Quels effets secondaires après la deuxième injection du vaccin anti-Covid ?

juillet 2021 par

Comme pour les médicaments, les vaccins peuvent provoquer chez certaines personnes des effets indésirables. Concernant les vaccins anti-Covid, les principaux effets secondaires se déclarent après la deuxième injection sont une légère fièvre et une douleur au niveau du point d’injection. Les effets plus graves restent à ce jour très rares et sont tout particulièrement surveillés.

effets secondaires après la deuxième injection

Quels sont les effets secondaires observés après l’injection d’un vaccin anti-Covid ?

L’ANSM recense plusieurs effets indésirables suite à la vaccination par l’un des vaccins anti-Covid, qu’il s’agisse d’une première ou d’une deuxième dose. Apparaissant dans les 24 heures après l’injection, la grande majorité sont bénins et disparaissent spontanément en quelques jours. Les plus fréquents sont :

  • Une douleur au point d’injection, voire une rougeur ou un gonflement ;
  • De la fatigue ;
  • Des maux de tête ;
  • Des douleurs articulaires ou musculaires ;
  • Des frissons ;
  • De la fièvre ;
  • Des nausées ou vomissements ;
  • Une éruption cutanée ;
  • Des diarrhées (AstraZeneca) ;
  • Un faible taux de plaquettes dans le sang (AstraZeneca) ;
  • Toux (Janssen).

Ces effets secondaires sont connus et généralement observés pour tous les vaccins, quels qu’ils soient. Même s’ils sont désagréables, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. La prise de paracétamol peut aider à supporter les douleurs si celles-ci sont trop incommodantes.

Certains effets indésirables sont moins fréquents mais tout aussi bénins et ne nécessitent pas de prise en charge sauf si la gêne devient trop importante :

  • Douleur dans les mains et pieds ;
  • Apparition de ganglions au niveau de la gorge ou des aisselles ;
  • Insomnie ;
  • Malaise, étourdissements ;
  • Démangeaisons au point d’injection ;
  • Diminution de l’appétit (AstraZeneca) ;
  • Transpiration excessive (AstraZeneca, Janssen) ;
  • Éternuements, mal de gorge (Janssen).

Enfin, certaines personnes peuvent présenter des effets secondaires rares mais plus importants qui nécessitent de prendre immédiatement contact avec un professionnel de santé afin d’assurer une surveillance appropriée. Concernant les vaccins à ARN (Pfizer et Moderna), cela peut être une paralysie faciale, qui disparaît ensuite en quelques semaines, ou une réaction allergique du type urticaire, gonflement du visage ou choc anaphylactique. Pour les vaccins AstraZeneca et Janssen, de très rares cas (1 personne sur 10 000) de formation de caillots sanguins ont été observés.

Y a-t-il des effets secondaires spécifiques après la deuxième injection ?

Les effets mentionnés peuvent apparaitre après la première ou la deuxième injection. Cependant, la FDA américaine (Food and Drug Administration) et l’ANSM alertent sur la survenue d’effets secondaires après la deuxième injection du vaccin à ARN de Pfizer. Plusieurs cas de myocardite se sont en effet déclarés plusieurs jours après la deuxième dose du vaccin. Une myocardite est une inflammation de la membrane qui entoure le cœur, la plupart du temps causée par une infections virale. Cette inflammation empêche le cœur de pomper correctement le sang. Une prise en charge rapide permet une guérison sans séquelle, mais si l’inflammation s’étend, elle peut entrainer des troubles du rythme cardiaque, voire la mort.

En France, 14 cas de myocardite seraient à associer au vaccin. Ils concernent majoritairement des hommes ayant un âge médian de 28 ans. La plupart des cas suivent un schéma d’évolution favorable. Cet effet secondaire reste donc très rare en comparaison du nombre d’injections déjà réalisées avec ce vaccin et ne remet pas en cause le rapport bénéfice/risque.

Que faire en cas d’effet secondaire non mentionné ?

Ces effets secondaires ont été pour la plupart observés lors des essais cliniques ayant eu lieu avant la commercialisation des vaccins. Le nombre de plus en plus important de personnes vaccinées permet également d’affiner la liste des effets secondaires liées à la vaccination anti-Covid, et en particulier ceux associé aux injections des vaccins à ARN sur lesquels il y a encore peu de recul. Pourtant, certains effets très rares et encore non mentionnés peuvent apparaître. Si c’est votre cas, et quel que soit la sévérité de l’effet, il est conseillé de prendre rapidement contact avec un professionnel de santé. Dans tous les cas, vous pouvez déclarer tout effet indésirable sur le site signalement-sante.gouv.fr.

De même, si les effets indésirables, même mineurs, persistent au-delà de 3 jours, il est préférable de consulter son médecin.

Morgane Gillard, rédactrice scientifique

Sources
– Effets indésirables liés aux vaccins autorisés contre la Covid-19 : ce qu’il faut savoir. ansm.sante.fr. Consulté le 8 juillet 2021.
– Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19. ansm.sante.fr. Consulté le 8 juillet 2021.
Morgane G.
Rédactrice scientifique
Passionnée par les sciences en général, s'engage à proposer un contenu accessible et de qualité, basé sur des sources fiables.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.