Un lien entre le virus de la mononucléose et 7 maladies auto-immunes

Actualités Maladies auto-immunes Maladies infectieuses Maladies virales

Rédigé par Julie P. et publié le 16 mai 2018

Le développement important du nombre de personnes souffrant d’une maladie auto-immune suscite de nombreuses interrogations. Est-ce lié à notre mode de vie ou sommes-nous prédisposés génétiquement à développer une maladie dans laquelle notre système immunitaire se dérègle et se dirige contre notre propre organisme ? Des travaux récents menés par des chercheurs américains de l’hôpital pédiatrique de Cincinnati mettent en évidence que le virus Epstein-Barr, connu pour son implication dans la mononucléose ou “maladie du baiser”, augmente le risque de développer sept maladies auto-immunes. Zoom sur les résultats publiés dans la revue Nature Genetics.

Virus - Maladies auto-immunes

Une implication dans sept maladies auto-immunes

Grâce à leur étude utilisant des algorithmes, les chercheurs ont montré qu’une protéine produite par le virus Epstein-Barr, nommée EBNA2 (Epstein-Barr virus Nuclear Antigen 2 ou antigène nucléaire 2 du virus Epstein-Barr), se lie à de multiples endroits du génome qui sont associés à sept maladies auto-immunes, des pathologies dans lesquelles le système immunitaire s’attaque à l’organisme.

À savoir ! Le virus Epstein-Barr est un herpès virus commun dont 90% de la population des pays occidentaux est infectée avant l’âge de 20 ans. Dans les pays en voie de développement, c’est 90% de la population qui est infectée avant l’âge de 2 ans. Une fois infecté, le virus subsiste dans l’organisme toute la vie. Le virus, transmis par la salive, peut entrainer l’apparition de la mononucléose caractérisée par une fièvre modérée, des douleurs musculaires et une extrême fatigue.

Ces sept maladies auto-immunes sont : le lupus érythémateux, la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite juvénile idiopathique, la maladie cœliaque (intolérance au gluten), les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) et enfin, le diabète de type 1.

À savoir ! L’arthrite juvénile idiopathique est une maladie chronique caractérisée par une inflammation articulaire persistante avec des douleurs, gonflements et une mobilité réduite des articulations. “Idiopathique” signifie que la maladie est d’origine inconnue. La maladie est qualifiée de “juvénile” car les symptômes surviennent avant l’âge de 16 ans.

” En utilisant des méthodes de génomique récentes, il apparait que les composants produits par le virus interagissent avec l’ADN humain sur des emplacements génétiques connus pour être liés aux risques de survenue de toutes ces maladies auto-immunes ” souligne John Harley, auteur de l’étude et directeur du centre de génomique et d’étiologie sur l’auto-immunité de l’Hôpital pour enfants de Cincinnati.

Les mécanismes d’action du virus Epstein-Barr

Quand des virus ou des bactéries entrent dans notre organisme, il se produit une réaction immunitaire: les lymphocytes B produisent des anticorps dirigés contre les agents infectieux.

Cependant, quand un virus Epstein-Barr pénètre dans le corps, il se passe une réaction inhabituelle : il envahit les lymphocytes B, les reprogramme et prend le contrôle de leurs fonctions.

Dans cette étude, les chercheurs soupçonnent donc que la protéine EBNA2 du virus change le fonctionnement des lymphocytes B infectées en agissant au cœur de leur génome.

Quand EBNA2 se lie à un endroit spécifique du génome, le risque de survenue de lupus augmente.

Si cette protéine se lie à une autre région de l’ADN, c’est une autre maladie auto-immune qui a plus de chance d’apparaitre.

Ce qu’il reste à faire avant les applications thérapeutiques

Pour l’instant, les chercheurs recommandent de réaliser d’autres analyses pour mieux comprendre les mécanismes génétiques consécutifs à une infection par cet herpès virus. Quel est le poids de ce virus dans la survenue d’une maladie auto-immune ? Pourquoi certaines personnes sont plus sensibles que d’autres ? Comment agit la protéine EBNA2 sur l’ADN ? Y at-il un effet “dose-réponse” ?

D’un point de vue thérapeutique, on peut imaginer que des efforts vont être déployés pour:

  • Mettre au point un vaccin contre le virus Epstein-Barr.
  • Développer des molécules qui vont immobiliser et détruire la protéine EBNA2.

« J’ai été coauteur dans près de 500 articles, celui-ci est plus important que tous les autres, il constitue la pierre angulaire de ma carrière dans la recherche médicale », précise John Harley dans un communiqué de presse.

Lire aussiSclérose en plaques: l’espoir de la thérapie immunosuppresive

Julie P., Journaliste scientifique

– Common Virus Linked To Seven Autoimmune Diseases. Medical X Press. Cincinnati Children’s Hospital Medical Center. Consulté le 7 mai 2018.
  • GERARD ISABLLE says:

    bonjour j’ai développé une mononucléose en 1989 depuis je n’ai jamais retrouve ma forme et dans les dix ans qui ont suivi j’ai développe une urticaire chronique je me demande s’il peut y avoir un lien mais médecin me dise que non c’est trop vieux pour avoir un lien mais j’en doute .cordialement.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
    • Lavergne Elise says:

      Bonjour Isabelle, c’est “amusant” si on peut dire ça, parce que j’ai eu de l’urticaire chronique pendant 1 an à 21 ans et c’est aujourd’hui à 26 ans que je suis atteinte d’une mononucléose avec symptômes. Nous avons visiblement fait le chemin inverse.

