La semaine santé en bref #65

Feb 27, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. L’épidémie du coronavirus en passe de devenir une pandémie

Cette semaine est marquée par une accélération de l’épidémie de coronavirus à travers le monde. D’autres foyers épidémiques se développent désormais hors de Chine, notamment en Corée, en Iran et plus près de nous en Italie. En Italie, 7 morts sont recensés et les autorités ont mis en place un cordon sanitaire autour de 11 villes du Nord du pays. Alors que désormais, le virus touche plus de 1 500 personnes hors de Chine, les autorités chinoises dénombrent 2 663 décès sur leur territoire. Face à une épidémie qui menace de plus en plus de devenir une véritable pandémie, les autorités sanitaires s’organisent dans le monde. En France, le Ministre de la Santé a annoncé que 108 hôpitaux étaient prêts à recevoir des patients contaminés par le virus, contre seulement 38 il y a quelques jours.

2. Attention aux effets indésirables d’un médicament antiasthmatique

Le montélukast est un traitement d’appoint dans la prise en charge de l’asthme léger à modéré insuffisamment répondant à la corticothérapie, chez l’adulte et l’enfant. Ce médicament présente des risques d’effets secondaires neuropsychiatriques (rêves anormaux, cauchemars, insomnie, somnambulisme, anxiété, agitation, dépression, hyperactivité psychomotrice, …) connus et inscrits sur la notice d’utilisation. L’ANSM tient à rappeler aux professionnels de santé qu’il est important de relier rapidement la survenue de tels symptômes avec le traitement par montélukast. L’existence de ces effets secondaires doit immédiatement amener à reconsidérer le traitement antiasthmatique. Généralement, les effets secondaires régressent rapidement après l’arrêt du médicament.

3. L’union de l’art et de la science

Scientifiques et artistes peuvent collaborer de manière fructueuse, comme en témoigne le travail de recherche réunissant d’un côté des chercheurs de l’ANSES et de l’institut de recherche espagnol SABIO et de l’autre des artistes peintres et des musiciens mexicains. Ensemble, ils ont développé une approche artistico-scientifique des interactions moléculaires d’une protéine des tiques avec les protéines cellulaires de l’hôte humain. Ces interactions moléculaires se retrouvent représentées sous forme d’œuvres picturales ou de partitions musicales. Ce travail pour le moins original a été récemment publié dans la revue scientifique Vaccines. Il contribue à faire avancer les connaissances sur la biologie des parasites pour le développement de nouveaux moyens de lutte.

4. Journée internationale des maladies rares

Le dernier jour du mois de février est marqué par la journée internationale des maladies rares. En France, chaque maladie rare concerne moins de 30 000 personnes, mais l’ensemble des maladies rares impacte au total entre 3 et 4 millions de Français. Compte-tenu de leur relative rareté, l’identification et le diagnostic de ces maladies, chez les enfants ou les adultes, restent souvent complexes. De plus, pour nombre de ces maladies, il n’existe pas de traitement curatif à l’heure actuelle, malgré le développement de médicaments orphelins et les recherches actives dans ce domaine. Cette journée internationale est l’occasion de mobiliser et de sensibiliser le grand public sur ces maladies souvent peu médiatisées.

5. La désertification médicale, un enjeu des élections municipales ?

En France, le nombre de médecins généralistes et spécialistes est en baisse constante depuis plusieurs années et le phénomène n’est pas prêt de s’inverser avec les nombreux départs à la retraite prévus dans les prochaines années. Les déserts médicaux qui résultent de cette démographie médicale en berne placent des millions de Français dans des situations délicates, où l’accès aux soins devient parfois très compliqué. Dans les communes rurales, la désertification médicale est l’un des enjeux des prochaines élections municipales. L’une des solutions proposées, en parallèle de la formation d’un plus grand nombre de médecins, est la mise en place des téléconsultations. Fin 2019, seulement 60 000 téléconsultations ont été remboursées par l’Assurance Maladie, sur les 500 000 initialement prévues. Les communes rurales demandent à l’Etat des mesures visant à faciliter les téléconsultations dans les déserts médicaux.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie


Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.