Les femmes perçoivent leur propre corps en fonction de celui des autres

May 26, 2018 par

Comment l’image des autres corps de femmes influence-t-elle la perception de notre propre corps ? C’est en voulant répondre à cette question que des chercheurs de l’université de Bristol en Angleterre ont mené des expériences sur des jeunes femmes en bonne santé. Focus sur les résultats de cette étude qui permettent de mieux comprendre l’insatisfaction corporelle que peuvent ressentir les adolescentes ou femmes souffrant de troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie.

Différents corps de jeunes femmes

Comparaison n’est pas raison !

On a souvent entendu évoquer le fait que lorsque les femmes se comparent à d’autres femmes plus maigres, elles ont tendance à développer une image négative de leur propre corps.

Cette question revient souvent dans l’actualité lorsque l’on dénonce la maigreur des mannequins dans les défilés de haute couture et le diktat de la minceur féminine dans les médias.

C’est ainsi pour tester scientifiquement cette hypothèse que les chercheurs anglais ont mené deux expériences.

Dans la première expérience, ils ont sollicité 90 femmes, âgées de 18 à 25 ans, et ayant un corps avec une physionomie normale, c’est-à-dire avec un indice de masse corporelle (IMC) compris entre 22 et 23.

Ils les ont divisées en trois groupes et chacun d’entre eux devait regarder des photographies de femmes minces, normales ou en surpoids pendant 15 minutes.

Dans la seconde expérience, ils ont suivi le même protocole sur 96 autres participantes. Cependant, celles-ci avaient une insatisfaction initiale de leur corps très importante. Les chercheurs ont également suivi leurs comportements un jour après l’expérience.

Les résultats de ces expériences montrent que :

  • Toutes les femmes étaient plus négatives et critiques vis-à-vis de leur propre corps après avoir vu des photos de femmes plus minces qu’elles ;
  • Toutes les femmes étaient plus tolérantes envers leurs corps lorsqu’elles avaient regardé des de corps de femmes normaux ou en surpoids. De plus, elles ont eu tendance à percevoir leur corps comme étant plus petit ;
  • Les femmes étant plus insatisfaite initialement de leur corps (expérience 2) ont ressenti une satisfaction ou insatisfaction plus accrue en visionnant un corps plus large ou plus mince que le leur. Ce ressenti négatif ou positif s’est prolongé pendant 24 heures après le visionnage des photos.

Finalement, ces résultats montrent que cette perception erronée de son corps à la vue d’autres corps touche tout autant les femmes ayant un niveau élevé ou non d’insatisfaction de leur propre corps.

Vers une représentation plus réaliste du corps de la femme dans la société ?

Les chercheurs suggèrent que leurs résultats prouvent que l’utilisation des images de femmes anormalement minces dans les médias, et dans la société en général, contribuent à installer ou renforcer l’insatisfaction du corps chez les femmes.

Il est très probable que les normes relatives à la taille du corps soient fortement influencées par l’exposition à des images médiatiques.

Par conséquent, une exposition répétée à des images présentant une insuffisance pondérale (IMC inférieur à 18) peut déplacer le curseur de la normalité et les femmes finissent donc par intérioriser que la taille « idéale » est celle de la maigreur.

Une étude montre d’ailleurs que 50 % des modèles féminins présents sur Internet ont un IMC inférieur à 18.

Selon les chercheurs, le passage dans la société à des représentations de femmes ayant un poids normal aiderait très probablement la gent féminine à se sentir mieux dans son corps.

Un tel changement pourrait notamment aider à :

A l’avenir, les chercheurs espèrent mener une étude pour mesurer si la vision répétée de corps féminins « normaux » permettrait d’apporter un bénéfice thérapeutique aux patientes présentant un trouble alimentaire diagnostiqué.

Julie P., Journaliste scientifique

– How images of other body sizes influence the way women view their own body size. MedicalXpress. B.Yirka. Consulté le 25 mai 2018.
– Effects of exposure to bodies of different sizes on perception of and satisfaction with own body size: two randomized studies. Royal Society Open Science. H.Bould et al. Consulté le 25 mai 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.