Prévenir les crises migraineuses serait bénéfique pour la maladie de Ménière

Nov 13, 2018 par

Un lien entre la maladie de Ménière et la migraine a été établi par une équipe de chercheurs chinois. Cette maladie provoquant des vertiges a fait l’objet d’une étude et au niveau de la rétine existerait une anomalie vasculaire. Cette étude comprenant plus de 120 personnes atteintes ou non de la maladie de Ménière a livrée divers résultats.

meniere

Petite piqûre de rappel sur la maladie de Ménière

La maladie de Ménière est une pathologie de l’oreille interne (la partie la plus profonde de l’oreille jouant un rôle important dans le maintien de l’équilibre) dont la cause reste encore inconnue. Cette maladie se manifeste par des vertiges, des acouphènes et une perte d’audition. Cette triade de symptômes est généralement unilatérale.  Cette maladie qui touche les adultes n’est pas considérée comme maladie rare (20 à 200 cas pour 100 000 habitants). Les vertiges surviennent brutalement, sont souvent intenses et s’accompagnent de nausées et sueurs. Un mouvement saccadé des yeux peut aussi être observé.

Une perte d’audition est constatée au début de la maladie et disparaît après la crise. A ce jour, aucun traitement curatif n’existe pour la maladie de Ménière.

À savoir ! Les acouphènes sont des sifflements ou des bourdonnements entendus uniquement par le malade. Ils précèdent en général la crise vertigineuse.

Conséquences des crises migraineuses sur la maladie de Ménière

Une équipe chinoise a récemment menée une étude incluant 60 personnes atteintes de la maladie de Ménière et 62 personnes en bonne santé. Parmi les 60 personnes atteintes, 24 souffraient de migraines. L’objectif de cette étude est de comparer le calibre des vaisseaux rétiniens entre les deux groupes.

En cas de migraine chez les sujets sains, le calibre des vaisseaux rétiniens est plus élevé et le ratio artère/veine rétinienne est lui aussi plus important. Chez les patients souffrant de la maladie de Ménière présentant des migraines, le calibre de l’artère rétinienne est plus important que chez les patients n’ayant pas de migraines. La présence de migraine est également associée à une plus grande fréquence d’épisodes de vertiges dont la durée se prolonge à de la phonophobie.

À savoir ! La phonophobie est une sorte d’anxiété et non un trouble auditif. Les personnes qui en souffrent craignent les sons forts.

Une relation physiopathologique existe donc entre la migraine et la maladie de Ménière. Afin de réduire la fréquence des épisodes de vertiges, une prévention des crises de migraine serait une bonne solution. Des études supplémentaires permettront de préciser le lien exact entre le calibre des vaisseaux rétiniens et la maladie de Ménière.

Léa G. Journaliste Scientifique

– La maladie de Ménière d’un autre œil.JIM. Consulté le 9 novembre 2018.
Léa G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par la virologie, l’immunologie et les enfants.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.