Une épidémie de bronchiolite de grande ampleur à prévoir cet hiver

23 septembre 2021 par

Redoutée par les parents, la bronchiolite est une maladie infantile typique de la saison hivernale. Si la saison 2020-2021 a été caractérisée par une épidémie de bronchiolite relativement faible, Santé publique France alerte au contraire sur les risques d’une épidémie de grande ampleur pour cet hiver.

épidémie de bronchiolite

Épidémie de bronchiolite : La saison 2020-2021 caractérisée par une faible épidémie

Votre enfant a le nez bouché, tousse et a de la fièvre. Il est possible qu’il s’agisse de la bronchiolite, maladie respiratoire touchant majoritairement les enfants de moins de 2 ans. Cette maladie très contagieuse et associée au virus respiratoire syncytial (VRS), se transmet par la salive, les éternuements, la toux ou les mains. Dans la majorité des cas, la maladie évolue spontanément de manière favorable. L’épidémie débute généralement vers la mi-octobre et se termine avec la hausse des températures à la fin de l’hiver. Le pic épidémie de bronchiolite survient habituellement durant le mois de décembre.

Maladie emblématique de l’hiver, la bronchiolite touche ainsi 30% des nourrissons de moins de 2 ans chaque année. Mais l’hiver 2020-2021 a été caractérisée par une amplitude bien plus faible par rapport aux saisons précédentes. Cette diminution du nombre de cas de bronchiolite est certainement liée aux mesures sanitaires misent en place dans la lutte contre le coronavirus, avec notamment le port du masque et le lavage plus régulier des mains.

Si l’on peut se réjouir de cette situation, Santé publique France craint cependant l’arrivée d’une épidémie de bronchiolite de grande ampleur pour cet hiver en raison de la moindre stimulation immunitaire de l’année précédente. Une épidémie d’une intensité inhabituelle a d’ailleurs déjà été observé en Australie pour ce début d’automne.

Les complications de la bronchiolite

Généralement, la bronchiolite commence comme un simple rhume, avec écoulement nasal, une légère fièvre et une toux sèche. Cet état peut cependant rapidement évoluer, le nourrisson présente alors des difficultés à respirer, avec un encombrement des bronches. L’enfant a du mal à évacuer les sécrétions et sa respiration peut devenir sifflante. En temps normal, ces symptômes disparaissent en quelques jours, mais certains enfants peuvent être gênés plus durablement, notamment par une fièvre élevée, le développement d’une otite ou des sécrétions purulentes. Ces signes doivent faire penser à une surinfection bactérienne nécessitant la prise d’antibiotique. Il est donc recommandé de consulter un médecin rapidement. Chez certains enfants, la bronchiolite peut engendrer une détresse respiratoire. L’hospitalisation est alors nécessaire. Les nourrissons nés prématurément où souffrant d’une autre maladie doivent donc être particulièrement surveillés.

Normalement, un enfant ne fait qu’un seul épisode de bronchiolite dans sa vie, il est ensuite immunisé face à ce virus. Cependant, l’asthme peut engendrer des infections de bronchiolite à répétition.

Quelques mesures pour prévenir la bronchiolite

Les nourrissons représentent la population la plus à risque face à la bronchiolite. Pour les protéger, les parents mais également toutes les personnes en contact avec eux doivent adopter quelques gestes simples :

  • Lavage systématique des mains ;
  • En cas de rhume, éviter d’embrasser l’enfant sur le visage ou sur les mains ;
  • Aérer régulièrement la chambre, au moins dix minutes tous les jours ;
  • Ne pas échanger les biberons, tétines, couverts, entre différents enfants ;
  • Éviter de mettre en contact l’enfant avec des personnes enrhumées ou grippées ;
  • Durant la période de l’épidémie, éviter d’emmener les jeunes enfants dans des lieux publics, comme des centres commerciaux ou des transports en communs ;
  • Dans le cas où l’enfant présente les symptômes de la maladie, prévenir le médecin en amont de votre visite pour qu’il veille à ce que d’autres enfants ne soient pas contaminés.

Si votre enfant a la bronchiolite et qu’il présente des difficultés pour s’alimenter, essayez de le faire boire souvent mais en petites quantités et de fractionner ses repas. Surélever le haut de son corps lorsqu’il est allongé peut également l’aider à mieux respirer. La chambre ne doit pas être surchauffée, une température de 18 ou 19°C est idéale. Il est également recommandé d’humidifier l’air s’il est sec. La bronchiolite étant d’origine virale et en l’absence de complication d’origine bactérienne, il n’y a pas de médicament à donner. Le paracétamol peut cependant aider à faire baisser la fièvre.

Morgane Gillard, rédactrice scientifique

Sources
– Bulletin épidémiologique bronchiolite. santepubliquefrance.fr. Consulté le 23 septembre 2021.
– Bronchiolite du nourrisson. vidal.fr. Consulté le 23 septembre 2021.
Morgane G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par les sciences en général, s'engage à proposer un contenu accessible et de qualité, basé sur des sources fiables.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.