Vitamine D et calcium chaque jour contre les récidives de vertige positionnel ?

Aug 30, 2020 par

Et si prendre de la vitamine D et du calcium deux fois par jour pouvait aider à réduire les risques de récidive de vertige positionnel paroxysmique bénin ? C’est ce que suggère une étude publiée le 5 août dernier dans l’édition numérique du journal médical Neurology.

vertiges

Qu’appelle-t-on vertige positionnel ?

Déclenché par les changements de position de la tête, le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) désigne un vertige rotatoire qui dure moins d’une minute. Durant ce laps de temps, le patient a l’impression que la pièce et les objets se mettent brusquement à tournoyer autour de lui. Le VPPB s’associe à un nystagmus et parfois à des nausées, voire des vomissements.

À savoir ! Le nystagmus est un mouvement oscillatoire rythmique involontaire des deux yeux (ou beaucoup plus rarement d’un seul œil).

Le VPPB est le plus fréquent de tous les vertiges. Il commence à apparaître entre 50 et 70 ans et disparaît spontanément en une semaine chez un tiers des patients. Ce vertige n’est généralement pas lié à une pathologie et son apparition reste sans cause identifiée. Les scientifiques avancent néanmoins plusieurs facteurs de risques possibles : antécédent de traumatisme crânien, maladie de Ménière, névrite vestibulaire, antécédent de VPPB ou maladie sévère systémique.

Les symptômes peuvent s’expliquer par le détachement de fragments de petits cristaux de carbonate de calcium depuis la partie centrale de l’oreille interne. Ces fragments se retrouveraient ensuite fixés au niveau des canaux semi-circulaires de l’oreille. Selon une seconde théorie, ces fragments flotteraient librement dans le canal. Le traitement du VPPB est clinique et dépend du canal semi-circulaire impliqué.

Une étude inédite pour prévenir les risques de récidive

A l’heure actuelle, il n’existe pas de médicament pour traiter le VPPB : les manœuvres réalisées par des masseurs-kinésithérapeutes formés constituent le seul traitement. Et les récidives sont malheureusement fréquentes.

Dans ce contexte, une étude inédite a cherché à savoir si une supplémentation en vitamine D et calcium pouvait aider à prévenir les risques de récidive chez les patients souffrant de VPPB.

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont inclus dans l’étude 957 patients coréens souffrant de VPPB et qui ont été traités avec succès grâce à des séries de manœuvres. Les volontaires ont ensuite été séparés en deux groupes :

  • Un groupe test : constitué de 445 personnes dont on a relevé le taux de vitamine D en début d’étude. 348 personnes présentant un taux inférieur à 20 ng/mL se sont vues proposer une supplémentation de 400 unités internationales de vitamine D et 500 mg de calcium deux fois par jour, alors que celles avec des taux de vitamine D égaux ou supérieurs à 20 ng/mL n’ont pas reçu de supplémentation.
  • Un groupe témoin : constitué de 512 personnes qui n’ont quant à elles pas eu leurs taux de vitamine D enregistrés et n’ont pas reçu de supplémentation.

L’espoir d’une alternative aux manœuvres de kinésithérapie ?

Les scientifiques ont pu observer les résultats suivants :

  • Le taux de récidive annuel d’épisodes de vertiges s’est révélé plus faible de 24% dans le groupe test que dans le groupe témoin.
  • Le bénéfice observé semble supérieur pour les personnes qui étaient les plus carencées en vitamine D au début de l’étude (réduction de 45% du taux de récidive annuel pour les personnes ayant démarré avec des niveaux de vitamine D inférieurs à 10 ng/ml contre une réduction de 14% du taux de récidive annuel pour les personnes ayant démarré avec des taux de vitamine D compris entre 10 et 20 ng/mL).

Forts de ces observations, les chercheurs suggèrent qu’une supplémentation en vitamine D et calcium serait une manière simple et peu risquée de prévenir les récidives de vertige positionnel paroxysmique bénin : « Nos résultats sont enthousiasmants parce que jusqu’à présent, aller chez le médecin pour qu’il réalise des mouvements de la tête était le seul moyen de traiter le vertige positionnel paroxystique bénin. Notre étude suggère qu’un traitement peu coûteux et peu risqué, à base de comprimés de vitamine D et calcium, pourrait être efficace dans la prévention de ce trouble répandu et récidivant », déclare Ji-Soo Kim du Seoul National University College of Medicine de Corée.

Si cette étude présente des limites vu qu’un grand nombre de participants a abandonné en cours de route (surtout dans le groupe test), ces nouveaux résultats viennent grossir les rangs des bienfaits déjà nombreux et reconnus de la vitamine D !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Vertige positionnel paroxystique bénin : nouvelles recommandations diagnostiques et thérapeutiques. VIDAL. Consulté le 26 août 2020.
– Vitamin D twice a day may keep vertigo away. SCIENCE DAILY. Consulté le 26 août 2020.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.