Près de la moitié des enfants ne couvrent pas leurs besoins en calcium

Oct 25, 2018 par

Pendant l’enfance, les os grandissent et grossissent, c’est la croissance. Acteur principal de la minéralisation osseuse, le calcium joue un rôle essentiel dans la formation, la croissance, la solidité et l’entretien du squelette. Un apport calcique insuffisant empêcherait l’élaboration d’un capital osseux optimal. Or, d’après l’enquête CCAF (Comportement et Consommations et Alimentaires en France), réalisée par le CREDOC, 49% des enfants de 3 à 17 ans ne couvrent pas leurs besoins en calcium alors qu’ils n’étaient que 37% en 2010.

Les produits laitiers, pour couvrir les besoins en calcium

Le calcium, un élément minéral à consommer chaque jour

Le calcium représente à lui seul 2 % du poids corporel. Il est le constituant principal de l’os. L’os est en permanence soumis à un processus de renouvellement et de réparation. En effet, du nouvel os sain vient constamment remplacer l’os ancien pour réparer les différents dommages subis par celui-ci.

La manière dont l’os est alimenté chaque jour en calcium est donc déterminante pour sa bonne santé et certaines périodes de la vie, comme la période de la croissance, sont particulièrement importantes pour le capital osseux de l’adulte.

En plus de renforcer les os, le calcium est nécessaire à plusieurs fonctions vitales. Quasiment toutes les cellules de notre organisme que ce soit celles du cœur, des nerfs et des muscles, ont besoin de calcium. Pour que l’organisme fonctionne correctement, le taux de calcium dans le sang doit rester constant.

Or, chaque jour, du calcium est éliminé par les urines, les selles, la sueur… Si les apports alimentaires en calcium ne sont pas suffisants, le corps le puisera directement dans les os.

Afin de couvrir ses besoins en calcium, il est conseillé de consommer au moins un produit laitier par repas.

Une baisse des apports en calcium chez les enfants de 6 à 10 ans

L’analyse des régimes alimentaires des enfants de 6 à 10 ans a permis de les répartir en 4 classes :

Les « petits mangeurs »Les « amateurs de variété »Les « habitués du tout prêt »Les « palais sucrés »

Ils représentent 39% des enfants âgés de 6 à 10 ans.

Ils ne mangent pas beaucoup. Il leur arrive de sauter le petit déjeuner et/ou le goûter, et ils ne veulent pas finir leur bol de lait le matin.

Parmi eux, 62 % n’atteignent pas leurs besoins en calcium.

Ils présentent 23 % des 6/10 ans.

Leur alimentation est diversifiée notamment en produits laitiers.

Seuls 31 % d’entre eux ne couvrent pas leurs besoins en calcium.

Ils représentent 22 % des 6/10 ans.

Ils manquent de diversité alimentaire et ont une consommation importante de pizzas, sandwichs et plats composés.

74 % d’entre eux couvrent leurs besoins en calcium car ils consomment quotidiennement du lait, des céréales et du fromage.

Ils représentent 16% des 6/10 ans.

Ce sont de amateurs de biscuits salés, de pâtisseries et de boissons sucrées.

50 % d’entre eux sont en carence de calcium.

Le fromage, très bonne source de calcium

Le goûter s’avère être un moment opportun pour offrir un apport suffisant en calcium. Aujourd’hui, 49 % des parents ont déjà proposé à leur enfant du fromage au goûter.

Les fromages en portion peuvent présenter différents avantages : consommation facile pour les « habitués du tout prêt », produit riche en calcium dans un petit volume pour les « petits mangeurs », pour les « palais sucrés », qui aiment aussi les produits salés et cherchent des produits savoureux et plus rassasiants. De plus, les portions de fromage se glissent facilement dans le cartable lorsque l’enfant a manqué le petit déjeuner.

Afin d’augmenter les apports en calcium et permettre à un maximum d’enfants d’atteindre leur BNM (Besoin Nutritionnel Moyen), les produits laitiers sous toutes leurs formes (fromage, yaourts, lait…) sont très utiles.

Alexana A., Journaliste Scientifique

– Synthèse de l’extraction du CREDOC pour BEL. Consulté le 4 octobre 2018.
– Calcium. www.fondation-louisbonduelle.org. Consulté le 4 octobre 2018.
Alexana A.
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.