Le lecanemab, nouvel anticorps contre la maladie d’Alzheimer

Actualités Neurologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 20 décembre 2023

Depuis le mois de janvier 2023, deux anticorps humanisés sont disponibles sur le marché américain pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Quelle est l’efficacité de ces nouveaux traitements ? Pourraient-ils bientôt être disponibles en Europe et en France ? Des questions déterminantes pour les près d’un million de personnes touchées en France.

lecanemab alzheimer

L’immunothérapie contre la maladie d’Alzheimer

Le 6 janvier 2023, l’agence américaine du médicament donnait son feu vert à la mise sur le marché du lecanemab, indiqué dans les premières phases de développement de la maladie d’Alzheimer. Cet anticorps humanisé, dirigé contre la protéine amyloïde, est le second médicament d’immunothérapie à être disponible sur le marché américain après l’aducanumab (autorisé depuis 2021). Le lecanemab cible les éléments précurseurs des plaques amyloïdes, retrouvées dans le cerveau des patients atteints de la maladie. Avec l’accumulation de la protéine Tau dans les neurones, les plaques amyloïdes sont considérées par les chercheurs comme l’un des deux mécanismes essentiels de la maladie d’Alzheimer.

A ce stade, le lecanemab agit sur l’évolution de la maladie, pour limiter la neurodégénérescence. Il doit être administré le plus tôt possible après le diagnostic et donc chez des patients atteints de stades précoces. L’objectif est ralentir l’évolution de la maladie et de retarder la dépendance. Mais l’anticorps n’a pas vocation à guérir la maladie d’Alzheimer. Il est indiqué aux USA pour les patients présentant des altérations cognitives légères et dont la charge amyloïde (présence de plaques amyloïdes cérébrales) a été évaluée par imagerie ou par ponction lombaire.

Ralentir l’évolution de la maladie en limitant le développement des plaques amyloïdes

Dans les essais cliniques menés sur l’anticorps lecanemab, l’efficacité a été évaluée par le calcul d’un score spécifique, le CDR-SB (Clinical Dementia Rating-Sum of Boxes), prenant en compte les capacités fonctionnelles et cognitives des patients. Ce score varie de 0 (absence de maladie) à 18 (maladie au stade terminal). Au début de l’étude, les patients présentaient un score moyen de 3,2. Après 18 mois, les patients sous placebo avaient un score augmenté en moyenne de 1,66, contre seulement 0,45 chez les patients sous lecanemab. L’évolution de la maladie n’était donc pas stoppée, mais ralentie de 27 % par rapport à l’absence de traitement.

Comme tout médicament, le lecanemab présente des effets secondaires. Les principaux effets indésirables retrouvés dans les essais cliniques étaient des saignements et des œdèmes cérébraux. Le risque hémorragique serait accru chez les patients porteurs de certaines variations génétiques, associées à la maladie d’Alzheimer. Pour cette raison, le lecanemab est contre-indiqué chez les patients sous anticoagulants. De tels effets secondaires nécessitent une surveillance médicale régulière des patients traités.

Une décision attendue en Europe pour 2024

En pratique, le lecanemab est administré dans un service spécialisé, par perfusion intraveineuse tous les 15 jours. L’arrivée de ces deux médicaments d’immunothérapie dans la maladie d’Alzheimer marque un tournant majeur dans la prise en charge de cette démence, la plus fréquente chez les personnes âgées. Le lecanemab permettrait de gagner 19 mois d’autonomie sur les 6 ans espérés au moment du diagnostic. Même si ce résultat semble prometteur, il reste néanmoins à relativiser. Pour les experts, il est difficile d’envisager une réelle amélioration clinique de chaque patient traité avec l’anticorps. Mais ces données démontrent que la voie de l’immunothérapie peut ouvrir des perspectives intéressantes dans la maladie d’Alzheimer.

Une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) a été déposée auprès des autorités de santé publique européenne. L’Agence Européenne du Médicament (EMA) pourrait rendre sa décision début 2024.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– >MISE SUR LE MARCHÉ AMÉRICAIN DU LECANEMAB, QUEL AVENIR ? www.fondation-alzheimer.org. Consulté le 11 décembre 2023.
– Autorisation du lecanemab par la FDA, une nouvelle ère dans la lutte contre les maladies neurodégénératives ? www.sante-sur-le-net.com. Consulté le 11 décembre 2023.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *