Covid-19 : l’essai clinique européen Discovery est lancé

Mar 30, 2020 par

Face à la pandémie de Covid-19 qui frappe actuellement le monde, les scientifiques et les médecins se mobilisent pour tenter de trouver au plus vite un traitement efficace contre le coronavirus. Mis en place en seulement quelques semaines, l’essai clinique européen Discovery a débuté la semaine dernière, pour tester en premier lieu quatre modalités de traitement. Cet essai devrait inclure 3 200 patients au total, dont 800 patients français.

coronavirus-essai-discovery

Un essai clinique européen face à l’épidémie de coronavirus

L’essai clinique européen Discovery, coordonné par l’INSERM, a pour objectif d’évaluer l’efficacité de quatre traitements potentiellement actifs sur l’infection par le Covid-19. Initialement, les pays participant à cet essai sont les suivants :

  • La France ;
  • Le Royaume-Uni ;
  • La Belgique ;
  • Les Pays-Bas ;
  • L’Espagne ;
  • Le Luxembourg.

D’autres pays pourraient rejoindre l’essai au fur et à mesure de l’évolution de l’épidémie.

À savoir ! D’autres essais cliniques sont en cours dans le monde, pour évaluer les mêmes traitements ou d’autres médicaments potentiellement actifs sur le Covid-19

Au total, l’essai devrait inclure au moins 3 200 patients, dont 800 patients français, atteints de formes sévères de l’infection par le coronavirus.

Quatre modalités de traitements testées

Dans cet essai clinique, quatre stratégies thérapeutiques seront évaluées dans un premier temps et comparées avec les traitements standards :

  • Les soins standards ;
  • Les soins standards plus remdesivir (un médicament antiviral testé contre le virus Ebola) ;
  • Les soins standards plus lopinavir et ritonavir (des médicaments utilisés dans le traitement de l’infection par le VIH ;
  • Les soins standards plus lopinavir, ritonavir et interféron béta (un médicament immunomodulateur utilisé dans les infections virales et dans certaines pathologies auto-immunes) ;
  • Les soins standards plus hydroxychloroquine (un médicament antipaludéen, également utilisé dans le traitement du lupus.)

Ces médicaments n’ont pas été choisis au hasard. Ils sont classés sur la liste des traitements expérimentaux classés prioritaires par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En effet, ils sont cités dans des études scientifiques portant sur des coronavirus proches du Covid-19, comme le SARS ou le MERS.

Un essai clinique qui s’adapte en temps réel en fonction des résultats

L’attribution des traitements entre les patients est réalisée de manière aléatoire, mais en ouvert, l’équipe médicale et le patient étant informés du traitement administré. L’efficacité et la tolérance de chaque traitement est évaluée 15 jours après le début du traitement, ce qui permettra d’avoir très rapidement des résultats préliminaires.

De plus, l’essai clinique Discovery est un essai adaptatif, c’est-à-dire qu’il permet très rapidement :

  • D’exclure des traitements qui se révéleraient inefficaces ou qui seraient mal tolérés ;
  • De rajouter de nouveaux traitements qui pourraient être potentiellement efficaces sur le Covid-19.

Initialement, cinq hôpitaux français participeront à l’essai clinique, Paris (Hôpital Bichat AP-HP), Lille, Nantes, Strasbourg et Lyon. Progressivement, en fonction de l’évolution de l’épidémie, d’autres établissements de santé pourraient rejoindre l’essai. Les données recueillies permettront rapidement d’obtenir des données précieuses, qui viendront compléter celles de l’essai clinique international Solidarity, coordonné par l’OMS.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Lancement d’un essai clinique européen contre le Covid-19.Communiqué de Presse. INSERM. Consulté le 28 mars 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.