Lutter contre les addictions grâce à la pleine conscience

Mar 11, 2018 par

La lutte contre toutes les formes d’addiction est un enjeu capital dans les sociétés modernes. Les spécialistes s’intéressent à tous les moyens possibles et efficaces pour aider les personnes souffrant d’addictions à guérir. Parmi les stratégies récemment envisagées, la méditation de pleine conscience serait capable de calmer les envies et l’état de manque, selon une récente étude britannique.

pleine conscience méditation addictions

Méditation et pleine conscience

La pleine conscience, appelée mindfulness par les anglo-saxons, est une pratique ancestrale de méditation. Cette technique repose sur le fait de porter intentionnellement son attention sur le moment présent, sans aucun jugement de valeur. L’individu est ainsi amené à se concentrer uniquement sur sa situation dans l’instant lors d’un temps accordé à la méditation.

La pleine conscience n’a pas pour vocation de modifier les évènements vécus, ni les mécanismes automatiques du corps. En revanche, en s’accordant un temps de réflexion, sans jugement, sur l’instant présent, cette pratique méditative permet de développer les capacités de recul et d’observer avec bienveillance le fonctionnement du corps et de l’esprit.

La pratique régulière de la pleine conscience permet progressivement de développer une autre relation avec le déroulement de la vie. Pour le pratiquant, elle représente une opportunité de :

  • Améliorer sa qualité de vie ;
  • Développer sa sérénité ;
  • Mieux se connaître ;
  • Découvrir les autres ;
  • Gérer les émotions, le stress, l’anxiété, les ruminations mentales, etc.

L’intérêt de la pleine conscience dans la lutte contre les addictions

Les addictions, qu’elles soient comportementales (addictions aux jeux ou à la nourriture) ou à diverses substances (drogues, médicaments, alcool, tabac, …), représentent un enjeu majeur de santé publique. La lutte contre ces addictions mobilise de nombreux acteurs et de nombreux moyens.

Malgré les moyens mis en œuvre contre les différentes addictions, sortir d’une pratique addictive reste difficile et parfois impossible pour certains individus, qui souffrent trop du phénomène de manque. La pleine conscience pourrait-elle être bénéfique pour ces personnes ? Pour répondre à une telle question, des chercheurs londoniens ont analysé l’efficacité de la méditation de pleine conscience sur les pratiques addictives.

Les chercheurs ont étudié les résultats de 30 études expérimentales ayant examiné l’effet de la pleine conscience sur les fringales, une forme particulière d’envie. Selon les anciens textes bouddhistes, la pleine conscience est utilisée depuis des siècles pour gérer les envies. L’envie, définie comme un désir intense et conscient, constitue selon les spécialistes un mécanisme clé dans les addictions. Elle serait également étroitement liée à l’état de manque et donc au risque de rechute ou d’incapacité à guérir d’une addiction. Les envies sont ainsi considérées comme une cible intéressante dans la lutte contre les addictions.

La pleine conscience contre les envies

Parmi les pistes testées pour agir sur les envies des personnes addictives, des interventions basées sur la pleine conscience ont récemment été testées. Les chercheurs londoniens ont découvert que ces stratégies pouvaient bloquer l’envie de consommer de la nourriture, de l’alcool ou des cigarettes.

Les interventions basées sur la pleine conscience utilisent différents types d’exercices visant à :

  • Promouvoir une plus grande conscience des sensations corporelles ;
  • Développer une attitude d’acceptation des sentiments négatifs ;
  • Aider à se détacher de certaines pensées ou émotions.

La pleine conscience utilisée chez les personnes confrontées à des envies irrépressibles était susceptible de calmer et d’interrompre ces envies, en occupant la mémoire dite de travail (une partie de la mémoire à court terme) chargée du traitement perceptif et linguistique conscient immédiat. De plus, la méditation de pleine conscience réduisait le besoin impérieux à moyen terme. L’inhibition des réactions et des comportements liés à l’envie entraîne ainsi progressivement la réduction, puis l’extinction des envies.

En stoppant les envies de consommer des substances potentiellement addictives (alcool, nourriture, tabac, …), la pleine conscience agit sur l’un des mécanismes de base des addictions, tout en plaçant le patient au cœur de sa prise en charge. Une pratique ancestrale qui semble montrer une réelle utilité contre un mal actuel.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Mindfulness and craving: effects and mechanisms. Tapper, K. 2017. Clinical Psychology Review 59 : 101-117. doi: 10.1016/j.cpr.2017.11.003.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.