      Reply
      • L'équipe Santé sur le Net says:

        Bonjour Elise,

        Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous vous remercions pour votre témoignage.
        Par ailleurs, un forum est à votre disposition si vous souhaitez échanger entre patients ! Vous pouvez le trouver ici : https://forums.sante-sur-le-net.com/index.php.
        Effectivement, il y a un lien très étroit entre ces 2 pathologies. Nous vous souhaitons à vous aussi bon courage sur votre chemin !

        Nous vous souhaitons une très bonne journée !
        L’équipe Santé sur le net.

        Reply
  • Il faut aussi regarder vers les vaccins… comme l’hépatite B ..
    Car 6 mois après le vaccin… tout s’est très vite enchainé dans la maladie ..spondylarthrite spa
    Et beaucoup de soignants ont déclenché cette maladie après ce vaccin qui est obligatoire… dans le secteur médical et paramédical…
    Bonne recherche…

    Reply
  • J’ai fait une mononucléose infectieuse avec rupture de la rate à l’âge de 19 ans. Je suis atteinte de spondylarthrite ankilosante et Hla B27 positif. J’ai commencé à souffrir à l’âge de 10 ans. Peut-il y avoir donc un lien ?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous ne sommes pas habilités à vous délivrer un diagnostic. Nous vous conseillons d’en parler avec un professionnel de santé, ou de vous rapprocher d’une association de malades.
      Nous vous souhaitons bon courage, et une belle journée,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Bonjour !
    Il ne s’agit pas d’atteintes auto-immunes dans mon cas, mais on ne sait jamais… si ça peut être intéressant pour quelqu’un.
    J’ai fait une mononucléose en 2018 (à 23 ans) qui s’est vraiment estompée au bout de 6 mois. Ce qui est étrange c’est que j’ai déclaré une hyperthyroïdie pendant cette période, ce qui a nécessité un traitement pour réguler mon état émotionnel. Cela aurait pu être une totale coïncidence, et des problèmes de thyroïde auraient pu tout simplement se déclarer au même moment. Mais elle a ensuite disparu presque en même temps que la fin de la mononucléose, et je n’ai plus aucun souci de ce côté là depuis.
    Même mon médecin dit n’avoir jamais constaté de cas comme celui-là. D’autant plus qu’à sa connaissance aucun lien entre les deux n’avait été établi jusqu’ici.
    J’ai également l’impression que ma mémoire me fait plus défaut qu’avant depuis ces fameux 6 mois (enfin là je ne sais pas du tout s’il y a un lien pour le coup, c’est peut-être autre chose)
    En espérant que cela puisse être utile à quelqu’un ! Portez-vous bien
    Cordialement

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour, merci pour votre témoignage.
      En vous souhaitant une bonne journée,
      L’équipe santé sur le Net.

      Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour, merci pour votre témoignage.
      En vous souhaitant une bonne journée,
      L’équipe santé sur le Net.

      Reply
  • Amandine D says:

    Bonjour j’ai contracté une mononucléose en 1992, s’en ai suivi ensuite un fort terrain auto-immun chez moi . Allergie auto-immune de 1993 à 1996, ensuite un diabète de type 1 en 1996, maladie de la thyroïde en 1999 et maintenant je dois faire des examens pour suspicion de sclérose en plaque . Est ce que tout cela est liée à ma mononucléose ?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question car seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous éclairer. Ainsi, nous vous conseillons de prendre contact avec lui médecin pour lui effectuer des analyses afin de confirmer ou non votre hypothèse.

      Nous vous souhaitons une très bonne journée !
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Pascale Auclair says:

    Bonjour,
    Je souffre d’énormes douleurs articulaires et musculaires dans tout mon corps. Étourdissements et vibrations dans ma tête et vision qui change selon l’effort que je fais. J’ai des pétillements dans le pieds , mains, lèvres et ma langue.
    Je ne peux me tenir sur mes pieds si je n’ai pas de souliers.
    J’ai l’impression d’avoir d’énormes bleus sous mes pieds.
    Fatigue extrême et tout ça depuis ma première dose de vaccin COVID-19.
    Après des mois de recherches, on a trouvé une réactivation du EBV. Je l’ai vraiment très forte à ce qu’on m’a dit. Ma vie est un cauchemar , je souffre nuits et jours depuis le mois d’Octobre 2021. Je suis sans aide , personne ne sait quoi faire et moi je vis une grande détresse. Je cris à l’aide, si quelqu’un peux m’aider…
    Je ne sais pas combien de temps je pourrai tenir le coup.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous vous remercions pour votre témoignage et sommes navrés par la situation difficile que vous traversez. Retrouvez des lignes d’appel avec des personnes qui pourront vous apporter un soutien psychologique : https://www.gouvernement.fr/egalite-outremer/besoin-de-parler-etou-d-une-ecoute. Egalement, un forum est à votre disposition si vous souhaitez échanger entre patients. Vous pouvez le trouver ici : https://forums.sante-sur-le-net.com/index.php.
      Nous espérons que votre situation s’améliorera prochainement.

      Nous vous souhaitons une très bonne journée !
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *