais présence de nodules ;
  • Stimulation excessive par le système hypothalamo-hypophysaire à présence de goitre.

Clémence R. Pharmacienne


Sources :

Hypothyroïdie de l’adulte, Recommandations en pratique, Vidal Recos 2014

Hyperthyroïdie, Recommandations en pratique, Vidal Recos 2014

Hypothyroïdie, Ameli santé, 25 septembre 2014

Hyperthyroïdie, Ameli santé, 3 décembre 2014

Clémence R.
Pharmacienne.
Passionnée par la neuropsychiatrie et la e-santé.
Aime l’univers de la musique et de la photographie.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.