Les asthmatiques protégés de la Covid-19 grâce à leur traitement ?

mai 2021 par

Les asthmatiques seraient-ils protégés de la Covid-19? Très rapidement après le début de l’épidémie de la Covid-19, l’asthme a été présenté par les autorités de santé publique comme un facteur de risque de développer une forme sévère de la maladie. Une source importante d’inquiétude pour les quelques millions de Français vivant au quotidien avec cette maladie chronique respiratoire. Mais les études récentes révèlent que les traitements de l’asthme pourraient protéger de la Covid-19. Les sujets asthmatiques seraient moins exposés qu’on ne le pensait jusque-là.

traitements de l’asthme

Peu de patients asthmatiques hospitalisés pour une Covid-19

L’asthme est une pathologie respiratoire chronique, dont la crise présente des symptômes proches de ceux rencontrés dans la Covid-19, en particulier la toux et les difficultés respiratoires. Pour cette raison, l’asthme était considéré jusqu’à récemment comme un facteur de risque de développer une forme sévère de la maladie.

Mais dès les premières données épidémiologiques collectées en France, les chercheurs ont observé que la proportion de sujets asthmatiques hospitalisés pour une Covid-19 était en réalité inférieure à celle attendue pour une catégorie de personnes fragiles. Les asthmatiques seraient-ils protégés de la Covid-19? Pour expliquer un tel phénomène, les spécialistes ont d’abord invoqué un meilleur respect des gestes barrières de la part des sujets asthmatiques, mais cette plus grande prudence ne ferait pas tout, selon des données récentes.

Traitements de l’asthme : les corticoïdes inhalés capables de réduire les symptômes

Une récente étude, publiée dans la revue scientifique The Lancet Respiratory Medicine, suggère en effet un effet protecteur des médicaments corticoïdes fréquemment prescrits dans le traitement de fond de l’asthme. Cette étude portait sur l’effet du budésonide, un médicament corticoïde utilisé dans l’asthme et d’autres pathologies respiratoires chroniques, comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

L’étude a porté sur deux groupes de sujets asthmatiques atteints de la Covid-19, un groupe de 73 personnes a reçu les soins habituels contre la maladie, et l’autre groupe de 73 patients a reçu du budésonide par inhalation deux fois par jour. Les résultats ont révélé que dix patients du groupe contrôle ont été hospitalisés pour une forme sévère de la Covid-19, mais seulement une dans le groupe traité par le budésonide. Une réduction de la durée des symptômes a par ailleurs été observée chez les patients traités par le budésonide, ainsi qu’un effet positif sur la Covid longue.

L’asthme, plus vraiment un facteur de risque de forme sévère ?!

Même si ces résultats n’ont été obtenus que sur un nombre réduit de patients, ces données laissent à penser que la corticothérapie inhalée contre l’asthme serait protectrice contre la Covid-19. D’autres essais cliniques sont en cours pour évaluer plus précisément l’effet de ces traitements sur l’évolution de l’infection. Les chercheurs doivent également comprendre comment les corticoïdes agissent favorablement sur le virus SARS-CoV2.

Les données acquises sur les patients asthmatiques depuis le début de l’épidémie de la Covid-19 sont rassurantes pour les millions de Français concernés. Pourtant, l’asthme est habituellement considéré comme un facteur de vulnérabilité face aux infections virales respiratoires. Le SARS-CoV2 pourrait échapper à cette logique, et ainsi permettre de ne plus considérer l’asthme comme un facteur de risque de forme sévère de la Covid-19 !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Source
– Inhaled budesonide in the treatment of early COVID-19 (STOIC): a phase 2, open-label, randomised controlled trial. thelancet.com. Consulté le 3 mai 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.