Bientôt un vaccin universel contre la grippe ?

Feb 26, 2019 par

En France, l’épidémie de grippe saisonnière survient chaque année entre les mois de décembre et d’avril. Environ 2,5 millions de personnes sont touchées. Le vaccin contre la grippe est élaboré avant l’arrivée de l’épidémie, or le virus de la grippe a pour particularité de muter en permanence réduisant ainsi l’efficacité du vaccin. Celui-ci n’est donc jamais efficace à 100%. La communauté médicale rêve depuis longtemps d’un vaccin permanant qui pourrait être efficace quelles que soient les souches de virus. Récemment des chercheurs Australiens ont annoncé avoir identifié un nouveau type de cellules immunitaires, efficaces contre tous les types de virus de la grippe, susceptibles de participer à l’élaboration d’un vaccin universel contre le virus grippal. L’étude a été publiée dans la revue Nature Immunology.

Vaccin universel contre la grippe - administration d'un vaccin

Des cellules « tueuses » efficaces contre tous types de virus de la grippe

De nos jours, il est presque impossible de prévoir l’évolution des virus de la grippe et donc un vaccin efficace contre la souche qui sera à l’origine de la prochaine pandémie de grippe. Des chercheurs australiens ont identifié des zones communes à toutes les souches du virus de la grippe susceptibles d’infecter les humains.

Présentes chez la moitié de la population mondiale, ces cellules « tueuses », appelées lymphocytes T CD8, seraient efficaces contre tous les types de virus de la grippe. Ces cellules pourraient servir à développer un vaccin universel, qui pourrait fonctionner même chez les personnes qui ne possèdent pas ce type de cellules.

Un pas vers un vaccin universel contre la grippe

Il existe quatre types de virus grippaux appelé influenza A, B, C et D. Les épidémies saisonnières sont provoquées par les types d’influenza A et B. Seuls les virus de type A ont provoqué des pandémies. Les virus grippaux font partie des virus qui sont difficiles à combattre, à cause de leur capacité d’adaptation. Pour survivre, ils mutent de manière à ce que le système immunitaire ne les reconnaisse pas.

Les virus de la grippe mutent continuellement pour échapper à la reconnaissance de notre système immunitaire, et ils sont extrêmement diversifiés, ce qui rend presque impossible toute prédiction et toute vaccination contre la souche qui causera la prochaine pandémie de grippe“, a déclaré M. Koutsakos, premier auteur de l’étude.

Les chercheurs australiens ont découvert des parties communes à tous les types d’influenza, parties contre lesquelles les lymphocytes T CD8 (cellules tueuses) pourraient être efficaces.

Nous avons identifié des parties du virus qui sont communes à toutes les souches de grippe et aux sous-souches capables d’infecter les humains, puis nous avons cherché à trouver des éléments ciblant ces parties virales chez des humains en bonne santé, des adultes et des enfants infectés par la grippe” explique M. Koutsakos.

C’est une avancée extraordinaire qui pourrait aboutir à un vaccin qui n’aura pas besoin d’être modifié chaque année.

Des lymphocytes T tueurs capables d’attaquer l’ensemble des virus grippaux

Les chercheurs ont mis en évidence des molécules des lymphocytes T tueurs ayant un rôle protecteur contre le virus de la grippe chez la souris. lls ont réalisé des tests de vaccinologie qui ont montré que ces protéines protégeaient l’humain contre l’ensemble des virus grippaux.

Cette découverte passionnante révèle clairement que les lymphocytes T tueurs conférent une immunité sans précédent à tous les virus de la grippe, composant clé d’un vaccin universel potentiel“, déclare Katherine Kedzierska, la co-auteur de l’étude.

L’équipe dispose maintenant d’un brevet sur les découvertes, ce qui lui permettra de développer un vaccin universel afin de réduire l’impact de la grippe pandémique et saisonnière.

Alexana.A, Journaliste scientifique

Influenza.
Santé publique France. Consulté le 22 février 2019.
– Grippe : une piste prometteuse pour un vaccin universel. Egora. Consulté le 22 février 2019.
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.