Le variant Omicron, à l’origine d’un croup chez le jeune enfant ?

Actualités Coronavirus (COVID-19) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 21 mars 2022

L’état de santé des enfants atteints par la Covid-19 suscite l’inquiétude depuis le début de la pandémie à l’hiver 2020. Si de nombreuses études et données épidémiologiques ont permis de rassurer professionnels de santé et familles, il n’en demeure pas moins que certains enfants nécessitent une hospitalisation en soins intensifs pour des formes sévères de la Covid-19. De plus, le variant Omicron pourrait être à l’origine d’une toute nouvelle complication du SARS-CoV-2, le croup. Explications.

covid croup petite fille allongée sur un lit

Qu’est-ce que le croup ?

Le croup correspond à une inflammation de la trachée et du larynx, provoquée majoritairement par un virus (le plus souvent le virus parainfluenza), mais aussi le virus respiratoire syncitial (responsable de la bronchiolite ou le virus de la grippe saisonnière). Les symptômes caractéristiques du croup sont :

  • De la fièvre ;
  • Un écoulement nasal ;
  • Une toux spécifique, dite rauque ou aboyante en raison d’un bruit typique associé (le stridor) ;
  • Des difficultés à inspirer.

La maladie virale touche généralement les jeunes enfants, entre 6 mois et 3 ans. Elle peut entraîner des formes sévères : difficultés respiratoires, accélération du rythme cardiaque, déshydratation, fatigue ou teint bleuté. Ces cas nécessitent une hospitalisation pour administrer des médicaments spécifiques et de l’oxygène à l’enfant.

Variant Omicron et croup

Depuis le début de l’épidémie, les formes pédiatriques de la Covid-19 font l’objet d’une surveillance épidémiologique étroite dans de nombreux pays du monde. Récemment, des chercheurs américains ont observé l’apparition de croup chez certains enfants, infectés par le SARS-CoV2. Entre mars 2020 et janvier 2022, les médecins ont recensé 75 croup associés à une Covid-19. Parmi ces cas, 80 % se sont déclarés au cours de la vague épidémique liée au variant Omicron.

Les médecins ont pu établir une évolution parallèle entre l’augmentation du nombre de cas positifs à la Covid-19 liés au variant Omicron et l’augmentation des cas de croup chez les jeunes enfants. A ce jour, ils n’ont recensé aucun décès d’enfant lié à un croup associé à une Covid-19. Mais, 12 % des enfants concernés ont été hospitalisés pour une forme sévère. Parmi eux, près de la moitié a été hospitalisée en soins intensifs pour recevoir, entre autres, de l’oxygène.

Des signes respiratoires à surveiller

Le fait que le virus SARS-CoV-2 puisse provoquer un croup ne surprend pas forcément les scientifiques. En effet, une gamme assez large de virus est responsable de ce type d’infection virale. En revanche, ils soulignent que le croup est surtout associé au variant Omicron du SARS-CoV-2. Le variant Omicron touche préférentiellement les voies aériennes supérieures.

Dans cette étude américaine, la majorité des enfants touchés par un croup résultant d’une infection par le SARS-CoV-2 étaient des garçons, âgés de moins de deux ans. Si dans la plupart des cas, le croup reste bénin et peut être soigné en quelques jours au domicile familial, une surveillance de près des symptômes respiratoires est nécessaire pour hospitaliser l’enfant en cas de complication. L’avis d’un médecin est, dans tous les cas, recommandé en cas de survenue de symptômes évocateurs d’une Covid-19 chez le jeune enfant.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– COVID-19-Associated Croup in Children. publications.aap.org. Consulté le 21 mars 2022.
– Croup. msdmanuals.com. Consulté le 21 mars 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.