Covid-19 et anosmie, le bilan un an après

30 juin 2021 par

Avant l’épidémie mondiale de la Covid-19, une large majorité de Français n’avaient jamais entendu parler de l’anosmie, la perte totale de l’odorat. La plupart n’imaginaient même pas qu’il soit possible de perdre la perception des odeurs. La perte de goût et d’odorat, symptôme fréquent de la Covid-19, perturbe profondément le quotidien des patients, parfois pendant de longs mois. Un an après le début de l’épidémie, quel est le devenir de ces patients qui avaient perdu l’odorat ? Une récente étude française apporte des réponses à cette question.

Covid-19 et anosmie

Covid-19 et anosmie

L’anosmie correspond à la perte de la perception des odeurs. Selon le CNRS, environ trois millions de personnes en France sont victimes d’anosmie, temporaire ou définitive, avec des répercussions importantes sur la qualité de vie. Avec l’épidémie de la Covid-19, ce chiffre a bondi en quelques mois, l’anosmie étant avec la perte de goût, un signe fréquemment associé aux formes légères à modérées de la maladie.

Un grand nombre d’études scientifiques se sont penchées sur les mécanismes physio-pathologiques à l’origine de cette perte d’odorat et sur la durée de ces symptômes olfactifs. Récemment, ont été publiés les résultats d’une nouvelle étude française, dont l’objectif était de suivre une cohorte de patients atteints de troubles olfactifs depuis le mois d’avril 2020. Des résultats qui permettent d’en savoir plus sur le devenir de ces patients.

La quasi-totalité des patients ont récupéré leur odorat en moins d’un an

La cohorte de patients inclus dans l’étude comportait 97 patients (dont 67 femmes, âge moyen 38,8 ans) testés positifs à la Covid-19 en avril 2020, avec une perte d’odorat de plus de 7 jours. Pendant une année, tous les quatre mois, ces patients ont été suivis, en particulier leurs fonctions olfactives. Initialement, plus de la moitié des patients présentaient une déficience olfactive, confirmée par les tests scientifiques, alors que les autres ressentaient une perte d’odorat non confirmée scientifiquement.

Au quatrième mois de suivi, environ 45 % des patients déclaraient avoir récupéré la totalité de leurs capacités olfactives, et seulement 2 % disaient ne ressentir aucune amélioration de leur odorat. A partir des tests objectifs, 84 % apparaissaient présenter un odorat normal, tandis que 16 % des patients continuaient à avoir des capacités olfactives significativement réduites. Ces derniers patients ont été suivis jusqu’à huit mois, période au bout de laquelle 96 % d’entre eux avaient totalement récupéré leur olfaction initiale.

Un décalage entre le ressenti des patients et les tests scientifiques

Ces nouvelles données indiquent que plus d’un an après le début de l’épidémie, la quasi-totalité des patients ont retrouvé un odorat normal. Chez certains patients, il faut attendre plusieurs mois pour récupérer totalement les sensations olfactives d’avant la Covid-19. Ces résultats ont également fait apparaître un décalage entre le ressenti des patients et les tests olfactifs objectifs. Après la perte de leur odorat, les patients auraient des difficultés pour évaluer précisément l’état de leur olfaction.

Après avoir perdu l’odorat pendant des semaines voire des mois et pour la grande majorité pour la première fois de leur vie, les patients atteints de la Covid-19 auraient besoin d’être accompagnés pour mieux ressentir la récupération de leurs capacités olfactives. Dans tous les cas, cette étude apporte des résultats encourageants sur le devenir des patients frappés d’anosmie suite à la Covid-19.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Clinical Outcomes for Patients With Anosmia 1 Year After COVID-19 Diagnosis. jamanetwork.com. Consulté le 30 juin 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.