Allergie au blé : résultats encourageants de l’immunothérapie orale

Jan 7, 2019 par

Selon l’INSERM, en France, 2 % de la population adulte et 5 % des enfants seraient concernés par une forme d’allergies alimentaires, comme l’allergie au blé. Ces allergies peuvent profondément altérer la qualité de vie des personnes allergiques. L’immunothérapie orale pourrait constituer une approche prometteuse, comme le suggèrent les résultats d’un essai clinique, publiés récemment dans la revue scientifique Journal Allergy Clinical Immunology in Practice.

allergie-ble

L’immunothérapie orale aux aliments

L’immunothérapie aux aliments représente une formidable avancée dans la prise en charge des allergies alimentaires. Elle consiste à mettre en présence la personne allergique avec l’allergène pour induire deux états immunitaires :

  • La désensibilisation : le seuil de réactivité est augmenté tant que la personne allergique est régulièrement exposée à l’allergène, mais la désensibilisation cesse en cas d’arrêt ou d’interruption de l’immunothérapie ;
  • La tolérance : la personne allergique devient durablement tolérante à une certaine quantité d’allergène, même après l’arrêt de l’immunothérapie.

Grâce à cette approche, le seuil de tolérance aux allergènes alimentaires augmente, ce qui améliore considérablement la qualité de vie des personnes allergiques.

Dans les années 1990, cette méthode thérapeutique avait été essayée par voie sous-cutanée chez des personnes allergiques à l’arachide (cacahuète), mais elle avait été rapidement abandonnée, en raison du nombre important de réactions allergiques systémiques graves. Depuis, s’est développée l’immunothérapie aux aliments par voie orale pour diverses allergies alimentaires, comme :

  • Le lait de vache ;
  • L’œuf ;
  • L’arachide.

À savoir ! L’immunothérapie peut utiliser d’autres voies d’administration, comme :

  • La voie sublinguale, lorsque l’aliment est déposé sous la langue et y reste pendant 2 minutes sans être dégluti ;
  • La voie épicutanée, lorsque l’allergène est appliqué sur la peau au moyen d’un patch.

Immunothérapie orale et allergie au blé

Pour mieux évaluer l’efficacité de l’immunothérapie orale dans le cas de l’allergie au blé, des chercheurs ont mené le premier essai clinique multicentrique rigoureux sur l’immunothérapie orale dans la prise en charge de l’allergie au blé. Dans cet essai, ont été inclus 46 patients, âgés de 4 à 22 ans et aléatoirement répartis en deux groupes :

  • Un groupe recevant une faible dose d’immunothérapie orale au gluten vital de blé (l’un des allergènes alimentaires caractéristiques de l’allergie au blé) ;
  • Un groupe recevant un placebo.

Après 52 semaines, un test de provocation orale (prise d’une certaine quantité de l’aliment allergisant) a été effectué. Les personnes réagissant positivement à ce test ont poursuivi une immunothérapie orale au blé pendant une année supplémentaire, avant de refaire un nouveau test de provocation orale.

Après une année, 52 % des participants recevant une immunothérapie à faible dose ont pu consommer sans problème une dose de gluten, contre 0 % dans le groupe placebo. Après 2 années, 30 % des patients étaient désensibilisés au blé. Chez les personnes ayant reçu un placebo, une immunothérapie orale à forte dose a permis à 57 % d’entre eux d’être désensibilisés 52 semaines plus tard.

Une approche prometteuse de désensibilisation

Les effets secondaires de l’immunothérapie orale sont des symptômes allergiques, plus ou moins importants, allant de réactions locales jusqu’à des anaphylaxies. Dans cet essai, 15 % des participants ont présenté des effets indésirables liés à la prise de l’immunothérapie.

Au final, cet essai clinique met en évidence des résultats prometteurs de l’immunothérapie orale dans le cas de l’allergie au blé, avec plus de 50 % des personnes allergiques désensibilisées au terme du traitement.

L’objectif de l’immunothérapie orale au blé n’est pas d’obtenir la guérison de l’allergie, mais d’améliorer la qualité de vie de la personne allergique. Avec un certain seuil de tolérance de la présence de blé dans l’alimentation, la vie quotidienne et sociale de la personne allergique se trouve nettement favorisée. Grâce à ces résultats encourageants, cette approche thérapeutique présente de belles perspectives d’avenir pour toutes les personnes concernées par les allergies alimentaires !

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Multicenter, randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial of vital wheat gluten oral immunotherapy. Nowak-Węgrzyn, A. and al. 2018. J Allergy Clin Immunol Pract. DOI: 10.1016/j.jaci.2018.08.041.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.