Un cancer sur dix en Europe lié directement à la pollution

Actualités Cancer

Rédigé par Estelle B. et publié le 2 juillet 2022

Les effets de la pollution sur la santé sont de plus en plus pointés du doigt. Il y a quelques jours, l’Agence Européenne pour l’Environnement a publié un rapport sur le lien entre pollution et cancer. Elle conclut que plus de 10 % des cas de cancers en Europe seraient liés à l’exposition à différents polluants. Explications.

une femme qui porte un masque pour se protéger de la pollution

Pollution et cancer

L’incidence de nombreux cancers augmente dans les pays industrialisés depuis plusieurs décennies. La pollution ne serait pas étrangère à ce phénomène. Depuis plusieurs années, de plus en plus d’études suggèrent un lien entre l’exposition à certains polluants et le développement de différents cancers. Très récemment, l’Agence Européenne de l’Environnement s’est penché sur le sujet. Elle révèle ainsi que plus de 10 % des cancers diagnostiqués en Europe auraient un lien direct avec la pollution.

Ce chiffre résonne à la fois comme une bonne et une mauvaise nouvelle. Côté mauvaise nouvelle, il existe de multiples expositions quotidiennes à différents polluants qui peuvent accroître le risque de développer un cancer :

  • La pollution atmosphérique, notamment les particules fines qui s’y trouvent ;
  • La fumée de tabac (tabagisme actif ou passif) ;
  • L’exposition au radon (dans les régions les plus concernées et où les environnements intérieurs mal ventilés font augmenter l’exposition) ;
  • Les rayonnements UV ;
  • L’amiante ;
  • Différents produits chimiques ;
  • Divers polluants de l’air, de l’eau ou du sol.

La pollution, un facteur de risque évitable de cancer

Côté bonne nouvelle, ces différentes expositions pourraient être évitées. Cela réduirait donc significativement l’incidence de certains cancers en Europe. Le plan d’action « zéro pollution » mis en place par l’Union Européenne a justement pour objectif de réduire l’exposition des Européens aux polluants. Les changements de comportement (par exemple l’arrêt du tabac) sont également essentiels pour réduire la part des cancers liés à la pollution.

Le chiffre avancé par l’Agence Européenne de l’Environnement tient compte des dernières connaissances acquises sur le lien entre pollution et cancers et prend en compte :

  • Tous les polluants possibles ;
  • L’exposition environnementale mais aussi professionnelle.

En milieu professionnel, l’utilisation d’équipements de protection individuelle adaptés peut également réduire l’exposition et donc le risque de cancer.

Réduire les polluants pour se protéger du cancer

L’un des grands axes du plan « zéro pollution » repose sur une réduction et un renforcement des contrôles des substances chimiques disponibles et/ou mises sur le marché. Pour les pesticides, l’objectif de l’Europe est de réduire de moitié leur utilisation à l’horizon 2030. Autre grand sujet : la pollution atmosphérique, responsable à elle seule d’environ 1 % des cancers en Europe et 2 % des décès liés au cancer. Elle est fortement impliquée dans l’incidence croissante :

Les politiques européennes et nationales mises en œuvre pour réduire la pollution atmosphérique sont donc essentielles pour ralentir voire inverser la tendance de certains cancers. Des stratégies ciblées sur chaque polluant sont fondamentales pour protéger les populations contre des facteurs de risque évitables de cancers.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– L’exposition à la pollution provoque 10 % des cas de cancer en Europe. Agence Européenne pour l’Environnement. eea.europa.eu. Consulté le 1er Juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.