La semaine santé en bref #83

Jul 1, 2020 par

Chaque semaine, Santé Sur le Net choisit pour vous 5 actualités santé, à ne pas rater :

brèves santé

1. COVID-19, point de situation

L’épidémie de Covid-19 est actuellement stable sur l’ensemble du territoire français, hormis en Guyane où des évacuations sanitaires vers la Guadeloupe ont été mises en place pour désengorger les services de réanimation. Partout, les autorités de santé restent vigilantes à l’apparition de nouveaux clusters ou d’un rebond de l’épidémie. Le virus SARS-CoV-2 circule toujours sur le territoire, avec un total de 293 clusters recensés depuis le 9 mai dernier. Au soir du 29 juin 2020, près de 9 000 personnes restaient hospitalisées pour une Covid-19, dont 619 en réanimation. La majorité des cas reste concentrée dans quatre régions françaises, l’Ile de France, le Grand-Est, l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France.

2. La colère des soignants après les premières propositions du Ségur de la santé

Les premières annonces du gouvernement dans le cadre du Ségur de la Santé ont déclenché de vives réactions chez les soignants. Les syndicats jugent insuffisante la revalorisation salariale proposée, à la veille d’une nouvelle journée d’action nationale organisée par la majorité des syndicats et collectifs hospitaliers. Le plan Ségur de la Santé doit être présenté à la fin de la semaine. Sur les 6 à 7 milliards espérés par les professionnels de santé, seulement 300 millions ont été annoncés par le Ministère de la Santé et des Solidarités. Les soignants demandent un véritable plan de sauvetage, associant à la fois des moyens humains, financiers et matériels, pour assurer l’avenir du système de santé français.

3. Premier comité de suivi de la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance

En fin de semaine dernière, s’est tenu le premier comité de suivi de la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance 2020-2022 après huit mois de travaux. Cette réunion a été l’occasion de mettre en avant quelques nouvelles avancées : un partenariat entre le ministère des Solidarités et de la santé et la Caisse des dépôts et consignations, le niveau maximum de bourse attribué automatiquement aux jeunes de l’Aide sociale à l’enfance, et un partenariat avec l’ANSA pour revitaliser la participation des jeunes protégés dans les conseils de vie sociale des structures de l’Aide sociale à l’enfance. Par ailleurs, ce premier comité de suivi a permis de faire le point sur les mesures mises en place pour une meilleure prise en compte de l’autisme dans le cadre de la protection de l’enfance.

4. Des produits chimiques dans les protections contre l’incontinence

L’ANSES vient de publier son rapport d’évaluation des risques liés aux substances chimiques présentes dans les protections pour incontinence lourde. Certains seuils sanitaires étaient dépassés pour les personnes présentant des lésions cutanées et contraintes de porter sur le long terme ce type de protection. En conséquence, l’ANSES recommande aux industriels de limiter ou de supprimer ces substances chimiques des protections contre l’incontinence. Parallèlement, l’agence incite les professionnels de santé et les aidants à tout mettre en œuvre pour prévenir l’apparition de lésions cutanées.

5. Le résorcinol reconnu perturbateur thyroïdien

Très récemment, les instances européennes ont reconnu le résorcinol, un produit utilisé dans les teintures chimiques, comme un perturbateur endocrinien. Toutefois, à ce stade, il n’a pas été classé comme une substance très préoccupante, comme le demandait l’ANSES. Des travaux scientifiques ont pourtant démontré que le résorcinol modifiait profondément la fonction thyroïdienne (induction d’une hypothyroïdie, avec des conséquences parfois importantes notamment chez les femmes enceintes. Désormais, la décision finale de classement du résorcinol est soumise à l’avis du comité REACH de la Commission Européenne.

Rendez-vous la semaine prochaine, pour les prochaines actualités du monde de la santé !

Estelle B., Docteur en Pharmacie


Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.