Carafe filtrante : dangereuse pour la santé ?

Mar 23, 2017 par

L’eau est le premier élément indispensable à la vie et donc à la santé. Mais elle peut aussi avoir des conséquences néfastes si elle est impure. La filtration de l’eau offre-t-elle la garantie d’une eau pure, dépourvue d’éléments nuisibles à la santé ? Une récente étude de l’ANSES s’est penchée sur la question.

eau carafes filtrantes

L’eau : source de vie, mais aussi de maladies

L’eau est nécessaire en quantité suffisante pour le bon fonctionnement des cellules, des tissus et de l’organisme tout entier. Le corps humain a besoin d’eau, mais aussi de certains sels minéraux qu’elle transporte (calcium, magnésium, bicarbonates, …), à condition qu’ils ne soient pas présents en trop grandes quantités.

Malheureusement, la transparence de l’eau ne signifie pas qu’elle est propre à la consommation humaine. L’eau peut en effet véhiculer des contaminants de différentes natures et origines :

  • Des microorganismes (bactéries, virus, parasites, champignons microscopiques) ;
  • Des polluants chimiques ;
  • Des métaux lourds (sous forme de sels).

L’eau peut ainsi être le vecteur de maladies graves, en particulier dans les pays en voie de développement, où l’accès à l’eau potable est limité. Les épidémies de choléra en sont des exemples flagrants.

Dans les pays occidentaux, les réseaux d’assainissement fournissent l’eau courante, dont ils garantissent la potabilité. Pour couvrir les besoins quotidiens de l’organisme en eau, il est possible de boire trois types d’eau :

  • De l’eau de source en bouteilles ou directement prélevée dans une source reconnue comme potable ;
  • De l’eau minérale en bouteilles ;
  • De l’eau du robinet, garantie comme propre à la consommation humaine.

Eau du robinet et filtration de l’eau

Par souci d’économies ou par simple choix, de nombreux Français consomment quotidiennement de l’eau du robinet. Près de 20 % des foyers sont par ailleurs équipés de carafes filtrantes. Mais pourquoi filtrer une eau déjà potable ? Les utilisateurs invoquent trois grandes raisons :

  • Améliorer le goût de l’eau et en particulier supprimer le goût de chlore ;
  • Eliminer le calcaire de l’eau ;
  • Eliminer certains métaux, comme le plomb contenu dans les vieilles canalisations.

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) a évalué la fiabilité et la sécurité de l’utilisation de ce mode de filtration de l’eau et vient de publier les résultats de son étude.

Les carafes filtrantes peuvent entraîner le relargage dans l’eau de différents contaminants, entre autres des ions argent, sodium, potassium et ammonium, modifiant ainsi la composition initiale de l’eau du robinet. Il peut en résulter plusieurs phénomènes, altérant la qualité de l’eau :

  • une baisse du pH (l’eau devient plus acide), avec des valeurs parfois inférieures à celles recommandées pour l’eau potable ;
  • une augmentation de l’agressivité ou corrosivité de l’eau ;
  • une altération de sa qualité microbiologique (présence accrue de bactéries), d’autant plus si l’eau a été conservée à température ambiante.

Dans cette étude, la présence de bactéries n’a pas pu être directement reliée avec un risque d’infection pour le consommateur, mais l’eau filtrée pourrait être un milieu de culture adapté pour différents agents pathogènes.

Des recommandations sur l’utilisation des carafes filtrantes

A l’issue de cette étude, l’ANSES émet différentes recommandations pour garantir la sécurité des personnes buvant de l’eau filtrée :

  • Les consommateurs doivent utiliser uniquement des carafes filtrantes répondant aux normes françaises et européennes en vigueur.
  • Elles ne doivent être utilisées que pour filtrer une eau propre à la consommation, comme l’eau du robinet. En aucun cas, elles ne sont capables de rendre potable une eau qui ne le serait pas à l’origine.
  • Il est fondamental de respecter les consignes de nettoyage des carafes filtrantes, en particulier le remplacement régulier de la cartouche, la mise en contact d’eau chauffée avec des ustensiles métalliques, la conservation au réfrigérateur de l’eau et sa consommation au maximum dans les 24 heures.
  • De même, les restrictions d’usage des carafes filtrantes doivent impérativement être suivies, notamment par rapport à l’alimentation des nourrissons et à la boisson des personnes suivant des régimes diététiques particuliers (les insuffisants rénaux par exemple).

L’agence demande par ailleurs aux industriels de mettre en place des contrôles renforcés sur leurs produits et une information plus détaillée des consommateurs.

L’ANSES conclut qu’il n’existe pas de risques avérés pour la santé du consommateur lors d’un usage normal des carafes filtrantes. Il ne reste plus qu’à respecter scrupuleusement la notice d’utilisation pour boire de l’eau filtrée en toute sécurité.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources :
Avis relatif à l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité des carafes filtrantes. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. 19 octobre 2016.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.