Conseils et astuces face aux régurgitations du nourrisson

janvier 2022 par

Selon les estimations, environ deux tiers des nourrissons âgés de 4 à 5 mois régurgitent, des régurgitations qui cessent généralement spontanément avec l’âge. Quelques conseils au quotidien peuvent permettre de les prévenir et de les soulager, mais il est surtout essentiel de ne pas confondre ces régurgitations bénignes avec un reflux gastro-œsophagien du nourrisson, qui peut nécessiter une prise en charge médicale adaptée.

régurgitations du nourrisson

Régurgitations vs reflux gastro-œsophagien du nourrisson

Les régurgitations du nourrisson sont un phénomène très fréquent dans les premiers mois de la vie. Il s’agit de rejets de petites quantités de lait (de l’ordre d’une cuillère à soupe, parfois de lait caillé), dans les minutes ou l’heure qui suit la tétée. Totalement bénignes et indolores pour le nourrisson, elles ne correspondent pas à des vomissements. Leur fréquence tend à diminuer avec l’âge et elles disparaissent totalement lors du passage à l’alimentation solide et à l’acquisition de la marche.

Pour les parents, il est parfois difficile de différencier ces régurgitations physiologiques et anodines d’un reflux gastro-œsophagien, qui va parfois nécessiter une prise en charge médicale adaptée. Le reflux se différencie des régurgitations simples par plusieurs critères :

  • Des vomissements nécessitant un effort de l’enfant ;
  • Des régurgitations importantes, fréquentes et se produisant même à distance des tétées ;
  • Le développement d’une œsophagite, une inflammation de l’œsophage.

Surveiller d’éventuels signes de reflux

Les régurgitations banales, contrairement à un reflux gastro-œsophagien diagnostiqué, sont sans aucune conséquence sur la santé de l’enfant. Certains nourrissons présentent néanmoins un risque accru de régurgitations :

  • Les nouveaux nés nourris au biberon ;
  • Les nouveaux nés prématurés.

En cas de doute, si les régurgitations sont trop fréquentes, trop abondantes ou s’accompagnent d’une altération de l’état général de l’enfant (perte de poids, douleurs, agitation, troubles du sommeil, infections ORL à répétition, il faut impérativement consulter un médecin ou un pédiatre pour éliminer un éventuel reflux gastro-œsophagien. Dans le cas des régurgitations banales, si elles sont physiologiques et disparaissent spontanément au fil des mois, quelques conseils peuvent être utiles pour les prévenir ou les réduire.

Quelques conseils pour les limiter

Quelques conseils peuvent aider les parents à limiter les régurgitations après les repas du nourrisson :

  • Utiliser une tétine adaptée à l’âge du nouveau-né ;
  • Pour les nourrissons nourris au biberon, faire des pauses au cours de la tétée, et laisser le temps à l’enfant de faire un rot en cours de tétée ;
  • Eviter de coucher ou de changer un bébé juste après la tétée, car la position couchée favorise la régurgitation ;
  • Privilégier des vêtements amples et ne pas trop serrer la couche.

Si les régurgitations sont fréquentes, les parents peuvent, après conseil et avis du médecin, fractionner les tétées pour limiter la quantité de lait ingérée à chaque repas ou encore utiliser un lait infantile spécifique, dit antirégurgitation. Ces laits ont une formulation spécifique (à base de farine de caroube, de protéines de lait, d’amidon de maïs ou de riz), qui tend à les épaissir. Les régurgitations correspondent à une période physiologique particulière du développement de l’enfant, où son alimentation exclusivement liquide et une position largement couchée favorisent les remontées de lait après les repas.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Régurgitations du nourrisson. vidal.fr. Consulté le 30 décembre 2021.
– Régurgitations du nourrisson (ne pas confondre avec reflux RGO). pediatre-online.fr. Consulté le 30 décembre 2021.
– Définition et causes du reflux gastro-œsophagien du nourrisson. ameli.fr. Consulté le 30 décembre 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.