Thrombose et vaccin Covid-19 : vrai/faux

Avr 15, 2021 par

Le sujet fait grand bruit en plein cœur de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 : quel est précisément le risque de thrombose après l’administration d’un vaccin ? Qu’est-ce exactement qu’une thrombose ? Tous les vaccins exposent-ils à ce risque ? Si oui, pourquoi ? Autant de questions auxquelles Santé Sur le Net apporte des éléments de réponse.

Thrombose et vaccin Covid-19

Qu’est-ce qu’une thrombose ?

Depuis le début de l’utilisation du vaccin Astra Zeneca® contre la Covid-19, le risque de thrombose est devenu très médiatique. Qu’est-ce qu’une thrombose ? Une thrombose se définit par la formation d’un caillot de sang dans un site du système cardiovasculaire, qu’il s’agisse :

  • Du cœur ;
  • Des veines ;
  • Des artères ;
  • Des capillaires sanguins.

La thrombose a pour conséquence le blocage de la circulation sanguine dans les tissus irrigués par le vaisseau touché. Cet arrêt de la circulation peut avoir un impact très négatif sur l’état de santé, voire mettre en jeu le pronostic vital du patient.

Quels sont les types de thrombose les plus connus ? Les thromboses les plus connues du grand public sont les thromboses veineuses, notamment la phlébite et sa principale complication, l’embolie pulmonaire. Mais les thromboses artérielles, souvent associées aux plaques d’athérome, représentent également une cause majeure d’accidents cardiovasculaires.

Les thromboses sont-elles un risque inhérent à la vaccination ?

D’où viennent les thromboses ? Les thromboses peuvent avoir de multiples origines, parmi lesquelles figurent la prise de certains médicaments (les pilules contraceptives oestro-progestatives constituent l’exemple le plus connu), l’injection de certains produits, comme les vaccins, ou une intervention chirurgicale. A l’inverse, certains médicaments permettent de prévenir ou de traiter les thromboses, par exemple après une intervention chirurgicale. Dans la campagne actuelle de vaccination contre la Covid-19, deux vaccins suscitent l’inquiétude pour leur risque de thrombose, le vaccin Astra Zeneca® et plus récemment le vaccin Janssen®. Il faut néanmoins noter que la Covid-19 peut elle aussi provoquer des thromboses, en particulier dans les formes sévères de la maladie.

Comment se manifeste une thrombose ? Tout dépend du type de thrombose et de son importance. Les symptômes peuvent être très variables, d’une forte douleur persistante à la jambe pour un début de phlébite à une insoutenable douleur à la poitrine pour un infarctus du myocarde. Dans tous les cas, une thrombose nécessite une consultation médicale en urgence et une prise en charge adaptée pour rétablir au plus vite la circulation sanguine.

Thrombose et vaccin Covid-19 : des études plus poussées pour y voir plus clair

Après l’administration d’un vaccin, la thrombose survient généralement dans les heures et jours qui suivent l’injection. Selon certains spécialistes, les thromboses observées après la vaccination contre la Covid-19 pourraient être liées à une mauvaise administration du vaccin (injection accidentelle dans la circulation sanguine). Ce risque d’effet secondaire majeur concerne aussi le plus souvent des sujets à risque de thrombose (hypertension artérielle, antécédents familiaux, troubles lipidiques, tabagisme, …).

Pourquoi la vaccination par le vaccin Astra Zeneca® n’est-elle pas autorisée avant 55 ans ? L’argument ne serait a priori pas un risque accru de développer des thromboses avant cet âge. Les autorités de santé publique considèrent plutôt qu’avant l’âge de 55 ans le risque de formes sévères de la Covid-19 est moindre et ne justifie donc pas l’utilisation d’un vaccin présentant des risques d’effets secondaires potentiellement graves.

Les femmes sous pilule contraceptive sont-elles plus à risque de thrombose après la vaccination ? Pour l’instant, un tel lien n’a pas été précisément évalué. Néanmoins, il semble que les personnes touchées par les thromboses, souvent de formes rares (thromboses cérébrales, thromboses disséminées), soient plus fréquemment des femmes jeunes et donc potentiellement sous contraception orale. Mais à ce jour, il n’existe aucune recommandation particulière en France concernant la vaccination des femmes sous pilule oestro-progestative.

Des études complémentaires sont nécessaires pour faire toute la lumière sur le risque de thrombose associé aux vaccins contre la Covid-19.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Un risque de thrombose accru avec la vaccination, vraiment ? presse.inserm.fr. Consulté le 14 avril 2021.
– Thrombose veineuse (Phlébite). inserm.fr. Consulté le 14 avril 2021.
– Thrombose artérielle et veineuse au cours du COVID-19. Arterial and venous thrombosis in patients with COVID-19. ncbi.nlm.nih.gov. Consulté le 14 avril 2021.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.