Vers un dépistage du SIDA gratuit et sans ordonnance au laboratoire ?

20 octobre 2021 par

Le dépistage représente un enjeu majeur dans la lutte contre le Sida. Or, l’impact considérable de la pandémie de Covid-19 a fait chuter les taux de dépistage en 2020. Inspiré du dispositif pilote « Au labo sans ordo » qui permet de réaliser un test gratuitement à Paris et dans la région PACA, un projet de loi prévoit de généraliser la gratuité du test de dépistage du VIH en laboratoire. Une idée saluée par le président de la Société Française de Lutte contre le Sida.

dépistage du SIDA gratuit

Un taux de dépistage en baisse

En France, 5 000 à 6 000 personnes sont diagnostiqués chaque année séropositifs. Lutter efficacement contre le Sida implique un dépistage précoce et efficace. Or, beaucoup de patients voient leur diagnostic posé trop tardivement.

A savoir ! : A l’heure actuelle, un test sans ordonnance coûte entre 17 et 25 euros en fonction des laboratoires. La prise de sang reste l’examen de référence pour le dépistage du VIH mais il existe aussi des autotests, des Tests Rapides d’Orientation Diagnostique ou TROD, payants et disponibles en pharmacie.

C’est sans compter l’impact considérable de la pandémie de Covid-19 qui a fait chuter les taux de dépistages en 2020. Si en 2019, six millions de tests VIH ont pu être réalisés en laboratoire, le dépistage a diminué de 15% en 2020 ! Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette baisse conséquente : les confinements successifs, des conduites sexuelles possiblement  moins à risque, ou encore une diminution de la prévention. Pour Pascal Pugliese, président de la Société Française de Lutte contre le Sida, une moindre prévention risque d’engendrer « un retard au diagnostic d’une nouvelle infection et une reprise de l’épidémie ».

Dans ce contexte, un dispositif pilote intitulé « Au labo sans ordo » permet depuis deux ans de se faire dépister gratuitement à Paris et dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Une offre de dépistage du SIDA gratuit et sans ordonnance

En rendant le test de dépistage du VIH gratuit en laboratoire, l’objectif affiché  de ce dispositif était double : augmenter le volume du dépistage et sensibiliser les personnes potentiellement exposées au risque du VIH. Ce dispositif a représenté 7% de l’ensemble du volume du nombre de sérologies réalisées pendant la période d’expérimentation (marquée par la pandémie de Covid-19 et les confinements). Le volume de dépistage a donc globalement augmenté en comparaison à l’année 2018.

Par ailleurs, cette offre de dépistage sans ordonnance a révélé un taux de séropositivité plus élevé qu’avec les tests sur prescription médicale. Ce constat incite à penser que les personnes les plus exposées ont davantage fait appel à ce dispositif. Autre constat éloquent : le retard au diagnostic particulièrement élevé en France (jusqu’à 4 ans). Ce délai conséquent représente un risque pour le patient dans la mesure où son immunité est altérée, que la pathologie infectieuse progresse, et qu’il est à risque de transmission du virus.

Inspirée de ce dispositif pilote, une des mesures du projet de loi de financement de la sécurité sociale prévoit de généraliser à tout le territoire la gratuité du test de dépistage du VIH en laboratoire. Une idée saluée par Pascal Pugliese. Selon lui, «pour tenir nos objectifs de mettre fin à l’épidémie d’ici 2030, il nous faut multiplier les offres et cette offre-là est une bonne réponse».

Vers un diagnostic plus précoce des populations exposées

En pratique, si la loi est validée, le dépistage du SIDA gratuit et sans ordonnance en laboratoire sera possible à partir du 1er janvier 2022. A l’instar du dépistage du Covid-19, il suffira de se rendre en laboratoire avec sa carte vitale, de procéder au test VIH et les résultats seront disponibles sous 24 heures.

Le président de la Société Française de Lutte contre le Sida précise que ce dispositif concerne principalement les populations les plus exposées. Nul doute que s’il est mis en place à l’échelle nationale, ce dispositif contribuera à réduire efficacement le retard au diagnostic.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Rendre le dépistage du Sida gratuit, une “bonne réponse” à l’épidémie présentée devant les députés lundi. francetvinfo.fr. Consulté le 18 octobre 2021.
– “Au labo sans ordo” : une expérimentation pour étendre l’offre de dépistage du VIH à Paris et dans les Alpes-Maritimes. santepubliquefrance.fr. Consulté le 18 octobre 2021.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.