Grippe saisonnière : vers un nouveau traitement ?

Actualités Maladies virales Nouveaux traitements

Rédigé par Deborah L. et publié le 12 mai 2022

Loin d’être anodine, la grippe saisonnière est une maladie potentiellement mortelle. Elle est particulièrement à risque pour les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. Or, les vaccins et les traitements actuels ont une efficacité limitée. Est-il possible de développer un nouveau traitement contre la grippe ? C’est ce que suggèrent des scientifiques de l’Inserm. Dans une récente étude, ils dévoilent la découverte de propriétés antivirales et anti-inflammatoires d’un composé naturellement présent dans l’organisme : le succinate.

femme prenant un traitement contre la grippe

Grippe saisonnière : une prise en charge pas si évidente

Loin d’être anodine, la grippe saisonnière est une maladie potentiellement mortelle pour les personnes âgées et immunodéprimées. Chaque année, ce sont 10 000 à 15 000 français qui en décèdent.

Parmi les stratégies de prévention contre les contaminations figure la vaccination. Mais c’est sans compter son efficacité fluctuante d’une année à l’autre. En effet, elle dépend des virus grippaux en circulation et de l’adéquation du vaccin à la nature de ces virus. Par ailleurs, des traitements médicamenteux disponibles ciblent directement le virus grippal. Seuls les cas graves en bénéficient. De plus, la résistance des virus de la grippe peut diminuer leur efficacité.

Dans ce contexte, il semble essentiel de pouvoir mettre au point de nouvelles solutions thérapeutiques contre la grippe. Des chercheurs de l’Inserm ont donc mené une étude visant à mieux comprendre les mécanismes de réponse immunitaire de l’individu grippé afin de renforcer ces réponses.

Le succinate : élément clé de la réponse immunitaire antigrippale

De récentes études ont démontré que certains métabolites pouvaient réguler la réponse immunitaire. Forte de ce constat, l’équipe de scientifiques a cherché à savoir si certains d’entre eux jouaient un rôle actif dans la réponse immunitaire antigrippale.

Pour mener à bien leurs travaux, les scientifiques ont étudié une population de souris grippées. Ils ont ainsi constaté que leurs poumons étaient remplis d’un métabolite appelé « succinate ». Le constat était le même chez l’Homme. Après comparaison des fluides respiratoires de patients en réanimation souffrant ou non de pneumonie grippale, il s’est avéré que les quantités de succinate était significativement plus élevées chez les patients grippés.

Après exposition de cellules pulmonaires au succinate, les chercheurs ont pu observer que :

  • Le succinate possède une action antivirale par blocage de la multiplication du virus.
  • Le succinate contribue à réduire la forte réponse inflammatoire qui se déclenche dans les poumons.
  • Des souris exposées au virus ayant reçu du succinate par voie intra-nasale étaient mieux protégées contre l’infection. Elles présentaient un taux de survie plus important que les souris n’en ayant pas reçu.

Restait à décrypter l’origine de l’action antivirale du succinate. Pour ce faire, les chercheurs se sont intéressés aux mécanismes moléculaires impliqués. C’est ainsi qu’ils ont pu démontrer que le succinate intervenait en fin de cycle de réplication virale. De quelle façon ? Par interruption du cycle de multiplication du virus en empêchant l’assemblage de la particule virale finale.

Vers un nouveau traitement contre la grippe ?

En mettant en évidence les propriétés antivirales et anti-inflammatoires du succinate, ces résultats soulignent son rôle essentiel dans l’infection grippale. Ils laissent également entrevoir l’espoir de développer un nouveau traitement contre la grippe.

Néanmoins, les auteurs précisent que des études complémentaires restent nécessaires pour tester le potentiel thérapeutique du succinate. Elles permettraient également identifier d’autres métabolites d’intérêt.

Sources
– Host succinate inhibits influenza virus infection through succinylation and nuclear retention of the viral nucleoprotein. embopress.org. Consulté le 10 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.