La semaine santé en bref #88

Aug 5, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

Découvrez chaque semaine les 5 points santé !

1 – Covid-19, point de situation

Sur les dernières 24 heures, plus de 500 nouveaux cas de Covid-19 et 142 nouvelles admissions à l’hôpital ont été recensés sur le territoire français. La circulation du virus redevient plus active, sans que les autorités sanitaires n’évoquent à ce stade une seconde vague épidémique. L’application stricte des gestes barrières et des mesures de distanciation physique est capitale pour limiter la propagation du virus et protéger les personnes les plus fragiles. Actuellement, près de 70 % des patients hospitalisés en réanimation sont regroupés dans les zones suivantes : les régions Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Hauts-de-France et le département de la Guyane. Dans plusieurs villes et départements, les préfets commencent à instaurer le port du masque obligatoire dans les espaces publics ouverts très fréquentés, comme les marchés ou les rues piétonnes.

2 – Publication du rapport annuel d’hémovigilance

L’ANSM vient de publier le rapport annuel d’hémovigilance concernant les données nationales recueillies tout au long de la chaîne transfusionnelle, du donneur jusqu’au receveur de produits sanguins. Même si le nombre total de déclarations est en légère hausse, la majorité des effets indésirables survenus sont peu sévères. Chez les donneurs, il s’agit dans 95 % des cas d’incidents sans conséquences, comme des malaises vagaux. Les évènements graves, comme les infections bactériennes transmises par transfusion, sont très rares, entre 1 et 2 cas par an, et ne concernent que les concentrés de globules rouges.

3 – Attention aux confusions entre produits chimiques et aliments !

Parmi les produits commercialisés dans la grande distribution, figurent des produits imitant des produits alimentaires, comme des solutions hydroalcooliques vendues dans des bouteilles de vin ou des crèmes dépilatoires sous forme de compote à boire. Ces produits présentent un risque majoré d’ingestion accidentelle par les jeunes enfants, avec parfois de graves conséquences pour la santé. Malgré une directive européenne qui encadre la commercialisation de ce type de produits, chaque année de nouveaux produits susceptibles d’être confondus avec des aliments sont mis sur le marché européen. Tous les citoyens et l’ensemble des professionnels de santé peuvent signaler ces imitations à risque de confusion auprès des services de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui peut évaluer la dangerosité du produit et si besoin demander le retrait du marché du produit en cause.

4 – Des sels de lithium pointés du doigt par l’ANSES

Depuis le 3 août 2020, une consultation publique est disponible en ligne, sur le site de l’Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA). L’objectif de cette consultation est de compiler les retours des utilisateurs, des prescripteurs et des industriels sur l’exposition aux sels de lithium (carbonate de lithium, chlorure de lithium et hydroxyde de lithium), en particulier chez les femmes. En effet, des travaux préliminaires de l’ANSES révélaient des effets néfastes de ces sels de lithium, dont certains sont utilisés dans le traitement de certains troubles mentaux, sur la fertilité et le développement du fœtus. Les résultats de cette consultation permettront à l’ECHA de rendre un avis dans les prochains mois. Cet avis pourrait entraîner une modification des conditions de prescription des sels de lithium ainsi qu’un nouvel étiquetage des produits.

5 – Semaine mondiale de l’allaitement maternel

La semaine mondiale de l’allaitement est née dans les années 1990, grâce à la volonté de nombreuses organisations non gouvernementales et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Chaque année, cette semaine est l’occasion de sensibiliser, de promouvoir et d’informer les femmes et les hommes sur les bienfaits de l’allaitement maternel, qui constitue selon l’OMS un véritable enjeu de santé publique à l’échelle internationale. Cette année, le thème choisi par l’OMS est « Soutenir l’allaitement maternel pour une planète en meilleure santé ». Dans ce cadre, les gouvernements sont appelés à protéger et à promouvoir l’accès des femmes à des conseils qualifiés sur l’allaitement maternel. L’OMS recommande un allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de la vie, un allaitement reconnu pour ses bienfaits sur la santé du nourrisson.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.