De l’huile de coton pour faire baisser le cholestérol

Nov 7, 2018 par

L’hypercholestérolémie est l’un des plus importants facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. D’où la nécessité de la prendre en charge de façon précoce et de la contrôler au quotidien au moyen d’exercices physiques et d’une alimentation saine. Et s’il était possible de gérer les taux de cholestérol en consommant de l’huile de coton ? C’est ce que suggèrent les travaux menés par une équipe de scientifiques américains et publiés dans le journal Nutrition Research.

Huile de coton

Zoom sur l’hypercholestérolémie

A l’instar de l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol dans le sang) représente un facteur de risque vasculaire majeur modifiable. De nombreuses études épidémiologiques ont effectivement démontré que la réduction du cholestérol total et du LDL-cholestérol diminuait le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral.

À savoir ! En excès, le LDL-cholestérol (plus connu sous le nom de « mauvais cholestérol », tend à s’accumuler dans la paroi artérielle et à favoriser le développement de la plaque d’athérome. Quant au HDL-cholestérol (ou « bon cholestérol), il est associé à taux élevé à une diminution du risque vasculaire.

Il est possible de prévenir et de traiter l’hypercholestérolémie. Des objectifs thérapeutiques précis ont d’ailleurs été définis en fonction du profil du patient (nombre de facteurs de risque vasculaire associés et existence de pathologies cardio-vasculaires ou d’un diabète). La prise en charge de l’hypercholestérolémie repose avant tout sur des règles hygiéno-diététiques (surveillance de l’alimentation et activité physique régulière). Un traitement médicamenteux n’étant envisagé que dans le cas où ces règles, appliquées pendant plusieurs mois, n’ont pas suffi à ramener le taux de cholestérol à des valeurs acceptables.

Dans ce contexte, des chercheurs américains ont découvert qu’un régime riche en graisses et enrichi en huile de coton pouvait considérablement améliorer les taux de cholestérol chez des hommes adultes.

Lien entre huile de coton et baisse du cholestérol

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont inclus dans un essai clinique d’une durée de 5 jours, 15 hommes adultes âgés de 18 à 45 ans, de poids normal et en bonne santé.

L’objectif consistait à tester les effets de deux types de régimes sur les profils lipidiques des participants : un régime enrichi en huile de coton et un autre enrichi en huile d’olive.

À savoir ! L’huile de coton est une huile végétale extraite des graines des capsules de coton. Sa composition exceptionnelle en acide linoléique oméga-6 (plus de 50 %) et en stérols en font un produit très apprécié de l’industrie cosmétique. L’huile de coton est également utilisée comme huile alimentaire en Afrique et en Asie centrale.

Les chercheurs ont ainsi pu observer des réductions significatives de cholestérol et de triglycérides chez les participants ayant consommé de l’huile de coton :

  • réduction moyenne de 8% en cholestérol total
  • réduction de 15% en LDL cholestérol (« mauvais cholestérol »)
  • réduction de 30% en triglycérides
  • augmentation de 8% des taux de HDL cholestérol (« bon cholestérol »)

« L’une des raisons pour lesquelles ces résultats sont si surprenants réside dans l’ampleur des changements observés avec le régime à l’huile de coton. Observer de tels changements en un temps si court est passionnant », déclare l’un des auteurs de l’étude.

Les chercheurs suggèrent qu’un acide gras spécifique à l’huile de coton, appelé « acide dihydrosterculique », pourrait aider à prévenir l’accumulation des triglycérides dans l’organisme :

« Il pousse le corps à brûler plus de graisses parce qu’il ne peut pas les stocker correctement, donc il y a moins d’accumulation de lipides et de cholestérol. Ce mécanisme, en plus du contenu de l’huile de coton riche en graisses polyinsaturées et en omégas 6, semble être un élément majeur impliqué dans les effets bénéfiques observés sur les profils lipidiques », poursuit l’un des auteurs de l’étude.

Les scientifiques projettent d’approfondir leurs travaux de recherches en incluant des adultes plus âgés présentant des taux de cholestérol plus élevés et en rallongeant la durée de l’étude clinique.

Après l’industrie textile, le coton pourrait connaître une belle reconversion !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Cottonseed oil linked to lower cholesterol. Science Daily. Le 31 octobre 2018.
– L’hypercholestérolémie. Santé Publique France. Consulté le 6 novembre 2018.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.