La semaine santé en bref #74

May 1, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. Point de situation sur l’épidémie de Covid-19

A cette date, la pandémie de Covid-19 a touché près de 3 millions de personnes dans le monde, provoqué plus de 200 000 décès et près de 900 000 personnes en ont guérie. En France, Santé Publique France a recensé près de 130 000 cas diagnostiqués et actuellement 28 055 personnes sont hospitalisées suite à l’infection par le Sars-Cov2, dont 4 608 dans un service de réanimation. Depuis plusieurs jours, les nombres de patients hospitalisés et en réanimation baissent lentement, semblant indiquer un fléchissement de l’épidémie. Depuis le 1er mars 2020, 23 293 décès ont été recensés en France

2. Délivrance limitée des substituts nicotiniques

Suite à la publication de données semblant montrer une faible proportion de fumeurs parmi les patients atteints par le Covid-19 et dans l’attente des essais cliniques en cours, les autorités de santé publique ont publié un arrêté limitant la délivrance des substituts nicotiniques en pharmacie. A cette occasion, l’ANSM rappelle que ces substituts sont réservés uniquement au sevrage tabagique. Ils sont formellement contre-indiqués chez les personnes non fumeuses. En effet, les substituts nicotiniques sont des médicaments à base de nicotine, qui peuvent entraîner des effets indésirables parfois graves chez les non-fumeurs, mais aussi une dépendance à la nicotine. La délivrance de ces médicaments est désormais réglementée en pharmacie et leur vente sur internet suspendue jusqu’à nouvel ordre.

3. Vigilance sur les sprays et diffuseurs d’huiles essentielles

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, le recours aux sprays et diffuseurs d’huiles essentielles est en progression en France. Dans ce contexte, l’ANSES vient de publier une étude de toxicovigilance et une revue de littérature sur les effets sanitaires des substances émises par ces dispositifs dans l’air intérieur. Quelques cas d’irritation ont été rapportés aux centres antipoison et aux centres de pharmacovigilance. Les symptômes décrits sont une irritation des yeux et des voies aériennes supérieures, mais aussi de la toux et des difficultés respiratoires. Ces symptômes sont liés à certains composés présents dans les sprays et diffuseurs d’huiles essentielles. L’ANSES insiste également sur l’émission de composés organiques volatils (COV) par des dispositifs. L’agence rappelle qu’il est déconseillé de diffuser des huiles essentielles en continu dans l’air intérieur, mais aussi et surtout en présence de femmes enceintes, de jeunes enfants, ou de personnes atteintes d’affections respiratoires chroniques.

4. La présence indispensable des deux parents auprès des enfants nés prématurés

En cette période inédite d’épidémie, la Société Française de Néonatologie et le secrétaire d’état auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé se positionnent en faveur d’un maintien de la présence des deux parents auprès des enfants nés prématurés. Si les mesures de distanciation sociale et les gestes barrière doivent être scrupuleusement respectés, il est essentiel pour les parents comme pour les enfants de maintenir un lien entre eux par tous les moyens possibles. La préservation du lien parent –enfant est essentiel pour préserver la santé psychologique des parents et prévenir tout trouble dans le développement émotionnel et neurologique des nouveau-nés. L’accueil des parents dans les maisons des parents peut notamment permettre de rapprocher les parents du lieu d’hospitalisation de leur enfant et faciliter leurs venues quotidiennes dans les services de néonatologie.

5. Journée mondiale des mobilités et de l’accessibilité

Depuis 2011, la journée du 30 avril est consacrée à la Journée Mondiale des mobilités et de l’accessibilité. Les problèmes de mobilité et d’accessibilité concernent toutes les personnes en situation de handicap, mais aussi les personnes rencontrant des difficultés temporaires de déplacement, comme les femmes enceintes, les personnes accompagnées d’enfants en poussette ou encore les personnes transportant de lourds bagages. Chaque année, cette journée est l’occasion de sensibiliser la population, mais aussi les pouvoirs publics sur l’accessibilité de tous les lieux publics à l’ensemble de la population, pour favoriser toutes les mobilités.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie


Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.