La journée mondiale contre la douleur

Actualités Douleur Douleur et fièvre (enfant) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexana A. et publié le 18 octobre 2018

Selon la définition de l’OMS, « la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, en réponse à une atteinte tissulaire réelle ou potentielle ou décrite en ces termes ».  Le 15 octobre 2018 a eu lieu la Journée Mondiale contre la douleur, Santé sur le net fait le point sur ce symptôme.

la douleur

Qu’est-ce que la douleur ?

La douleur est une impression sensorielle et émotionnelle désagréable. C’est un symptôme ou un signal d’alarme déclenché suite à une maladie ou une atteinte de l’organisme.

La douleur est donc une sensation complexe, à la fois physique et émotionnelle :

  • Une sensation physique, caractérisée par la localisation, le degré et l’évolution de la douleur (une brûlure par exemple) ;
  • Une émotion correspondant au ressenti moral (désagrément, inquiétude…) ;
  • Un comportement correspondant à la manière de réagir à la douleur (position, pleurs, cris…) ;
  • Une réaction mentale correspondant à la façon de gérer, d’interpréter, de donner un sens à la douleur, et de chercher à l’oublier ou à vivre avec.

Pour comprendre et calmer la douleur, il faut prendre en considération la cause physique et ce que le patient ressent, physiquement et moralement.

Lire aussiDes toxines de coquillages marins pour soulager les douleurs

Les douleurs aigües, chroniques et procédurales

Il existe 3 grandes formes de douleurs.

Les douleurs aigües

La douleur aigüe est un signal d’alarme qui protège l’organisme. Elle est liée à une atteinte tissulaire brutale et disparaît avec le traitement de la cause. Cette douleur doit être considérée utile et protectrice car elle a pour objectif d’en diminuer les causes et d’en limiter les conséquences en informant l’organisme d’un danger. Ce sont par exemple des douleurs causées par un traumatisme, une lésion inflammatoire ou une maladie de courte durée.

Lorsqu’une douleur apparaît, il est nécessaire de consulter un médecin afin de trouver sa cause et de la soigner. En absence de traitement, cette douleur risque de s’installer et de devenir permanente. On parle alors de douleur chronique.

Les douleurs chroniques

Lorsqu’une douleur persiste depuis plus de 3 mois malgré un traitement ou après la disparition de la cause, on dit qu’elle est chronique. Les douleurs chroniques sont des maladies à part entière qui altèrent la qualité de vie et nécessitent un traitement à long terme.

Les douleurs chroniques touchent 30% des adultes. Elles peuvent être par exemple des douleurs dues à un cancer, à une arthrose, des douleurs de migraine ou des règles douloureuses.

Les douleurs chroniques sont présentes davantage chez les femmes et les catégories socio-professionnelles les moins favorisées.

Les douleurs procédurales

C’est une douleur de courte durée induite par des soins (perfusion, pansement, prise de sang…), certains examens complémentaires (endoscopie, ponction lombaire…) ou la simple mobilisation du patient.

Lire aussiDouleur chronique : une prise en charge à améliorer.

Les différents types de douleurs

On distingue différents types de douleur selon les mécanismes physiopathologiques en jeu :

  • Les douleurs nociceptives ou inflammatoires, qui recouvrent toutes les douleurs associées aux phénomènes d’inflammation (il s’agit souvent de douleurs articulaires).
  • Les douleurs neuropathiques, associées à des atteintes du système nerveux central et périphérique (lésion de la moelle épinière, du nerf sciatique…).
  • Les douleurs mixtes sont l’association d’une composante inflammatoire et d’une composante neuropathique. Ces douleurs sont souvent rencontrées dans le cadre de cancers ou après une chirurgie.

Lire aussiQuelle douleur juste après une intervention chirurgicale ?

Oser en parler

La douleur est souvent considérée comme un signe de faiblesse, notamment chez les hommes. Ils cachent souvent leur douleur et souffrent en silence.

Cette journée mondiale contre la douleur a comme objectif principal de faire savoir au grand public qu’il ne doit plus avoir peur d’exprimer sa douleur, de consulter et surtout de demander une prise en charge adaptée.

Ainsi, que les douleurs soient aiguës, chroniques ou procédurales, il faut en informer les soignants car une prise en charge précoce et adaptée permet de soulager le patient rapidement.

Lire aussiNouveau-nés : mieux évaluer leur douleur

Alexana.A, Journaliste Sicentifique

– Douleur. Inserm. Consulté le 15 Octobre 2018.
– Douleur aiguë, chronique. e-cancer. Consulté le 15 Octobre 2018.
– La douleur procédurale. Sfetd. Consulté le 15 Octobre 2018.
  • Uderso catherine says:

    Je souffre dans tout le corps : des brûlures dans les articulations et muscles et je pense tendons et autres chercher av examens. Je vais prendre rdv, car je me suis retenue à cause du virus et pour les agents hospitaliers qui sont débordés, mais la ma souffrance est journalière depuis 3 semaines, surtout le matin et en fin de journée. Mes membres sont parfois comme robotisés. Comme si plus rien ne voulait s’articuler. J’ai très peur… J’ai déjà eu cela il y a des années lors de grosses dépressions et déclenchements de diverses maladies signalées… comment puis-je réagir car j’ai peur cette fois av mon âge 66,5 ans. Je n’ai pas encore gouté à ma retraite… Depuis le 1er 2 21. Merci de vos conseils à venir. Même mes doigts se bloquent se paralysent c’est impressionnant. Je suis entièrement seule et je casse divers objets : de la vaisselle régulièrement. Parfois je ne peux même pas serrer les objets alors je les coince avec le bras raide ou resserres.. ou je pense récupérer un meuble roulant. J’ai peur pour mon futur car je ne peux pas me baisser et surtout me relever. Tout me fait peur. Mais j’essaie quad même de faire face j’ai diminué plein de médicaments depuis des années, mon estomac et hernie hiatale ulcère et ect., s’en porte mieux .et je me fais suivre par 1 psychologue… Pour m’aider à m’en sortir car je suis restée très longtemps enfermée chez suis isolée… Merci encore. Voilà en gros ma vie.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser vos questions. Nous comprenons votre peur, mais ne restez pas plus longtemps sans consulter. Nous vous encourageons vivement à aller voir un médecin pour expliquer votre situation. Des solutions existent. Des traitements pourront vous soulager.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • Je souffre de douleur en bas du dos comme des décharges électriques est ce que ça peut avoir un rapport avec le cancer de la vessie que j’ai eue

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.