La vaccination contre la grippe protègerait contre la maladie d’Alzheimer

Actualités Neurologie Vaccins

Rédigé par Alexia F. et publié le 30 juin 2022

Maladie neurodégénérative la plus fréquente en France, la maladie d’Alzheimer cache encore bien des mystères. Les scientifiques poursuivent leurs efforts afin de trouver des molécules capables de limiter son apparition et sa progression. Une étude, publiée dans Journal of Alzheimer’s Disease, révèle que la vaccination contre la grippe réduirait de 40% le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

personne âgée en train de se faire vacciner

La recherche continue sur la maladie d’Alzheimer

900 000. C’est le nombre de personnes qui souffrent actuellement de la maladie d’Alzheimer en France. Cette maladie neurodégénérative ne dispose pas de traitement curatif. Néanmoins, certains médicaments peuvent ralentir sa progression. C’est le cas du Donépézil, la Rivastigmine, la Galantamine et la Mémantine. Ils atténuent temporairement les symptômes cognitifs de la maladie. Cependant, ils ne bloquent pas la progression neurologique de la maladie.

Pour contrer ces effets, les chercheurs travaillent actuellement sur un traitement basé sur l’immunothérapie. Il repose sur la stimulation des réponses immunitaires de l’organisme. Ainsi, les chercheurs poursuivent leurs efforts afin de découvrir des molécules capables de réduire le risque de développement de la maladie, voire sa progression.

La vaccination contre la grippe réduit le risque de maladie d’Alzheimer

Des études antérieures ont montré que le risque de développer une démence était réduit après une vaccination contre la grippe. Des chercheurs américains se sont ainsi demandés si la vaccination contre la grippe pouvait avoir un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer, en particulier. L’objectif était de comparer le risque de développement d’une maladie d’Alzheimer chez les patients vaccinés contre la grippe et ceux qui ne le sont pas.

Les auteurs de l’étude ont analysé les données de 2 356 479 américains. Ils étaient tous âgés de 65 ans et plus et exempts de démence au moment de leur inclusion. Les résultats révèlent que :

  • 5,1% des personnes vaccinées contre la grippe ont développé une maladie d’Alzheimer ;
  • 8,5% des personnes non-vaccinées l’ont développé.

Ainsi, les personnes vaccinées contre la grippe auraient 40% de risque en moins de développer une maladie d’Alzheimer. Autre fait intéressant : plus les personnes étaient vaccinées régulièrement contre la grippe, plus le taux de développement de la maladie d’Alzheimer était bas.

Un effet spécifique de la vaccination contre la grippe ?

Des données issues de la littérature montrent que d’autres vaccins peuvent protéger contre la maladie d’Alzheimer. Ainsi, l’effet ne serait pas spécifique au vaccin contre la grippe. Cependant, les scientifiques ne parviennent pas encore à expliquer les mécanismes sous-jacents cet effet protecteur des vaccinations.

Néanmoins, cette étude fournit des arguments en faveur d’une vaccination systématique des personnes âgées pour protéger des symptômes de la grippe, mais aussi, de ses conséquences neurologiques.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Risk of Alzheimer’s Disease Following Influenza Vaccination: A Claims-Based Cohort Study Using Propensity Score Matching. Bukhbinder, A. et al. Journal of Alhzeimer ‘s Disease. content.iospress.com. Consulté le 30 juin 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.